Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Suite de "changement de résidence, c'est la cata"

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 113 lectures | ratingStar_271610_1ratingStar_271610_2ratingStar_271610_3ratingStar_271610_4
Coucou Cécile, Laisser la colère de côté n'est vraiment pas envisageable. Il était effectivement préférable qu'il rentre par le train dès le matin parce qu'elle lui avait dit que lorsqu'il rentrerait le midi du collège, il resterait à la rue et ses affaires seraient jetés à la benne à 12h30 tapante (et pas que vêtements dans ses affaires : ses cahiers de cours, ses livres, son PC, sa chaîne hi-fi… tout ! ). J'y suis allée accompagnée de Dyo qui avait pris initialement son AM (la veille, il semblait qu'on n'avait que l'AM, vu que fiston sortait du collège à 14h30, je devais récupérer le certif de radiation, puis aller chercher ses affaires). Il a réussi à venir tôt le matin. Vers 9h30, le père m'a appelée pour me dire de venir impérativement à 12h parce qu'il partait au boulot. On s'est pointé à 11h45… on a attendu 25 min ! C'est lorsque j'ai été sur le point d'aller au commissariat qu'ils sont rentrés. Mon fils m'avait demandé de rester à la voiture, il avait peur que ça dégénère… et ç'aurait pu effectivement être le cas, quand j'ai vu cette femme par le rétro jetés des sacs poubelles au milieu de la rue… Je suis sortie comme une furie, j'ai ouvert le coffre et fiston s'est approché pour mettre les premiers sacs, il m'a dit juste "ça va aller". Je n'y suis pas allée. Elle vociférait, hurlait des trucs que je n'ai pas compris… Dyo m'a dit que le papa avait les boules, qu'il n'avait pas l'air d'aller bien… sentiment confirmé par fiston. Mais je ne comprends pas qu'il ait laisser faire ! C'est ignoble, affreux ! Comment on peut traiter un enfant de la sorte ? Fiston m'a dit : "depuis ce matin, quand j'ai pris le train, ça m'a fait bizarre, je me suis senti comme un vagabond"… et là, il était jeté comme un chien. Je n'avais pas l'intention d'en rester là de toute façon… la première des choses est que je vais porter plainte au nom de mon fils pour maltraitances psychologiques contre cette femme en précisant bien que le père n'a rien fait contre, n'a pas levé la moindre objection sur les traitements qu'elle lui faisait subir. J'hésitais par ailleurs à engager une action contre le père pour le déchoir de son autorité et de ses droits paternels… en disant "au revoir" à son fils, il lui a dit "quand tu veux… " sauf qu'hier au soir, fiston a reçu un SMS horrible, écrit par cette femme "plus jamais tu fous les pieds chez ton père et moi, c'est en accord avec lui tu pourras faire lire à qui tu veux tu es un enfant déséquilibré, on a peur de toi pour M. (son petit frère) , on ne sait pas qui tu es, on ne veut plus entendre parler de toi, merci de respecter nos souhaits. S. Et B."… on ajoute en plus à tout cela (si c'est vrai, hein ? ) le rejet de fiston par le papa. Donc, du coup, je me pose moins de question sur la question de l'action contre le père, elle me parait non seulement justifiée, mais nécessaire (je tiens à ce que ce soit comme une réparation pour mon fils et le protéger aussi d'une quelconque obligation d'aller le voir si ça lui reprenait). Le déchoir de ses droits n'impliquera pas une non-correspondance si mon fils le désire. J'ai discuté avec fiston, il n'est pas contre un suivi psy pendant quelques temps pour évacuer… je me méfie de toute cette colère et toute cette rancoeur qu'il porte maintenant en lui et je lui ai proposé donc de se décharger de tout ça avec un professionnel pour qu'il reprenne son évolution normalement et sainement, pour que ça ne ressurgisse pas plus tard, voire régulièrement… Il est d'accord. Première nuit à la maison… "ah… ça fait du bien de dormir d'une traite ! " et tant qu'il peut/veut "câlin" depuis qu'on est de nouveau ensemble. Il mange (beaucoup) moins qu'avant. Il est souvent le regard perdu, dans le vide… il semble déprimé. Quant au père, jusqu'ici, on s'était toujours bien entendu autour de notre fils, je ne comprends pas son absence de réaction, son laisser-aller face à cette situation, sa non-implication, son non-positionnement… ça a commencé doucement cette histoire, rien d'alarmant en soi, mais avec le temps, ça s'est durci… visiblement, c'était contre moi (on se demande pourquoi ? On communiquait bien entre nous trois : moi, le père et la BM) , ils semble qu'ils aient voulu défaire en mon fils tout ce que j'avais fait. A mesure que le temps passait, ils essayaient de le casser dans l'éducation que je lui avais donnée, puis ils ont essayé de le casser moralement psychologiquement. Après l'alerte au mois d'août, ça semblait rentrer dans l'ordre. Fiston me disait que ça allait bien… ça n'a pas duré plus de 2 semaines et depuis il ne cessait de me dire que c'était l'enfer chez lui, assez rapidement corroboré par des SMS envoyés à mon ex-mari (qui n'a strictement rien à voir dans l'histoire mais qui y a été impliqué par la BM) , SMS qui en disait long sur le comportement de la BM et ce qu'elle pensait du fils et de la mère ! Ce sont ces SMS, envoyés un WE qui m'ont décidée… et je pense que je suis encore bien loin de la réalité de ce qu'a pu traverser mon fils. Je pense que les dégâts occasionnés sont plus importants aussi que ce qu'il laisse paraître. Quel enfant se sort indemne d'un tel rejet alors qu'il avait décidé de vivre là bas pour aller à la rencontre de son père ? Non seulement il ne l'a pas trouvé, mais il a clairement été utilisé/cassé/rejeté… Tout a empiré quand il a voulu remettre son PC à la maison. Ils ont menacé aussi de me faire passer devant un JAF et devant le juge pour enfants… je ne sais pas s'ils comptent le faire quand même. Jeudi soir, ils ont contraint fiston à voir l'AS du collège. Il a d'abord été reçu seul et a expliqué sa situation, puis ils ont été reçu tous les 3 (mais on se demande de quel droit la BM y était ! ) et ils ont fait appeler mon fils pour me dire que je devais aller chercher moi même le certif de radiation… j'ai expliqué que cela dépendrait de quand arriverait Dyo et que je ferai de mon mieux pour être là bas à 14h30 mais sans garanti que j'y sois. J'ai appris par la suite que j'étais mise sur écoute et que suite à cet appel, ils en ont profité pour se défouler sur moi… Au choix… ma voix était bizarre, je devais être shootée (j'étais essouflée, je rentrais juste chez moi après avoir monter rapidement mes 3 étages) , j'aurais confié au père que je prenais des médicaments (mais où diable a-t-il choppé ça !? ) et que j'étais maniaco-dépressive et donc dangereuse pour notre fils… Mon garçon m'a dit que devant un tel déluge de mensonges, il avait failli sauter à la gorge de sa BM pour lui refaire le portrait. Le père a néanmoins été contraint de signer une décharge ou je ne sais quel papier pour qu'on me délivre l'EXEA et on a du leur expliquer qu'ils ne pouvaient s'opposer au retour de mon fils chez moi vu que j'avais la loi de mon côté… Est-ce ce qui a déclenché les dernières méchancetés inutiles et gratuites au regard de tout ce qui avait déjà été déversé auparavant ? Peu importe… ça a été la goutte qui a fait déborder le vase… Bon… nous avons un peu de pain sur la planche, finalement… On va profiter des vacances, j'ai quelques démarches à faire et RDV à prendre. A propos de l'action pour déchoir le père de ses droits, votre avis, vos commentaires ? Bisous.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


271610
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages