Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Suis-je en train de devenir anorexique ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 17/04/11 | Mis en ligne le 25/03/12
Mail  
| 142 lectures | ratingStar_232232_1ratingStar_232232_2ratingStar_232232_3ratingStar_232232_4
D'accord, je veux bien poster mon témoignage si ça peut t'aider. Quand j'étais petite, je n'étais pas en surpoids mais j'étais "bouboule". Plus je grandissais, plus je grossissais. A l'âge de 13 ans, je faisais 55kg pour 1m55. J'ai commencé un régime (mais un vrai régime, sain) et j'ai perdu 3kg. Puis j'ai appris que j'avais une maladie chronique depuis toujours et j'ai commencé à prendre un traitement. Un médicament ne suffisait pas alors on m'en a ajouté un deuxième, et celui-là me coupait l'appétit. J'ai perdu 7kg supplémentaires, soit 10 en tout. J'ai changé plusieurs fois de traitements, je n'en supportais aucun jusqu'au jour où j'en ai eu un qui m'a permis de remanger normalement, et j'ai repris du poids. Et d'années en années, je grossissais de nouveau. Je ne me suis jamais remise de ne plus être aussi fine, et il m'est arrivé de faire 1 régime ou 2 mais rien de méchant. De toute façon, après les régimes, on reprend tout alors j'ai vite abandonné. J'ai préféré essayer de m'accepter tant bien que mal. J'ai été opérée à l'âge de 15 ans pour ma maladie et j'étais guérie pendant 1 an. Mais je suis retombée malade à cause d'une erreur médicale un an plus tard. Là, j'ai du me "battre" encore 1 an avec les médecins pour qu'ils me redonnent un deuxième médicament car un seul ne suffisait pas. A l'âge de 17 ans, en octobre dernier, ils m'en ont donné un 2ème. Que j'avais pourtant déjà eu des années plutôt et que je n'avais pas supporté… bref. Et c'est là que tout à commencé… Je pesais 59.5kg pour 1m63. Encore une fois, je n'étais toujours pas en surpoids mais pas spécialement mince. Mais j'essayais d'assumer, je prenais soin de moi, etc, et j'étais plutôt jolie, tout le monde le disait et tous les garçons me regardaient. Mais avec le nouveau médicament, j'ai commencé à avoir moins faim. Plus on me l'augmentait, moins je mangeais. Et j'ai commencé à maigrir. 2kg, 3kg, 4kg… Au bout d'un moment, la dose ne suffisait toujours pas mais je mangeais vraiment des quantités de nourritures minimes alors j'ai refusé qu'on me l'augmente encore. Je maigrissais à vue d'oeil et ça m'arrangeait quand même. J'ai beaucoup maigri, je suis arrivée à 52kg en janvier. Mais j'en ai parlé aux médecins tout ce temps, que je ne mangeais plus depuis que j'avais commencé le nouveau traitement, que je maigrissais etc… Mais il y a beaucoup plus de chances que ce médicament fasse grossir plutôt que maigrir alors ils ne m'ont pas crue, et à chaque consultation c'était "tu as pris du poids ? " Moi je me disais "non mais, je rêve ! ". Mais bon, en janvier, je mangeais très peu mais toujours 3 fois par jour et j'avais stabilisé mon poids à 52kg, c'était mon poids de rêve depuis longtemps. Mais je me trouvais encore grosse… La dose du traitement a donc été stabilisée, pourtant j'ai quand même mangé de moins en moins… sans même m'en rendre compte. Je pensais que c'était tout à fait normal. Je pesais 51kg en février, soit 9.5kg de moins qu'en octobre, mais ce n'était pas alarmant pour moi. Mais il y avait un truc que je ne comprenais pas : contrairement à la fois où j'avais beaucoup maigri quelques années auparavant, je ne me voyais presque pas maigrir et même me voyais de plus en plus grosse. Un soir, j'ai regardé mes anciennes photos en espérant que ça me ferait un électrochoc et que je verrais à quel point j'avais maigri. Et ça a très bien marché… même un peu trop. Alors j'ai fait plus attention à ma façon de me comporter avec la nourriture. Et j'ai trouvé qu'effectivement, quelque chose n'était pas normal. Un jour, je ne sais pas trop pourquoi, j'ai été justement dans cette catégorie sur ce forum et je suis tombée sur une chanson sur l'anorexie… dans laquelle je me suis reconnue. Je n'ai pas dormi de la nuit et dès le lendemain j'ai fait des recherches sur internet… et là que j'ai compris. Mais je refusais de l'admettre, au début. J'ai quand même paniqué alors j'ai été consulté mon médecin plusieurs fois. En mars, je faisais 50kg. Et j'ai été diagnostiquée quelques temps après… ça a été très dur à avaler pour moi. Une maladie, maintenant deux… Mais bon, la guérison passe par l'acceptation de la maladie. Le même mois, je suis descendue jusqu'à 48.7kg, soit presque 11kg de moins que 5 mois et demi auparavant. Je ne mangeais presque plus, et pour ne rien faciliter, à cause de ma maladie chronique, je ne supporte pas les odeurs de nourriture ce qui fait que je ne mangeais plus du tout de repas. Je mangeais 3 biscuits, 3 verres de lait et 5 abricots secs par jour. Autant dire que je n'étais pas en forme, et que c'était pas facile avec le lycée et tout. Fatigue chronique (due à ma maladie mais amplifiée par l'anorexie) , problèmes de concentration, malaises à répétition (ma mère devait me chercher au lycée et me porter à moitié avec une autre personne parce que je ne pouvais pas marcher ! ) , hypotension, ongles et cheveux cassants,… et j'en passe. J'ai commencé à tomber dans la dépression. Avant, je me vernissais toujours très très bien les ongles. Là, je les arrachais… Je ne rangeais plus rien, ne faisais plus le ménage, ne sortais presque plus à part pour aller au lycée, ne faisais plus ce que j'aimais… J'ai eu 18 ans le 18 mars. J'attendais ce jour depuis des années comme tout enfant, mais j'étais vraiment très mal. Physiquement et psychologiquement… comme toujours. Mes notes ont chuté, évidemment. Je suis en terminale et j'ai toujours réussi tous les examens que j'avais passé… sauf le bac blanc. Pendant le bac blanc, je n'arrivais pas à me concentrer donc ne faisais que de penser à tout ça. J'étais épuisée, à tel point qu'une fois je suis arrivée 1h en retard à une épreuve parce que je ne m'étais pas réveillée… bref, j'ai eu 9.2 de moyenne environ. Alors je me suis reprise. J'ai commencé à manger un peu plus et je me sentais un peu mieux. Mais voilà… Je suis remontée à 49.7kg. Catastrophe, j'avais pris 1kg. Mon objectif étant de 48kg, je m'éloignais de plus en plus. J'ai rechuté, et là, ça a fait mal. Très mal… Je mangeais à nouveau très peu, si bien qu'au bout d'un moment, je ne me nourrissais presque que de compléments alimentaires. Je tenais à peine debout. Avec toutes les hospitalisations que j'ai eues dans ma vie, aller à l'hôpital pour cause de dénutrition était hors de question pour moi dès le départ. Mais je ne tenais presque plus debout et commençais vraiment à penser à aller à l'hôpital de moi-même pendant les vacances de pâcques… Autrefois, j'étais raisonnable, intelligente, belle, honnête,… Comme je l'ai dit, tous les garçons me regardaient et toutes les filles admiraient mes ongles. Pour moi, ce qui importait c'était les cours et les sorties. Je luttais contre ma maladie pour vivre le plus normalement possible, et j'avais du mal c'est vrai, d'autant que ça s'aggravait. Mais j'ai traversé tellement d'épreuves en tous genres depuis ma naissance que j'ai développé une très grande force de caractère et je me suis toujours battue. J'étais une battante et une fille très courageuse. J'avais des défauts évidemment, mais aussi pas mal de qualités. Mais là, je n'étais plus du tout la même… Je ne pensais qu'à mon poids, beaucoup plus qu'aux cours et aux sorties. J'étais prête à tout subir, tous ces malaises etc, même à tomber dans les pommes s'il le fallait pourvu que je maigrisse… encore et encore… Et je mentais à tout le monde, je ne faisais plus rien à part le lycée et l'ordinateur… Je passais mon temps sur des forums pour trouver des gens qui me comprennent parce que personne d'autre ne me comprenait. Je me sentais extrêmement seule, c'était affreux. Et rebelotte, les malaises etc… J'avais gardé tous mes défauts mais perdu toutes mes qualités. Je me trouvais encore plus grosse qu'avant et me dénigrais sans cesse. J'avais tellement peur d'être déçue par mon corps que je n'osais même pas le regarder dans le miroir ! Je devenais si pâle, perdais mes cheveux (heureusement qu'ils sont épais parce que je n'en aurais plus beaucoup sinon ! ) Et puis… mon regard était vide et triste. Physiquement comme psychologiquement, je ne me reconnaissais plus. Et à ce rythme-là, je n'étais pas prête d'avoir le bac… Et puis je me suis dis que j'en avais assez de tout ça. Que je voulais et que je devais absolument redevenir celle que j'étais. Et j'avais envie de réaliser mes rêves aussi… J'ai été acceptée dans une grande école européenne de communication que je voulais vraiment intégrer et je rêvais de devenir chef de pub et écrivain, j'avais même commencé à écrire un roman. Que j'avais arrêté pendant la période où j'étais si mal… Et ma mère s'inquiétait affreusement, et mes notes chutaient, et la menace de l'hospitalisation s'agrandissait… Non, non, je devais me reprendre. C'est ce que j'ai fait. Aujourd'hui, je remange un peu plus chaque jour et je pèse 49.7, donc presque 10kg de moins qu'il y a 6 mois et demi. Je ne mens plus, j'ai recommencé à sortir et à faire ce que j'aimais et j'ai même repris mon bouquin ! J'ai réussi à transformer la culpabilité en fierté et sans jeu de mots, j'en suis très fière ça fait même pas 2 semaines que j'ai pas mal remonté la pente, je n'ai presque plus de malaises, je suis moins en hypotension, etc… Mais j'ai repris 900 grammes depuis que je refais tous ces efforts et chaque jour qui passe reste un combat contre moi-même. Je réfléchis quand même à chaque fois que je mange, je déprime tous les soirs parce que je me sens seule et je culpabilise, j'ai toujours peur de grossir… Mais je veux guérir. Absolument. Il vaut mieux être plus ronde et plus heureuse, crois-moi ! Et tu sais quoi ? J'ai beaucoup maigri, et il paraît que je suis bien foutue maintenant. Je devrais être encore plus jolie et me sentir mieux dans ma peau, non ? Et bien non. Je suis tellement pâle que je dois + me maquiller, je dois me faire beaucoup de soins pour que mes cheveux ne soient pas ternes, j'ai perdu de la poitrine, je me refais les ongles mais j'ai du mal à ne pas les arracher… Et les garçons me regardent mais beaucoup moins, tiens ! Et quand j'entends des filles de mon entourage me dire que j'ai de la chance d'avoir maigri comme ça… Je mets ça sur le dos d'un médicament que je prends pour ma maladie, puisque tout le monde est au courant de ça et c'est la vérité en plus. Je dis que les malaises, les problèmes de concentration etc… sont dus à ça aussi. Mais moi je sais bien que non… Et depuis que j'ai appris que ce médoc de m***e est sur la liste des médicaments interdits à la vente depuis le 1er mars, alors qu'il est toujours en vente, ça m'horripile encore plus ! Je suis quand même toujours en hypotension, il m'arrive encore de faire des malaises, j'ai mal au ventre quand je mange, je déprime encore, je suis épuisée et je fais des cauchemars la nuit… et je n'ai plus mes règles. Tous les jours je prie pour que ça vienne ! Mais non… Je me bats mais ce n'est vraiment pas facile. Alors s'il te plaît agis vite, avant qu'il ne soit trop tard !! Vas vite consulter un médecin ! N'attends pas que les conséquences soient dramatiques.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


232232
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages