Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Rechute

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 29/04/11 | Mis en ligne le 24/05/12
Mail  
| 283 lectures | ratingStar_258732_1ratingStar_258732_2ratingStar_258732_3ratingStar_258732_4
Merci à tous les trois pour votre réponse. Pour répondre a une question commune je vais préciser ce point pour clarifier un peu les choses : je n'avais parlé de cette relation à mon entourage que lorsque j'ai commencé à me poser beaucoup de questions et a avoir de gros soupçons. Elle, de son coté, me répondait systématiquement qu'il n'y avait personne et que je devais arrêter d'aller dans cette direction. J'ai fini par découvrir que son partenaire était en fait une partenaire. Comme elle n'assumait pas du tout son homosexualité découverte tardivement après 15 ans de mariage et 3 enfants, elle m'a demandé de garder le silence, ce que j'ai fait. Effectivement cela m'a couté beaucoup car dans le même temps elle ne m'a pas épargné. Elle souffrait terriblement de sa situation et expliquait sa douleur autours d'elle en me montrant du doigt. Je n'ai pas fait de grand déballage pour autant et ai tenu promesse, c'est là que mon ami l'anti-dépresseur est venu à mon aide. Je me suis donc retrouvé seul mais propre et digne. En quelques semaines, j'ai trouvé mes repères dans cette nouvelle vie et j'ai commencé à ne plus consacrer mes soirées et mes week-ends à travailler pour m'avancer pour le lendemain. Je me suis naturellement tourné vers la musique, la peinture, la sculpture… J'ai commencé à prendre goût aux grasses matinées dominicales, à révasser. J'avais des projets, des envies, des tas d'idées par minutes. En fait je me disais que, passé l'hiver, j'allais m'épanouïr complètement. Ce n'est pas le cas : la période réveille c'est vrai de vieux démons et je suis seul. Je n'ai pas envie d'en parler autours de moi, je vois régulièrement ma psy mais à titre amical car nous sommes devenus de bons amis, si bien que je pense qu'elle ne pourra plus m'apporter cette précieuse aide que j'allais chercher dans nos entretiens. Mes humeurs sont changeantes : des jours avec et des jours sans. Les questionnement sur l'avenir ont complètement mis les projets au placard. Je ne ressens plus de saveur dans mes actions, je n'éprouve plus de plaisir. Tout cela est relativement soudain mais le confort ressenti il y a quelques mois a disparu. Je ne voudrais pas a avoir de nouveau recours au seroplex ni a un autre psy : j'aurais l'impression de faire un formidable retour à la case départ et de sacrifier une bonne partie d'estime de soi. Un ami m'a récemment confié : tu es adorable mais le problème c'est que tu ne le sais même pas ! Cela m'a réconforté sur l'instant mais je me fais de plus en plus de noeuds dans la tête. C'est grave docteur ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


258732
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages