Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Se remettre complètement en question

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 14/04/11 | Mis en ligne le 15/04/12
Mail  
| 129 lectures | ratingStar_241777_1ratingStar_241777_2ratingStar_241777_3ratingStar_241777_4
C'est très inédit pour moi d'avoir à la fois des sentiments de culpabilité et de soulagement et j'ai énormément de mal à vivre avec et surtout à l'admettre. Je m'explique… J'ai un adorable petit garçon de 6 ans qui a été diagnostiqué "hyperactif" très très tôt (3 ans et demi). Même si j'ai toujours reconnu qu'il était effectivement très bougeon voire un peu pénible pour les autres, j'ai toujours refusé de le considérer comme malade et j'ai privilégié les pistes douces : homéo, osthéo… ect… Après tout, il sait se poser de temps en temps, on va au ciné, on va au restaurant, on joue au cartes et il fait des puzzles tranquillement. Quand il est disposé bien sûr sinon on reste à la maison pour ne pas étaler aux yeux de tous les hypothétiques crises qu'il peut faire de façon si imprévisible. Je n'ai pas honte de mon fils et de ma "zen attitude " à l'égard de ce que les gens prennent pour des caprices. Nous on le sait c'est plus fort que lui donc nous n'en rajoutons jamais, on a de la peine pour lui et on essaye de le préserver des mauvais regards. Il y a quelques mois j'ai été convoquée à la visite médicale scolaire et alertée même alarmée par le médecin qui m'a présenté cette agitation chronique comme un vrai handicap pour lui et m'a beaucoup fait culpabiliser sur mon rôle de "protectrice" que je n'ai pas su assumer d'après elle. Depuis divers entretiens, neuropédiatrie et il est maintenant sous traitement. Ce type de traitements dont la notice laisse sans voix . Cela se passe bien mieux à l'école, sa maitresse est très fière de lui et de ses progrès (alors que c'était le mouton noir de la classe) et le neuro veut lui faire passer des bilans car il soupconne fortement une précocité. A la maison aussi, il est plus calme, plus posé, c'est une vraie bouffé d'oxygène et de sérénité retrouvée pour la famille à vrai dire. Tout est donc parfait dans le meilleur des mondes mais j'ai honte et je culpabilise beaucoup. D'un parce que ces changements me soulagent et soulagent aussi ses frères, ses copains (il est invité aux anniversaires maintenant…). Et de deux parce que ces médicaments ont réussi en peu de temps ce que je me suis efforcée de faire en douceur depuis qu'il est né. Comme une brutale intrusion en moi, comme si j'avais échoué à rendre mon fils bien dans sa peau et heureux. Lui vit tout ça très très bien, il est parfaitement conscient de son évolution et en est très fier. J'aimerais me rejouir avec lui mais je n'y parviens pas, j'ai toujours ce sentiment d'échec à prendre soin de lui pour qu'il se "dévellope" au mieux . Je ne suis pas une maman poule. Pour moi une mère est un guide et une béquille si besoin. Mes enfants ont fait des erreurs et je les ai aidé à les comprendre et à les assumer et je me suis réjouis avec fierté de leurs réussites. Mais comment inculquer de bonnes choses à ses enfants lorsque soi même on ne parvient pas à balayer devant sa porte ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


241777
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages