Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sécurité routière et répression: les nouvelles mesures

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris - 19/05/11 | Mis en ligne le 15/04/12
Mail  
| 129 lectures | ratingStar_241846_1ratingStar_241846_2ratingStar_241846_3ratingStar_241846_4
Exact. Le bilan 2009 de l'observatoire interministériel de la sécurité routière nous apprend que les poids lourds représentent 4,5% du trafic routier et les motocyclettes 1,2% du trafic. Ils constituent respectivement 11,9% et 14% des véhicules impliqués dans les accidents mortels. Mais, à supposer que ces deux catégories très accidentogènes de véhicules soient totalement absentes du trafic au Royaume-Uni, cela ne suffirait pas à expliquer la différence du taux d'accidents. J'aimerais bien que vous indiquiez d'où vous tirez ces données : - plus de véhicules de travail au Royaume-Uni qu'en France, - densité supérieure des véhicules de travail au Royaume-Uni par rapport à la France, - densité de trafic supérieure en France par rapport au Royaume-Uni. Contrairement à vous, je fais l'effort de me documenter et de citer mes sources. Je vous ai déjà expliqué comment je suis arrivé à cette conclusion. Relisez mes précédents posts. La question du trafic, c'est vous qui l'avez amenée pour expliquer pourquoi les britanniques se tuent moins sur les routes. Alors, s'il vous plaît, ne renversez pas la charge de la preuve. Puisque vous affirmez qu'il y moins d'accident au Royaume-Uni parce que le trafic routier, selon vous, serait moindre, alors expliquez-nous, au moyen de données chiffrées tirées de sources identifiées. - ce qui vous permet d'affirmer que le trafic routier est plus dense en France qu'au Royaume-Uni, - en quoi cette différence de densité expliquerait une différence du taux de mortalité routière. J'en reste à mon idée, c'est que les peuples d'Europe du nord, dont les britanniques, ont un comportement plus civique que les peuples du sud, dont les Français, que cette différence de comportement explique une plus grande mortalité sur les routes, et cette idée se confirme à la lecture des sources que j'ai citées, en particulier ce que publie le comité interministériel sur la sécurité routière. Etant un peu bébête, j'ai la naïveté de penser que c'est très bien d'améliorer (aux frais du contribuable, ne l'oublions pas) la sécurité des infrastructures, mais qu'en utilisant ces infrastrutures telles qu'elles sont de façon plus prudente, pour ne pas dire plus civique, on améliorerait sans aucun frais cette sécurité. C'est non seulement bébête, mais c'est indécent, parce que c'est stigmatiser l'automobiliste. Moins naïf que moi et plus politiquement correct, vous préférez penser que les Français, bons citoyens respectueux du code de la route, se tuent sur les routes plus que les autres en raison de l'incurie des pouvoirs publics et d'une triste fatalité qui a placé la France en situation de"carrefour de l'Europe". Figurez-vous que j'ai cherché d'autres sources. Je n'ai pas trouvé ces statistiques, non pas qu'elles soient inexistantes, mais qu'elles ne sont pas accessibles sur internet ou alors que je n'ai pas su les trouver. Car on ne trouve pas tout ce qu'on veut sur internet. Les fiches BAAC ne sont pas accessibles sur internet, tout au moins pas encore. Elles contiennent certainement ce que je cherchais, à savoir la liste des accidents aux passages à niveau sur l'année écoulée et leurs causes. En interrogeant les services publics ou associations concernées on obtiendrait ce qu'une rapide recherche au moyen d'un moteur de recherche n'a pas permis de trouver. Je ne crois pas qu'on garde ces données jalousement secrètes, je ne tombe pas dans la théorie du complot. Peu de précision dans la presse : la raison en est simple. Les journalistes relatent immédiatement les évènements mais ne suivent qu'un petit nombre d'affaires. S'agissant d'accidents de la route, il est rare que, plusieurs mois après, ils informent leurs lecteurs des résultats des enquêtes. Ils le font pour un crash d'avion qui a fait plus de cent victimes, ils ne le font pas pour un accident de la route qui a fait un ou deux morts. J'ai malgré tout la naïveté de penser que, si les responsables de RFF cherchent à minimiser leurs responsabilité, ce qui est tout naturel, on peut néanmoins donner du crédit à leur affirmation que la grande majorité des accidents de passage à niveau ne sont pas concomitants de défaillances du système de sécurité. Car ces systèmes sont simples et éprouvés et il n'est pas vraisemblable qu'il y ait dans leur maintenance une négligence généralisée. Les responsables de RFF n'étant pas totalement stupides, ils sont conscients des sanctions pénales encourues. Du reste, au cours de mes recherches sur internet, j'ai retrouvé cette assertion de RFF reprise dans divers organes de presse sans aucune contestation. Il y a pourtant des associations diverses qui auraient réagi si cette assertion n'était qu'un grossier mensonge. Il y a des journalistes d'investigation, des responsables d'association, des avocats qui ne s'en privent pas à l'occasion. L'automobile-club de Provence la reprend (PASSAGE A NIVEAU : L'HEURE DE LA MOBILISATION) : On a récemment installé des radars à certains passages à niveau : bizarrement, il y a moins d'accidents. Les radars doivent avoir un effet positif sur le fonctionnement des barrières de passages à niveau. Date et lieu des accidents ? Vous qui savez si bien alerter les services de répression des fraudes pour une étiquette de travers dans un supermarché, je suppose que vous avez signalé ce scandale à des journalistes ou associations. Je suppose aussi que les victimes ont porté plainte contre la SNCF en se constituant partie civile. Suites judiciaires ? Je suppose aussi que les assurances des victimes, qui n'ont jamais très envie de payer quand un autre peut le faire à leur place, ont attaqué RFF ou la SNCF en se fondant sur les rapports de police.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


241846
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages