Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sophie favier au régime!!!

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 121 lectures | ratingStar_268523_1ratingStar_268523_2ratingStar_268523_3ratingStar_268523_4
Les années passent, les hivers succèdent aux hivers, les printemps aux printemps, et notre sophie Favier est toujours là, égale à elle-même… Heu, non, pardon, elle change Sophie, elle change. Dix kilos en moins, ça vous change une femme, pour sûr. Dix ans en moins (dixit Sophie, un kilo en plus après 45 ans, ça fait une année de plus). Et elle vous balance ça, de grand matin, l'air de ne pas y toucher, avec une candeur (ou un cynisme) démoniaque. Du coup, toutes les ménagères un peu rondes se sont précipitées devant leur miroir qui malheureusement à la question "miroir mon beau miroir dis-moi si j'ai vraiment un an de plus par kilo superflu",n'a pu que leur confirmer ce qu'une certaine sorcière Favier leur avait laissé entrevoir. Malédiction ! Bris de glaces dans les chaumières ! C' est qu'elle a raison, la Sophie ! Nous, vieilles d' un coup, pas coiffées encore, et elle, là, sur le plateau, avec ses 10 kilos en moins, ses 10ans en moins ! Et vlan ! On se prend toute cette jeunesse au visage, et on se dit "faut l'écouter, la Sophie, elle va nous dire comment faire ! "L'hiver fut rude, la crise mauvaise (hé oui, le foie,) on a mangé, mal, mais on a mangé, pour se chauffer, pour oublier, pour un semblant de douceur dans ce monde de brutes, (douceur qui a filé on ne sait où d'ailleurs). Sophie aussi elle a mangé un peu plus cet hiver, on la trouvait plus ronde, un tantinet trop même, lorsqu'elle nous donnait les numéros gagnants d' un certain jeu le vendredi soir. Oui, oui, la télé grossit, on le sait, mais basta de ces lieux communes. Donc Sophie avait encore grossi. Comme nous ! Mais elle, elle a du caractère, de la volonté, de la pugnacité un compte en banque légèrement plus garni, un coach sportif à domicile et un nutritionniste reconnu. Nous, nous allons faire avec ce qu'elle voudra bien partager. Déjà, y a comme un hic. Mais bon, elle est sympa, Sopphie, elle se la joue pas star, elle est proche de nous, elle est maman elle a une famille."Tout pareil comme nous, que j vous dis"avec les mêmes problèmes. Juste avec des solutions plus évidentes. Mais bon, chipotons pas. Ce qu'elle a, c'est au mérite, ma ptite, ah oui, vous êtes encore trop jeune, vous ne l'avez pas vue dans ses vertes années, Sophie. Déjà la cuisse pleine, les dessous affriolants, le cheveu sur la langue et les rondeurs dejà là et… toujurs là, Dieu merci ! Ce ne sont pas 10 petits kilos qui vont les faire disparaître ! Elle y perdrait son art et son talent elle y perdrait l'essence même qui fait qu'elle est elle et pas une autre, la pin-up d' une génération, le fantasme de toute une classe d'hommes aujourd'hui à l'âge du démon de midi. Sophie maman ! Ça nous laisse rêveuses. Quel genre de maman est-elle ? Toujours si souriante, comment sa fille réagit-elle face à une maman si jolie ? Quatorze ans, les premières rondeurs, les premiers régimes… Et là, et c'est dit avec un tel charme, une telle douceur"Je veux que ma fille soit fière de moi" (d'où le régime) Et nous, ménagères en savates éculées et aux bas ou collants tire-bouchonnés, nous avons honte. Mais non, pas de nous ! D'elle ! De ce qu'elle vient de dire ! L'amour n' a que faire du tour de hanches et la fierté n'est pas mesurable à l'aune de la perte de poids. Sophie est en train de perdre le capital sympathie dont elle jouissait à peine cinq minutes plus tôt. Jalousie de notre part ? J'émets un doute. Maintenant qu'elle a exposé ses raisons, le pourquoi de ce régime, Sophie passe au concret. Ce qu'il faut manger. Nous le savons aussi, qu'il faut manger des protéïnes en priorité, et bannir les sucreries et féculents. Seulement voilà, le compte est vite fait, le prix d' une baguette de pain n'a rien à voir avec le prix d' un kilo de blanc de poulet fermier s'il vous plaît. Surtout quand la famille est nombreuse, et qu 'il faut partager. Et du veau, du poisson en veux-tu en voilà. Nous sommes effondrées. C' est la fin de l'illusion, le désespoir. A quand le régime à base de haricots bien péteux, de pain de patates de pâtes qui gonflent et de cochonailles qui étouffent ? C' est là que nous comprenons que nous ne jouons pas dans la même cour. Juste un avantage pour nous, nous n'allons pas à des cocktails, donc nous n'avons pas besoin de prendre des collations à base de surimi, et toc ! C' est tout autant d'économisé ! Rappelez-vous "Autant en emporte le vent"le petit en-cas pris par Scarlett, avant la réception. Une jeune fille (je ne parle pas de Sophie) se devait d'avoir un appétit d'oiseau en public et elle pouvait s'empiffrer à loisir chez elle. N'est-ce pas, Sophie ? Allez, racontez-nous vos crises, mais si, de temps en temps, cette envie de sucré qui vrille la cervelle… Non ? Amies ménagères, nous sommes maudites ! Elle a tout, Sophie, et elle a même écrit un livre sur son régime, juste un de plus, qui ne vaut que pour celle qui l'a écrit. Enervant cette facilité qu'ont certaines a écrire sur des sujets dont elles ne connaissent que peu ou rien. Nous avons essayé, nous aussi. Nous avons raconté dans un manuscrit notre vie, une histoire, faite de nos expériences, de nos soucis, de" nos envies, une histoire simple particulière et pourtant universelle, d'amour, de tout ce qui fait la vie de tous. Mais aucun intérêt. Trouver un éditeur… Celui de Sophie peut-être ? S'il a bien voulu la publier, elle, peut-être tous les espoirs sont-ils permis. Ah ! Mesdames, assez rêvé ! Sophie parle, elle se laisse emportée par ses paroles, son envie de parître cultivée "la moitié de la planète meurt de faim, et l'autre essaie de maigrir ; "!Elle se fiche de nous, là, Sophie ! Eh, Madame, tu fais quoi toi, tu t'en mets plein la panse diététiquement ! Non mais ! La ménagère se rebiffe, désolée. Et la ménagère, elle a aussi des idées parfois… Si, si, parfois y a les neurônes qui se reconnectent quand vraiment la coupe (de fruits, pommes poires, régime oblige) est pleine. Aussi, nous conseillons à Mme Sophie Favier, et à toutes celles comme elle, qui ont le temps, les moyens, dans le cadre d' une perte de poids conséquente et durable, de se rendre dans un pays souffrant de mal-nutrition, d' y séjourner trois mois, dans la chaleur (effet sauna garanti) pour la forme, aller puiser l'eau du puits (ça fait de jolis bras) et se contenter de la nourriture indigène riz ou galettes et quelques fruits, les collations n'auraient plus lieu d'être. L'argent ainsi économisé pendant ces trois mois par toutes ces accrocs des régimes (plus de coach, plus de diététicien, plus de yaourts, plus de pièces de viandes et poissons) serait alors reversé à la famille qui les aurait accueillies et aidées à perdre du poids de manière si radicale et naturelle. Je ne vois pas pourquoi c'est elle qui maigrit, c'est elle qui écrit, c 'est elle qui est éditée, et c'est nous autres qui devont payer un énième livre écrit par une néophyte sur l'art du bien maigrir… Dont les bénéfices seraient reversés à qui ? Nous n'avons pas bien compris, désolées. Foutus neurônes…
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


268523
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages