Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Reverbere

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 176 lectures | ratingStar_266706_1ratingStar_266706_2ratingStar_266706_3ratingStar_266706_4
Bonjour Elfine. Je me permets de réagir sur ce message . Citation : Bon alors parlons de l'inconscient de la rêveuse et de son rêve. Elle aurait voulu avorter il y a 15 ans mais n'en aurais pas eu conscience ce qui revient à dire qu'elle ne voulait pas de cet enfant pour une raison et pour une autre. Et croyez vous possible de ne pas se rendre compte que l'on ne veut pas d'un enfant, que tout se passe dans l'inconscient ! J'ai encore de sérieux doute. Qu'elle ait refoulé cette idée de ne pas avoir d'enfant pour de multiples raisons, peut-être mais elle en était probablement consciente si toutefois elle l'a eu, ce qui ne transparait pas dans le récit. Avoir un enfant, ce n'est pas rien ! Il se peut aussi qu'elle ait eu conscience de ce désir d'avorter. Avoir un enfant ce n'est pas rien et désirer avorter non plus. Dans la théorie freudienne ce n'est pas tellement que des choses soient refoulées, oubliées qui compte, ce qui compte c'est plutôt la manière dont en assume ou pas, endosse ou pas, ce désir quand il survient. C'est un peu les films ou les romans qui ont véhiculé ces souvenirs "oubliés" qui réapparraisent . Dans l'analyse ce qu'on fait plutôt c'est d'entendre ces désirs pas toujours oubliés, mais souvent plutôt non entendus en tant que désirs, non assumés par la personne. On passe dessus très vite car ça dérange. Citation : Donc j'en reviens au fait que l'interprétation de ce rêve ne tient pas. Et je maintiens que si l'on veut avoir une chance d'interpréter un rêve il faut partir du contexte de la patiente, de son état d'esprit, des relations avec sa fille au présent… et que c'est ainsi que l'on pourra espérer un résultat cohérent. Ça vous semble si aberrant que cela cette démarche ? Les relations que nous avons avec nos enfants au présent sont quand même extrèmement marquées par notre propre enfance . Je discutais hier abec la mère d'un de mes élèves de 7 ans. Il écrit très mal pour elle. D'abord je lui ai proposé de ne pas être dans le jugement. Pour moi il est maladroit. Ensuite elle a commencé à me dire : de toutes façons c'est génétique", moi aussi je suis très nerveuse. Ensuite : et puis je suis sans doute trop exigente, il ne faut pas que je mette la barre trop haut. Puis : et puis vous savez : je suis moi même dans l'éducation (ASEM) en maternelle, et puis mon père et ma grand mère étaient instits etc… Bref on est passés en quelque secondes sans que je ne demande rien d'ailleurs, moi j'écoutais, plutôt, on est passés en parlant du gamin "ici et maintenant" , au père et même aux grands parents. Il me semble donc important de ne pas envisager un problème que dans l'actuel du symptôme, au moins pour sa compréhension. Ce qu'on en fait après de tout ça, c'est autre chose ! Bien à toi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


266706
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages