Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Situation familiale conflictuelle et particulière. que faire ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 03/09/11 | Mis en ligne le 07/04/12
Mail  
| 109 lectures | ratingStar_237971_1ratingStar_237971_2ratingStar_237971_3ratingStar_237971_4
Bonjour, Merci Syodelvie pour votre réponse. Personnellement, je ne vous trouve pas mal placée pour donner un conseil. Après avoir pris connaissance de vos problèmes, je trouve même cela courageux de votre part de bien vouloir vous intéresser aux problèmes des autres. Naturellement, ce sont bien mes enfants qui vivent chez moi. D'où la difficulté de m'entendre dire de partir et ma réaction assez vive sur le sujet. J'ai la très nette impression que c'est le monde à l'envers. Notamment en ce qui concerne mon fils ainé puisque, à 24 ans, il demeure encore chez moi pour des raisons de confort et d'économie. Il travaille, gagne un salaire correct et est logé, nourri, blanchi à nos frais, sans aucune compensation. Jusque-là, cela ne me posait pas de problème, même si quelques fois, ce n'est pas toujours facile de cohabiter. Mais il me semble naturel que ce ne soit pas à lui de "diriger" la maison. C'est à partir de ce point de vue que l'altercation a débuté et s'est envenimée. A la sortie, c'était à moi de partir puisque j'avais tort. Ce qui m'a le plus choqué est bien la réaction de mon épouse puisqu'elle a validé, par ses propos, la position de mon fils… Et la sienne par la même occasion ! D'où malaise et situation actuelle. Je ne pense pas que ma présence en soit la cause primaire. Je ne suis là que le soir puisque je mets à profit cette disponibilité pour m'occuper de toutes ces choses que je n'ai pas eu le loisir de faire avant. Cela m'occupe, pour l'instant, une grosse partie de la journée. J'ai beaucoup de retard à ce sujet. Ma passion pour le modélisme et l'informatique venant compléter ces occupations quotidiennes. Je ne suis donc pas franchement oisif et ne suis pas sur leur dos en permanence. Je pense plutôt que cette présence est dérangeante. Estimant qu'il faut toute raison garder pour une certaine cohérence, j'ai remis un peu d'ordre dans la vie familiale. Empêchant, par là même, que chacun fasse ce qu'il veut comme il l'entend. Pour ne citer qu'un exemple : Les repas. Un couple et deux enfants = 3 services et 3 menus différents. Certaines fois, cela allait même jusqu'au service en chambre. Mieux qu'à l'hôtel !!! On croit rêver… Inutile de vous dire que ceci a été très vite abrogé au début de ma disponibilité. Même si ma femme m'a avoué que ce "multi-services" ne la dérangeait pas, j'ai trouvé cela aberrant. Je ne sais pas ce que vous en pensez. Ce n'est pas la seule chose qui existait et je ne vais pas vous en faire une liste exhaustive. Mais il y a encore fort à faire avant de revenir à la normale. Tout du moins à ce que je considère comme normal dans une vie de famille. Bien évidemment, cela ne contribue pas à ma popularité… En revanche, à la lecture des problèmes que vous rencontrez avec votre fille, je n'ai pu m'empêcher d'éprouver une certaine similitude avec les problèmes que je rencontre avec mon épouse. En effet, sous anti dépresseurs depuis plus d'un an suite à des soucis d'ordre professionnel (ce qui, il faut bien le dire, tend malheureusement à se généraliser) , elle a décidé, il y a quelques mois, de suivre une psycho. Force est de constater que depuis, son comportement a énormément changé, à un point tel que, par moments, je ne la reconnais plus du tout. Certaines de ses réactions et décisions me sont étrangères, certains de ses avis me sont étrangers et ce qu'elle aimait hier, elle le déteste aujourd'hui et inversement. Tout en sachant que cette psychothérapeute lui a été chaudement recommandée par l'une de ses amies, omniprésente, que je n'apprécie guère (c'est réciproque ! ) pour ses opinions douteuses sur les hommes et le couple en général (par ailleurs, multi divorcée). Partant de là, le postulat d'une éventuelle manipulation psychologique n'est plus très loin… Après 30 ans de vie commune, je pensais la connaitre. J'ai la vague impression, aujourd'hui, que c'était une erreur. Veuillez m'excuser si j'ai été un peu long et je vous remercie de votre patience. Cordialement,
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


237971
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages