Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Se résigner ou croire ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 135 lectures | ratingStar_261324_1ratingStar_261324_2ratingStar_261324_3ratingStar_261324_4
Salut, Non, je ne suis pas une femme. Mais à mon avis, le bouquin dont tu me causes peut m'apporter quelque chose quand même. Curieusement, il se trouve que ma compagne l'a lu il y a quelque temps, et elle me disait que ça la faisait souvent penser à moi, que je devrais l'ouvrir, etc. Comme quoi, hein… Un appel au secours ? Oui, ça n'est pas faux. C'est que, tant qu'une problématique n'est pas résolue, on la prend et la reprend en pleine poire, mais à chaque fois ça fait un peu plus mal. Dans le forum sur vie professionnelle, j'ai posté "toujours au bout de la planche", si tu lis ça, tu comprendras. Galères de plus en plus graves. Oui, graves est le mot juste. Moi aussi j'écris des romans. J'ai même mis des extraits sur "écriture" de celui que je mijote en ce moment. Et toi, c'est quel genre ? En fait, moi j'ai la musique, les arts plastiques et la littérature. C'est dans la littérature que j'ai fait parler de moi le plus, alors que je n'y plaçais au départ aucun enjeu particulier. Mais c'est la musique qui me tenait vraiment à coeur, alors que là, il n'y a eu pas moyen de faire quoi que ce soit. Ironie de la vie… Il faut dire qu'en littérature, j'étais influencé par Dick, Ellroy, Brussolo, et ce sont des gens qui écrivent dans un genre qui a ses amateurs. Pour la musique, ceux qui me guidaient s'appellent Christian Vander (Magma) , Robert Fripp (King Crimson) par exemple, mais ils appartiennent à une culture nettement underground. De toutes façons, la musique est le secteur de la vie culturelle le plus catastrophique, car récupéré à fond par le star system qui pourrit tout. En France, pour la majorité des gens, la musique c'est la daube qui sort de la radio quand on l'allume, le R'n'B et toutes ces merdes hyper commerciales qui ne cherchent qu'une chose : dépasser le concurrent au top 50 et ramasser le plus de flouze possible. Vouloir faire quelque chose dans ce genre, c'est impossible, à moins d'être un virtuose de l'instrument comme le sont les susnommés et même là, ils galèrent. Et puis, Vander et Fripp se sont fait connaître depuis les années 70, pas sûr qu'à notre époque ça marcherait à nouveau. De toutes façons, de nos jours, plus personne n'en a rien à fiche des gens qui savent bien jouer d'un instrument, on va en boite écouter des machines jouer, alors… ou bien il n'y en a plus que pour les chanteuses, qui vendent bien plus à cause de leur jolie gueule et leurs nichons, que pour un quelconque talent (là, tu vois que je ne suis pas une fille, plus de doute n'est permis) … Je n'ai jamais réussi à rassembler des gens sur mes divers projets musicaux, dans ma région (le Var). Pourtant, ça n'était pas faute ni de composer, ni de proposer, ni d'essayer de fédérer les énergies… Alors maintenant, je compose dans mon coin. J'ai mis en ligne sur Myspace un machin à moi, que j'ai présenté comme si c'était un groupe. J'ai eu des réactions positives. A l'époque, je jouais des percus. Maintenant, j'ai lâché les percus, marre de cet instrument trop "marqué" musique latino. J'ai opéré un virage vers le sax soprano, mais ça me fait repartir à zéro. Disons que si je continue à composer, je pourrais par exemple envisager une version plus lente, plus calme mais toujours aussi étrange de mes arrangements, mes harmonies et mes rythmes, mais à la Eberhard Weber ou à la Jan Garbarek, dans laquelle je jouerais des parties sax. Ceci à condition de maitriser plus la technique. Donc il faut attendre. Wait and see… Voilà l'adresse de mes extraits : [… ] =219944412. Perso, je ne me vois pas claquer la porte et m'enfermer en disant, c'est ma création et rien d'autre. D'abord, je ne suis pas commercial dans ce que je fais, et même si mes romans ont plu, il faut savoir que je suis très lent, que tout ce que je fais me demande une longue gestation, comme le boa qui digère. Ensuite, j'ai une pension alimentaire élevée, des vampires sur le dos, des prélèvements en tous genres, et un minimum à assurer. Enfin, je ne veux pas brûler les ponts derrière moi. Tabler sur une éventuelle reconnaissance, ce serait suicidaire. Même quand mes romans ont été publiés, même quand j'ai eu des super bons papiers dans la presse, à aucun moment je n'ai eu le sentiment que ça marchait, que je pouvais claquer la porte du boulot. En fait, je pense que quand ça marche vraiment, on le sent, le téléphone n'arrête plus de sonner, il y a des feux verts qui ne trompent pas. Se lancer avant, c'est s'exposer à se fracasser contre un mur. Moi je ne peux pas, je viens de changer mon véhicule car l'autre n'en pouvait plus. Rien que ça, j'en ai pour des années à rembourser mon prêt. Je ne veux plus espérer, car entretenir l'espoir, c'est comme arroser tous les matins la plante de la frustration. Je préfère qu'elle se dessèche et qu'elle crève. Je voudrais juste que ça se passe pas trop mal pour que je puisse continuer à faire, à côté, ma petite vie. Des fois, on me tourne le fer dans la plaie. Ma frangine, qui adore Magma comme moi, m'a apporté hier un article sur Christian Vander. Rien que de le lire, ça m'a retourné, ça m'a chaviré. Ce mec est un fou, certes, mais un fou génial. A côté de gens comme lui, je ne suis qu'un nain. Je le sais. Le problème est que lorsque tu as affaire à des gens qui ne sont pas dans le truc, ils trouvent ce que tu fais génial. Et quand tu croises des gens qui, eux, y sont, ils trouvent ton truc un peu juste. Toujours le cul entre deux chaises, quoi. Voilà pour l'essentiel. Si tu es branchée musique, tu peux aller écouter mon zinzin, c'est du jazz fusion, on va dire, pour simplifier. Allez, à la prochaine. Et merci de tes éventuels encouragements. Ou plutôt : merci, quoi qu'il en soit. Ubik.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


261324
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages