Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Retraite des immigrants

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 08/05/11 | Mis en ligne le 26/03/12
Mail  
| 129 lectures | ratingStar_232616_1ratingStar_232616_2ratingStar_232616_3ratingStar_232616_4
Une étude demandée par le gouvernement. Tout est dit. Je n'ai jamais vu un gouvernement laisser publier une étude demandée par lui allant à l'encontre de la politique qu'il mène. Mais fi de ses chiffres, voici le constat du FN sur l'immigration. Il est très loin mais alors très loin d'exagérer. " 6 millions : c'est le nombre des nouveaux résidents installés en France depuis 20 ans (et non pas deux millions comme le prétendait, il y a peu de temps encore, l'INSEE). - 400 000 à 500 000 : c'est le nombre officiel de nouveaux immigrés qui entrent chaque année sur le territoire national dont 300 000 en situation "régulière" selon l'OCDE. - 40 millions : c'est le nombre d'immigrés extra-communautaires vivant sur le sol européen, selon un rapport du Parlement européen. - 60 milliards d'euros : c'est le montant du déficit annuel dû à l'immigration si l'on se réfère à l'actualisation 2005 du rapport Milloz, jamais réellement contredit. - 700 millions d'euros : c'est le coût annuel de l'Aide médicale d'État (AME) réservée aux étrangers en situation illégale. - 25 % : c'est le taux moyen annuel de la population étrangère en milieu carcéral, un taux qui avoisine probablement les 70 % si l'on prend en compte toute la population d'origine immigrée. - 5 % : c'est le taux d'étrangers qui entrent en France avec un contrat de travail, ce qui signifie que 95 % entrent sans. - 50 % des bénéficiaires du RMI sont étrangers. L'immigration est aujourd'hui d'origine planétaire. Elle peuple la France d'ayants droit pour qui, bien souvent, la seule affinité avec notre pays se limite aux avantages matériels qu'il leur procure. Cette immigration est poussée par le grand patronat pour qui elle est une délocalisation à domicile qui lui permet de compresser les coûts salariaux, et par la classe politique qui y voit une clientèle électorale facile. Aujourd'hui, les Français s'endettent pour financer des prestations sociales visant à répondre à la "misère du monde" , avec pour conséquence les déficits permanents des comptes sociaux et les 2 000 milliards d'euros de dette publique qui menacent, à court terme, de faillite la Nation. Il ne saurait évidemment être question pour nous, au moment où les faits nous donnent raison, où l'opinion publique se dessille et où nos adversaires tentent de s'emparer du problème sans pour autant y apporter de réponses, d'abandonner notre programme ni de lui en substituer un autre. La mise en oeuvre d'une politique réaliste d'inversion des flux migratoires demeure pour le Front National une priorité comme doit l'être, une fois réalisé le préalable de l'arrêt de toute nouvelle immigration, la mise en oeuvre d'une nécessaire politique d'assimilation de ceux qui respectent nos lois et nos coutumes, acceptent les devoirs qui découlent des droits accordés, et considèrent la France comme leur Patrie, à l'exception de toute autre.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


232616
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages