Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Suite et fin!.../ " le labyrinthe"

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 21/05/11 | Mis en ligne le 12/04/12
Mail  
| 156 lectures | ratingStar_240385_1ratingStar_240385_2ratingStar_240385_3ratingStar_240385_4
Comme prévu j'allais rejoindre Ben pour le déjeuner ! J'eus juste le temps de passer chez le fournisseur pour le raccordement d'internet ! Si tout ce passait comme prévu Anaïs pourrait voir Marius en Guadeloupe via la webcam demain soir au plus tard, Je m'en réjouissait autant qu'elle ! J'avais hâte de voir ça bouille ! Je me doutais qu'elle serait ravie et heureuse de faire sa connaissance ! Peut-être que Ben passerait la soirée avec nous ? Douze heures trente ! Impossible de me garer ! Je fis un p'tit texto pour rassurer Ben que je cherchais à me garer qu'il ne s'inquiétait pas, qu'il réservait notre table, j'arrivais ! Il allait probablement être étonné que j'avais une semaine de congé pour le blocus ! Il me dirait que j'avais fait le bon choix en transitant dans l'enseignement ! Il n'avait pas l'esprit mesquin comme certains que nous avions de la chance d'avoir autant de congés ! Après trois tours de pâtés, j'attendais le départ d'une voiture je pus enfin me débarrasser de la mienne ! -Coucou ! J'arrivais derrière Ben déjà assis à notre table ! J'étais heureuse de le revoir, lui avait un sourire radieux ! -Mon trésor, je suis si heureuse de te revoir ! -Chérie, tu m'as manquée… Tu fais quoi cet après-midi ? -Libre comme le vent jusqu'à seize heures ! -Un petit moment dans les cartons ? -Ben, j'ai faim pour l'instant… -Mon trésor… Il me murmurait à l'oreille : moi j'ai très faim de toi ! J'eus un sourire coquin. Il savait aussi bien que moi que nous étions fous l'un de l'autre… Je n'eus même pas le temps de lui parler d'Arthur, d'internet, de Nat ni d'Anaïs. A peine la clé dans la serrure je fus emportée tel un tsunami. J'étais divinement flattée ! -"Ben, je t'adore, tu es d'une telle douceur ! Tu m'apporte un tel bien-être, une sérénité indescriptible ! " -"Chérie ! Saches que c'est réciproque, j'avais si peur, je me demande encore de quoi j'aurais dû avoir peur ? C'est parfois tellement idiot d'avoir des préjugés stupides ! " - Je m'écriais voyant l'heure, Ben je crois qu'il serait temps de nous habiller, Anaïs rentre de l'école dans environ une demi-heure ! - Elle pourra dès que tu auras le dos tourné, chantonner à tue-tête en traversant toute la maison, que je suis amoureuse. Comme je suis devenue particulièrement cool depuis que nous nous sommes rencontrés ! - Elle adore en particulier la cage d'escalier, ça résonne comme elle dit… elle y chante à tue tête… - Elle sera encore plus audacieuse si elle voit que nous nous sommes faits des câlins. -C'est amusant d'entendre ça ajoutait Ben ! Je n'ai pas ce type de complicité avec Marius. -C'est normal je pense, il n'est qu'un mois par an avec toi, même si tu es sur la webcam deux fois par semaine, ce que trouve génial par ailleurs étant donné la distance ! - Je crois qu'il y a plus de complicité avec Marius que tu ne le pense. J'ai remarqué cela quand je suis arrivée la semaine dernière. - La complicité mère-fille et très différente de père-fils je pense, mais ce n'est que mon impression. - Peut-être, ne souhaites-tu pas lui faire des petites confidences ? Je pense que pour sa future vie d'homme ça serait chouette que tu lui parles un peu plus de toi ! Tu peux sortir de ta réserve et te laisser-aller un peu aussi ! - Je dis ça, mais c'est à toi de voir ! - As-tu gardé de bonnes relations avec sa mère ? - C'est relatif, elle a très rapidement refait sa vie après notre séparation, je pense que l'actuel était déjà dans la place avant son départ en Guadeloupe ! - Ben, si tu n'as pas envie n'en parlons plus, moi j'ai pas envie d'en parler maintenant non plus, nous le ferons progressivement quand chacun sera prêt, je peux respecter tes silences ! L'essentiel, nous sommes heureux d'être ensemble et nous construisons des projets de vie. Il n'y a pas d'urgence ! - La chose la plus importante, là à présent ? … Une bonne douche ! … Samedi prochain ma chérie ! - A ce propos, Marie ! Arnaud et Adrien viennent aussi pour les plans de la cuisine ! - Waaooow ! Génial ! … Cela laisserait supposé que tu fais des projets de venir vivre avec nous ici prochainement ? - Marie ! S'il n'y avais que moi, là immédiatement ! - Ben, je suis super flattée ! Tout comme toi, je pense qu'on va y aller petit à petit ! - Marie sais-tu qui vient ce samedi ? - Alors là, je réfléchis une seconde… je récapitule : -Nathalie-Valérie et moi comme nanas… … ensuite Arthur, François et Simon ensuite tu m'as dit Arnaud, Adrien et toi ! C'est une fameuse équipe ! - Ben, mon chéri, je pense qu'il faut revoir la répartition des tâches ! Demain je suis en congé, si tu as une heure à me consacrer nous pourrions voir ce qui est le plus urgent après la salle de douches et la cuisine. Arthur et Nat viennent demain matin pour détapisser le living ensuite nous verrons la suite à deux ? - A leur sujet, hier j'ai taquiné Arthur quand il m'a dit qu'il avait appris pour nous deux, il n'a rien dit en particulier je lui ai simplement suggéré de draguer Nathalie ! Il m'a dit qu'il avait un caractère de cochon et qu'il allait y réfléchir ! - Je pense qu'ils iraient bien ensemble et toi, ton avis ? Bah, je ne les connais pas assez. On verra ça demain ! Tu peux venir ? - Heu… Je regarde mon agenda. J'ai un r. D.v. À 11H30, donc je peux être ici à 8H30 demain matin ? Cela te va Marie ? - Ok, mon trésor ! Bon tu reste jusqu'à ce qu'Anaïs soit rentrée ? -Oui, je vais la taquiner un peu et j'y pense, je vais installer ton PC avec elle si tu as ta connexion internet demain ? - Génial ! J'avais oublié, avec cette manif à l'école. J'ai une semaine de congé et du boulot jusqu'au-dessus de la tête ! Pas le temps de dormir ! - Ben, je suis super contente, maintenant que je ne me sens plus seule je vais me voir avancer dans la vie ! " Je t'aime ! " - Quand je pense à la première réunion où Arthur jouait au chef en nous disant qu'il y en avait pour au moins 10 mois de travaux. Le soir même je me suis écroulée en larmes sur mon matelas entre les cartons. - Ben ! … Aujourd'hui, j'ai l'impression que dans 3 mois je me sentirai chez moi ! Pardon, peut-être… chez nous ? - Tu viendras choisir le papier, les couleurs pour la peinture, les tentures etc… - Marie ! Embrasses-moi vite chérie ! Je t'adore ! … Anaïs va arriver… J'eus juste le temps de réajuster la mèche qui me tombait sur le front, qu'Anaïs rentra de l'école ! "- Bonjour les amoureux, je ne vous dérange pas ? " Ben et moi nous nous lancions un regard complice… mais je restais relativement interrogative ! J'avais décidé que le soir même, dès que Ben serait rentré j'interpellerais ma fille à sa manière de nous dire bonjour ! Dans la perspective de notre prochaine cohabitation… d'avoir un projet d'un futur bébé, la mise au point me semblait impérative afin d'éviter des problèmes dans la propre interprétation d'Anaïs ! Je crois que le moment était venu que je puisse aussi savoir comment elle vivait réellement ses séjours chez son père avec sa nouvelle compagne et ce petit frère de presque trois ans dont elle ne parlait quasi jamais ! J'avais fait quelques tentatives… je n'eus que des réponses évasives… cette fois pour notre avenir à trois ou quatre je devais savoir ! J'en touchais un mot à Ben de cette réflexion qui me tracassait un peu, il semblait être du même avis que moi, tout en sachant qu'elle avait déjà dix ans et qu'elle n'avait pas à diriger notre projet de vie… elle était malgré elle concernée autant que nous, mais notre rôle était de rester ferme et de ne pas nous laisser régenter par une gamine ! S'il y avait le moindre frein, je prévoyais un entretien assez rapidement avec son père pour connaitre le comportement d'Anaïs chez lui ! … Nous avions prévu de diner à trois ! … peut-être que j'aborderai déjà le sujet à la moindre impertinence d'Anaïs… L'insolence d'Anaïs m'importunait ! Je devins d'humeur maussade… Ben me lança un regard interrogatif en fronçant les sourcils ! Je sentais progressivement une certaine tension nerveuse monter… qui se mit en ébullition… non, je n'étais pas bien du tout, j'avais une énorme boule qui me nouait la gorge… ! Je n'étais pas armée pour gérer des conflits pour le moment… en plein aménagement, ma nouvelle vie affective… oui, j'avais besoin de me poser et de réfléchir… une nouvelle vie s'ouvrait devant moi. Le repas fut prêt… j'eus la sagesse de rester calme et de ne pas gâcher l'ambiance… je guettais le moindre sous entendu d'Anaïs ! Je n'eus cependant aucune envie de discuter ! Dès le repas terminé je l'envoyais faire son travail scolaire dans sa chambre afin que je puisse calmement débattre des projets de la future cuisine et d'autres détails avec Ben, tous ces détails ne la concernaient pas ! Je rangeai la cuisine et la salle à manger avec l'aide de Ben… j'étais très lointaine… quasi absente ! J'avais décidé que dès le lendemain je me confierai à Nathalie et Valérie ! Pour ce genre de débat concernant la famille recomposée, elles me semblaient être de bon conseil en la matière ! Ayant pris cette décision… progressivement je me sentais de plus en plus légère… J'étais à nouveau a l'écoute… Ben et Anaïs furent ravis que l'atmosphère soit plus détendue ! J'eus cependant envie de pleurer… comme un trop plein qui ne demandait qu'à déborder… d'avoir les réponses souhaitées à mes questions ! … Oui, il me fallait prendre patience jusqu'à demain vers neuf heures trente ! Je me sentais égoïstement fermée comme une huitre… Ben semblait déçu par mon comportement ! Il me rassura et me dit : > > Je sursautais… oui j'étais choquée par sa critique qui de surcroit était entièrement fondée… il était hors de question que nous nous quittions ce soir sans avoir eu une explication calme et sereine ! Oui, j'étais prête à faire mon mea culpa ! … Ben était si gentil et compréhensif ! Je n'avais d'ailleurs pas de raison valable non plus d'être aussi interrogative au sujet d'Anaïs quant à son comportement vis à vis de ce futur bébé ! … J'arrivais même à me demander… n'était-ce pas moi qui appréhendait une grossesse à mon âge… alors que très bientôt ma fille allait avoir onze ans ? Inconsciemment j'étais certaine que cela posait question ! … Je restais plutôt perplexe… une seule question qui en soulevait une montagne d'autres ? Il est vrai qu'un tel évènement allait entièrement bouleverser ma vie future ! Etais-je réellement prête ? Je n'en étais pas sûre du tout… un réel dilemme se dessinait à l'horizon… faire plaisir à Ben, dont le fils était si loin ? Lui faire plaisir d'avoir un enfant à nous deux ? Oui, j'allais en parler avec Val et Nat dès leur arrivée demain matin, même François pouvait être d'excellent conseil… j'avais entièrement confiance… j'espérais que toutes ces questions n'allait pas passer la nuit à me tourmenter ? … Je finirais par téléphoner au père d'Anaïs dès le départ de Ben ! J'étais persuadée que lui, ayant vécu la situation avec sa nouvelle compagne, était à même de me narrer les difficultés qu'ils avaient dû assumer avec notre fille après la naissance de leur fils ! … Egoïstement… je me rendis compte que cet évènement m'était entièrement passé au dessus de la tête… alors que cette étape avait été sans aucun doute très importante pour Anaïs ! J'avais quand même passé un nombre de nuits blanches de chagrin… qui, elles, m'avaient perturbées ! … Oui, je trouvais avoir eu une attitude égoïste à cette époque… si j'avais été plus attentive, je ne me retrouverais pas devant autant d'interrogations aujourd'hui ! Personne n'est parfait ! … Arrête de te culpabiliser Marie ! Assez ! Tu ne sais pas retourner en arrière, aujourd'hui c'est un autre jour… J'appelai mon ex, le connaissant, j'étais certaine qu'il me passerait sa compagne avec laquelle je pouvais très bien être amie… C'est avec plaisir et étonnement que je parlais pour la première fois avec la compagne de mon ex ! Elle avait une voix douce et rassurante… J'hésitai un bref instant à lui dire la raison de mon appel… je fus surprise qu'elle me demanda si j'avais un problème avec Anaïs ! … Avait-elle deviné que j'avais un souci personnel ? Perplexe… je me mis à me confier à une inconnue, elle semblait me reconnaitre à travers les échanges qu'elle avait déjà eu à mon sujet avec ma fille et son père ! Quand je lui parlait de mon projet de futur bébé… elle me rassura immédiatement ! Anaïs adore son petit frère… Etrange lui dis-je, elle ne me parle jamais de ses relations avec lui ! "- Sensible, elle veut vous protéger… mais si vous avez réellement envie de réaliser ce projet, j'en suis certaine elle sera très heureuse, surtout pour vous ! " Elle a beaucoup de maturité et parle déjà de s'installer après le bac pour être indépendante et de réussir ses études supérieures ! Elle me parlait de qui là à cet instant ? De ma petite fille ? Elle la connaissait mieux que moi… je restais médusée, mais heureuse à la fois de tout ce que j'avais entendu ! Ben était déjà parti… je l'appelais et lui racontais le coup de fil avec la compagne du père d'Anaïs… Ben me fit comprendre qu'Anaïs me permettait d'être heureuse avec lui et de construire notre petit nid avec un enfant à nous deux… elle avait appris depuis longtemps à partager… alors que ma vie personnelle avait tourné uniquement autour d'elle ! Enfin de l'air… oui, c'est ça… je l'étouffais ! Je me surpris à pleurer de joie ! Je suffoquais de larmes libératrices ! … Ben compris ma joie et décida de revenir auprès de moi afin que je puisse m'endormir aux creux de ses bras ! Il semblait encore plus heureux que moi ! En arrivant… il était si fou qu'il calcula l'heure locale en Guadeloupe pour annoncer à Marius qu'il allait très bientôt faire un bébé avec moi et qu'aux prochaines vacances j'aurais déjà un beau petit ventre bien rond ! J'allais avoir le plaisir dès demain matin d'annoncer à Val, Nat et François qu'il était grand temps de songer à une future maternité ! … J'eus du mal à m'endormir… même blottie dans les bras de Ben ! … J'étais presque impatiente d'attendre ce futur bébé ! … Je fus réveillée en sursaut par la sonnette de la porte d‘entrée ! Je regardais ma montre huit heures et quart ? J'étais ravie, j'avais superbement dormi ! Ben était visiblement déjà levé… je pouvais humer l'arôme du bon café qui m'attendait… j'étreignais son oreiller pour m'imprégner de son odeur, oui, je l'aimais mon Benjamin ! Valérie, Nathalie et François étaient déjà là ! Nous étions suffisamment intimes tous les quatre pour qu'ils puissent me rejoindre encore à moitié endormie sur mon matelas…la monture du lit…n'attendait qu'une bonne volonté de passage ! … Nous nous blottissions tous les quatre …je m'arrangeais pour que Val tombe dans les bras de François… oui… oui, ils allaient très bien ensemble… c'était aussi l'avis de Nat et Ben ! J'étreignis Nat, très heureuse de me revoir, moi ? … autant qu'elle, je la considérais comme ma petite soeur ! Ben passa avec un plateau et cinq tasses de café qu'il vint siroter avec nous…Nous nous regardions d'un oeil complice… qui en parlerait le premier ? Je compris à ses yeux et son expression souriante… qui me disaient… comme ils étaient mes plus anciens amis… c'était donc mon rôle d'annoncer à nos amis communs depuis peu…que Ben et moi allions faire un bébé ! Tous sautèrent de joie…Ben eut juste le réflexe de sauver le plateau avec les tasses encore pleines ! François se redressa et dit tout de go… "ça vous devez le faire dans un vrai lit et non pas sur un matelas parterre ! …" Nous éclatâmes tous de rire ! Il demandait à Ben de passer le plateau à Val et de l'aider à monter ce lit illico ! Ils nous tirèrent en bas du matelas et en moins d'un quart d'heure…le lit était monté ! … Marie en riait aux larmes…en ajoutant : "vous avez tous un air béat ? … vous ne ne vous imaginez quand même pas un instant que vous allez tous être témoins de la fabrication de ce futur bébé ? " Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'Anaïs se trouvait penchée au chambranle de la porte et criant avec joie : "Vous allez faire un bébé, maman ? Ben ? " "Ma chérie, maintenant que ce n'est plus un secret…voilà, oui c'est vrai…tu nous laisseras un peu de temps, nous y songeons très fort et dès que le test sera positif…tu seras la première à savoir ! … " "Maman, j'ai déjà un petit frère chez papa, essaye de me faire une petite soeur ? Je pourrais être sa marraine ? Je pourrais lui choisir son prénom ? " "On verra ça plus tard ! " Lui répondit-elle ! "Et toi Ben ? Dis-moi ! " Marius sera le parrain ? … "Anaïs ? … laisse-nous le temps de le faire ! Répondit Ben ! " Tous rirent de bon coeur… ils rejoignirent tous la cuisine pour un copieux petit_déjeuner ! Vu l'importance des travaux à effectuer aujourd'hui, Marie prépara une superbe omelette au bacon accompagnée des baguettes au bon beurre frais ! François et Ben ne se firent pas prier, Ben remit un percolateur de café en route, Marie, elle, remit la poêle sur la gazinière …Val, Nat et Anaïs par l'odeur alléchées… elles aussi en demandaient un morceau, Marie ne s'oublierait pas ! … Ce petit_déjeuner fut une vraie fête totalement improvisée, une récréation avant d'attaquer le plus important aujourd'hui : " la douche ! " Dès qu'elle serait branchée Marie s'y jetterait ! … Le matériel avait été livré la veille, le socle de béton était déjà prêt et séché, Valérie avait déjà enfilé sa salopette pour commencer la fixation du carrelage …une vraie pro ! François fixa la douche sur le socle et Ben l'aidait pour l'installation de la robinetterie, travail délicat quant à l'installation du mitigeur pour l'eau chaude et froide. Surtout veiller à ce que les couleurs correspondent bien, le bleu pour l'eau froide, le rouge pour l'eau chaude afin d'éviter de ne pas recommencer le boulot ! Ensuite, ils placeraient les deux éviers. C'était étonnamment Nathalie qui avait rendu les hommes attentifs à cet imprévu éventuel…rien que des pros, aussi bien les hommes que les femmes ! Nous étions fiers de notre super équipe ! Pour la cuisine, nous aurions l'aide supplémentaire d'Adrien et d'Arnaud qui étaient architectes et les associés de Ben ! Marie et Ben étaient heureux… les débuts de la première réunion leur traversa un très court instant la mémoire… ils comprirent d'un seul regard qu'ils pensaient à la même chose ! … Au fait ? … Arthur où est-il ? Lui qui dès le départ avait failli tout faire foirer ! … Où était-il ? C'est vrai, il s'était inscrit le premier sur la grande feuille des tâches et des présences de chacun ! … … Lui qui voulait jouer au chef de chantier ? Marie eut sa petite idée et elle supposait qu'il boudait dans son coin… puisqu'elle avait préféré jeter son dévolu sur Ben… alors que lui depuis si longtemps… espérait la conquérir… c'était la faute à pas de chance… Elle avait décidé de ne pas en parler et encore moins de donner son avis sur cette absence qui les intriguait tous ! … Nous étions très fatigué… mais si heureux d'avoir effectué un si bon travail ensemble ! … Marie montra une petite pointe d'impatience… elle avait une envie folle de se ruer dans la douche… la sagesse lui imposait d'être patiente au moins quarante huit heures ! … Quand ils eurent terminés… tous allèrent à la douche chez Val, ensuite ils partageraient un petit diner à la Pizzeria du coin ! François se laisserait bien tenté par un Vapoccelli… Ben… hésitait… le vin italien tapait très souvent à la tête le lendemain de la veille ! … Oui, quand tout serait terminé ils feraient tous une superbe fête… ils boiraient tous jusqu'à plus soif ? … Si tout concordait… nous pendrions tous la crémaillère… le séjour de Marius chez nous… Marie et Ben attendraient sans aucun doute le futur bébé tant espéré… Anaïs, elle n'en perdrait pas une miette… Quelle longue énumération ? Elle était de toutes les parties… dès qu'il y eut une fête soit chez son papa… et dès que l'occasion se présentait chez sa maman elle n'en ratait jamais aucune ! La fête serait très importante… nous fêterions tous ces évènements pendant au moins trois jours chuchotait Anaïs à voix basse au téléphone à Marius en Guadeloupe ! … Etrange… c'est comme si elle se sentait amoureuse ? Elle n'avait vu que sa photo ? Oui, sur la webcam ! … Etait-ce réellement le voir ? Non, elle aurait aimé le voir en chair et en os ! … Patience Anaïs, lui disais-je en la résonnant ! Il sera là dans trois mois et quelques jours… tu l'auras rien qu'à toi pendant tout ce temps ? … Tu finiras peut-être par le détester avant qu'il ne rentre chez lui ? Quelle idée ! … Laissez-moi rêver, non ? Merci ! Là, je viens de raccrocher… j'entends déjà les cloches sonner quand la facture arrivera… maman ne sera pas contente, j'en parlerais peut-être avec Ben pour adoucir l'engueulade… Maman avait raison quelque fois de m'appeler " sa petite rusée ! " Je rentrerais bientôt au collège, il serait temps que maman me considère comme une grande… quand je ressentais la nécessité de " ruser " c'est parce que j'en avais quelques fois assez d'être traitée comme si j'avais encore cinq ans ! Je finirais par croire que les mamans nous considèrent peut-être toute notre vie comme leurs bébés ? … C'était vraiment lourd ! … Moi, qui avais tellement envie d'être considérée comme une grande ! Le lendemain, après mon entretien téléphonique avec Marius, j'eus une conversation avec maman… lui avouant que je l'avais eu en ligne ! Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase qu'elle levait déjà les bras au ciel ! Je m'y attendais… elle était réellement fâchée, j'avais beau lui dire que je n'étais restée que cinq minutes… elle me décompterait la communication de mon argent de poche ! Quand me considérerait-elle comme une grande ? J'estimais que c'était injuste, mais je savais que c'était elle qui payerait la note… c'était cher en dehors des horaires à tarif réduit… j'aurais dû m'en souvenir ! … Je lui promis que dorénavant je lui demanderais l'autorisation ! … Sa voix se radoucissait… elle me prenait dans ses bras… elle me caressa les cheveux, nous étions réconciliées ! … Tout à coup je la vis sourire, elle se leva… elle venait d'apercevoir Ben par la fenêtre du jardin… enfin le calme me dis-je à voix basse ! … C'est fou ce que Benjamin pouvait avoir comme influence positive sur son comportement ! … Pour moi, il pouvait venir vivre avec nous à l'instant même ! Je mis la table pour le dîner, je me sentais calme et apaisée ! Ben et maman préparaient un plat typique de la Guadeloupe… je restait interrogative… Ben y avait vécu quelques années… il voulait peut-être nous épater avec son poulet braisé accompagné de bananes et d'ananas ? … C'était délicieux, je fus la première surprise de ce plat original accompagné de riz ! Dès le repas terminé je filais dans ma chambre terminer mon travail scolaire ! J'embrassais les tourtereaux… qui se bécotaient sous mes yeux… oui, ils semblaient très heureux ! Vivement qu'il fabrique cette petite soeur et qu'ensemble nous formions une nouvelle famille ! Le lendemain je partirai chez papa, j'étais un peu déçue… j'aimais beaucoup la joyeuse bande d'amis qui venait travailler à l'installation de la nouvelle cuisine… Val, Nat, François… Ben bien sûr et tous les autres… Peut-être que je négocierai le weekend prochain pour rester et assister à la fin des travaux ? … Je demanderais à Ben, je savais que lui me dirait oui ! Maman m'appellerait "sa petite rusée", dans de telles circonstances… j'appréciais ! J'aimais Ben… et Marius aussi ! Avant de partir pour l'école je surpris maman et Ben qui parlaient de Val et François… ils étaient tombés amoureux ? Encore un nouveau couple ? Génial me dis-je… encore un bébé en perspective ? … Je les embrassais en sortant en leur disant : " Ne faites pas trop de bêtises pendant mon absence ? … les amoureux ! - La seule autorisée ? - Me fabriquer une petite soeur ! " Maman et Ben firent semblant de me poursuivre… J'étais plus rapide qu'eux… M'enfuyant je criais : " A lundi ! … Je vous aime… " Marie était très heureuse qu'Anaïs et Ben s'entendent si bien ! Elle était certaine que leur nouvelle vie de famille serait agréable et joyeuse ! Elle se sentait fin prête pour envisager la venue d'un bébé ! Ben se montrait de plus en plus impatient… ayant mis les amis dans la confidence… c'était possible dès la fin des travaux de la nouvelle cuisine. Deux semaines… Il était certain qu'elle serait terminée ! … Tous les amis étaient si enthousiastes, Marie savait qu'elle avait vraiment beaucoup de chance… dès la pendaison de la crémaillère elle calculerait le meilleur moment pour enfin le fabriquer cet enfant ! Marie en parlerait dès ce soir avec Ben ! Nous pouvions envisager d'aménager la troisième chambre pour la venue de ce bébé ! Oui, Marie irait choisir le papier peint et la peinture pour les boiseries assortie aux couleurs du papier et des tentures ! Elle avait déjà sa petite idée pour l'aménagement de la quatrième chambre pour Marius ! Elle avait une idée précise du papier peint et de l'ameublement ! Ayant congé lundi elle demanderait à Nat si elle était disponible pour aller chercher tout le nécessaire pour l'aménagement des deux chambres ! Au préalable, elle demanderait à Ben si elle avait carte blanche pour la décoration ou s'il voulait l'accompagner pour le choix des couleurs ? … Elle était tellement enjouée qu'elle en parlait immédiatement avec Ben ! Il fut très ému quand elle lui parlait de l'aménagement de la chambre de Marius avant l'arrivée de son séjour ! Il lui donnait le feu vert en lui faisant confiance pour les couleurs… vu qu'elle avait quasi aménagé toute la maison seule, qu'il avait donné un seul avis concernant une porte à supprimer à la cuisine pour en faire un passe-plats ! Sa maison était tellement agréable qu'il souhaitait aménager avec elle même avant la fin des travaux de la cuisine ! Marie fut très heureuse de cette annonce… même un soupçon fière que sa maison plaisait tant… que son amoureux d'architecte souhaitait y venir partager sa vie avec elle et Anaïs ! Ils allaient annoncer leur future vie en commun à tous les amis dès le lendemain ! Après la journée de travail… ils arroseraient cela par une coupe de champagne avant d'aller tous au restaurant ! Ben fit remarquer à Marie qu'il aurait souhaité la présence d'Anaïs… Marie de l'informer… qu'elle serait des nôtres pour pendre la crémaillère dès la fin des travaux ! … C'était prévu pour dans moins d'un mois ! Entretemps Ben viendrait vivre définitivement avec elles deux. Quant à son cabinet d'architecte ils envisageaient les travaux dès le mois suivant avec un accès côté jardin et construit par un entrepreneur. Il serait entièrement indépendant de la maison familiale tel que Marie l'avait souhaité… les plans étaient déjà déposés au cadastre et l'enquête incommodo était en cours. Elle ne devait poser aucun problème, l'autorisation arriverait dans moins de quinze jours ! Marie et Ben passaient une superbe soirée… les têtes remplies de beaux projets pour leur vie future à quatre ! … Et Marius un mois et demi par an ! A Ben d'ajouter… peut-être qu'il viendrait sur le continent pour faire ses études supérieures ? … Marie semblait pensive… Ben avait bien le droit d'espérer qu'un jour son fils viendrait le rejoindre pour ses études ! Elle trouvait ça totalement légitime ! Anaïs serait aux anges. Oui, Marie et Ben étaient très amoureux ! Ils étaient en voie d'élaborer de superbes projets d'avenir avec beaucoup d'enthousiasme ! Ben avait même laissé entendre à Marie qu'il souhaitait l'épouser ! Marie ? … Restait réticente… mais elle souhaitait en reparler dans quelques mois, peut-être après la naissance ? Le lendemain en se rendant au boulot, Marie croisait François qui lui annonçait qu'il allait épouser Nathalie ! … Marie restait clouée au sol… à l'annonce ! - Marie reprends-toi ! Nat et moi c'est du sérieux… il y a plusieurs mois que je souhaitais m'engager avec elle… désolé de ne pas t'en avoir parlé, comme j'ai longuement réfléchi, je ne voulais pas être influencé par les potes ! … Plusieurs étaient dans la même situation, toi la première ! - Tu as la mémoire courte… et la fois où nous avons remonté le lit ? … qui c'est qui m'a jeté Nathalie dans les bras ? C'est bien toi si j'ai bonne mémoire ! … - François, tu me laisseras le temps de l'assimiler… il y a à peine un mois que vous nous avez annoncé que vous étiez ensemble, suite à votre chute sur le matelas au sol ! Marie se reprit et dit aussitôt : - On a du pain sur la planche mon pote ! - La crémaillère à la maison, votre noce… un bébé chez nous et certainement… très vite chez vous ? - François était tellement volubile qu'il donnait l'impression d'être sur une autre planète ! - Que des fêtes en perspective ? Génial ! … s'écria-t-il ! - Oui, c'était mon attitude qui l'intriguait… elle ne me reconnaissait plus ! Le bonheur ça rend fou ? … J'en ai peut-être l'air… mais c'est vachement plaisant ! " Marie resta coite… comme médusée… tout allait tellement vite ! … ça lui fichait carrément "les chocottes"! Elle se disait aussi que plus elle avançait en âge plus elle devenait craintive, comme si une certaine naïveté avait disparu… oui, elle devait retrouver confiance en elle, dans la vie tout simplement surtout tout le positif qui se présentait… qu'elle devait prendre les deux mains jointes ! Faire confiance à Benjamin ! … Là, dès cet instant… elle se rendait compte qu'à force de tout calculer de tout soupeser elle ne prenait plus aucune décision naturellement ni spontanée ! François aperçut son air lointain et lui demanda ; - Marie ? Ça va ? Tu es dans la lune ? - Excuses-moi François, je songeais… mais sache que je suis très heureuse pour vous deux ! Tu sais que toute la bande de potes vous apprécie et vous aime ! - La date du mariage est déjà prévue ? - Le plus vite possible, répliquait François, nous habitons déjà chez Nat ! Il ne me reste pas grand chose à récupérer chez moi ! Le temps de faire les démarches administratives et ça y est ! - François, tu reconnaitras que tu m'en bouches un coin ? C'est d'un rapide ! - Marie, à mon âge ? Nathalie veut un enfant… je ne vais pas attendre d'avoir cinquante ans non plus ! - François, oui, tu as raison… il faut que je me sauve… vous pouvez passer à la maison demain soir, un bon spaghetti à la bolognèse fera l'affaire, ok ? Ben sera ravi de vous voir et d'entendre vos projets et autres coups de folies ! … - Bonne journée François, bisous à Nat ! - Bonne journée, Marie, salue Ben et ta petite Puce ! - Ma petite Puce ? Si elle t'entendait… elle te maudirait ! … -Ne lui dis surtout pas… si elle me voit demain soir elle risque d'être de mauvais poil ou de me faire la tête ! Je l'appellerais désormais : " Ma Grande ! " si elle va avoir une petite soeur ? … - Bonne idée… je me sauve, je suis à la bourre ! … En traversant l'allée arborée menant au cours, Marie se disait qu'elle devait faire plus confiance en l'avenir ! … Elle avait encore un peu de temps… se posait un instant sur un banc ! Oui, elle se résonnait : Je devais me dire que j'avais de la chance d'avoir des supers ami (e) s… Ben, ma fille, les travaux qui se terminaient… un projet de bébé… oui, je devais être plus cool… plus relax ! Je me promettais de m'y atteler… c'était le souhait de Ben, je devais admettre qu'il avait très souvent raison… j'avais tout pour être heureuse… je devais en prendre conscience ! "Faire confiance en la vie ! " C'est ravie et contente que j'entamais mon dernier cours avant le blocus de mes étudiants. L'ambiance était excellente. Ils tentaient de me poser un tas d'interrogations concernant la matière des examens. A les écouter, ils n'attendaient que les questions pour les révisions ! J'eus un léger sourire. Eux éclataient de rire ! Ma bonne humeur aidant… je donnais quelques pistes, c'était leur dernière année, ils avaient été travailleurs et assidus au cours ! … C'était ma petite récompense… après tout… j'étais presque triste que ces belles têtes bien remplies… je ne les verrais peut-être plus jamais dès la proclamation des résultats ! Non, je ne devenais pas nostalgique à ce point ? … Mais plus de deux années quasi tous les jours ensemble ! … C'était le côté humain quand même, pas mal de sympathie et de complicité partagées ! … C'est heureuse que je rentrerais à la maison ! J'avais beaucoup de choses à raconter à Ben avant le dîner spaghettis avec Nathalie et François de ce soir ! Je savais déjà que Ben reviendrait à la charge concernant notre mariage… quand nos amis nous annonceraient la date du leur ! … Il serait tout comme moi heureux d'apprendre les fêtes à venir et à célébrer avec tous nos amis et potes ! Evidemment cela nous laissait augurer beaucoup d'agapes et de plaisirs à venir ! … J'oubliais, je devais repasser par le bureau, Ben ne serait pas encore rentré à la maison. Anaïs avait sa clé… Je m'étais reposé sur le banc dès la sortie des cours. Je rêvassais à tout ce que je viens de vous raconter lorsque je vis Arthur traverser l'allée du parc ! Je l'aurais bien évité… Impossible ! J'étais dans son champ de vision… je n'avais aucune envie de lui parler en ce moment mais je n'avais aucune alternative, assise là… Aucun doute, il ne pouvait pas me rater… moi ne pas l'éviter ! … Fuir ? Marie ! … Quelle lâcheté ! N'empêche, mon esprit actuel me l'aurait bien dicté ! Je fis semblant de relire mes copies. Il me tapota l'épaule, je fis semblant d'être étonnée de le voir ! … Pas du tout… Il n'avait vu que moi dès qu'il empruntait l'allée… Arthur ? J'avais oublié depuis très longtemps qu'il en pinçait encore et toujours pour moi ! Il suffisait de voir ses yeux si brillants… J'étais très mal à l'aise… Ne pas le blesser, pas d'infos des potes, des futurs mariages… sans l'exclure de la bande… Je me sentais mal… Qu'allais-je pouvoir lui dire ? Il se mit sur le banc… J'eus un grand blanc… Je fus confuse par mon attitude ! J'emmenais la conversation sur le terrain professionnel puisque nous étions collègues. Le blocus, les prochains examens… des banalités ! J'étais sur mes gardes… éviter à tout prix qu'il me pose des questions sur des nouvelles des potes… des nôtres… Ben et moi ! Sentant venir le vent… le connaissant depuis plus de dix ans je savais qu'il me demanderait comment allaient nos amours ! Je l'emmenais sur le terrain des travaux… de son absence sur le chantier alors même que c'était lui qui voulait mener et diriger les potes en équipe ! Je pouvais sembler mesquine à cet instant ! Je m'en voulais un peu… Oui, je lui en voulais d'avoir failli faire capoter l'esprit d'entraide des amis pour les travaux… il s'en doutait… il éludait la question et s'empressa de prendre congé en trouvant un motif futile. C'était uniquement par jalousie vis à vis de Ben ? Je criais un ouf de soulagement lorsqu'il fut parti… dommage ? … j'avais été déçue par son attitude ! J'en parlerais avec Ben et François. A mes yeux, il était impensable de ne pas l'inviter à nos futurs mariages… nous en discuterions pour trouver la meilleure solution ! Je commençais à me faire à l'idée du mariage ! J'en ferais la surprise à Ben et à Anaïs… peut-être ce soir pendant le dîner avec François et Nathalie qui nous annonceraient très certainement la date du leur ! Oui, ce serait une belle et agréable surprise ! Anaïs se ferait une grande joie de faire un message à Marius via la webcam… je voyais déjà son état d'excitation ! Oui, Marius… nous le verrions très bientôt, il serait des nôtres pour la noce ! Sur le chemin du retour… j'avais des nausées… étrange ! Je dus m'arrêter et descendre dans le bistrot juste au coin de la rue ! Direction ? Vous savez… où ! Je commandais une eau gazeuse… c'est ça ? … plutôt que prévu, j'étais presque certaine d'être enceinte ! … Je passais à la pharmacie pour avoir la primeur de savoir… me procurer un test de grossesse ! J'aurais l'info avant le dîner ? Certainement ! Je brûlais d'impatience… n'en parler à personne avant d'en avoir la preuve ? Je me sentais tout à coup si heureuse… si gaie et enjouée ! Quelle tête ferait la tablée à l'annonce ? Que de questions en perspectives… et si tout se passait autrement que je ne le pensais ? … Assez ! Je me disais d'arrêter de gamberger… ça bouillonnait dans le crâne… J'étais trop heureuse… mais tout allait si vite… et si c'était ça le bonheur ? … Faire confiance en l'avenir ! … Oui, je retrouvais mon assurance… Ben serait le plus heureux des hommes ce soir… Anaïs sauterait de joie et serait déjà impatiente d'avoir une petite soeur… elle avait l'art… mais c'était de son âge… de mettre les chars avant les boeufs ! … Elle ferait l'annonce des deux nouvelles à Marius, elle serait exubérante et folle de joie ! … Ayant pris du retard je décidais de ne pas repasser au bureau de Ben… c'était mieux… aurais-je su garder mon secret ? J'en doutais ! … Je lui fis un petit texto : "- Désolée mon chéri, j'ai pris du retard, je rentre à la maison préparer le dîner de ce soir ! A tantôt… je t'aime ! Je me pressais de rentrer… faire le test… veiller à ce que le dîner soit prêt… A peine rentrée… mon portable sonna dans le fond de mon sac ! Il cessa de sonner avant même que je pus mettre la main dessus ! Plus qu'énervant… à chaque fois je me jurais de le remettre dans la pochette latérale… C'était Ben ! J'eus juste le résultat du test : positif ! Je me mis à danser seule dans la salle de bain… le portable en main… allais-je le lui dire ? Non, je réserverais ma surprise pour le dîner et plus sympa de vive voix ! Je me voyais déjà tapisser la chambre… préparer la layette… j'étais plus qu'euphorique ! … heureuse je tâtais déjà mon ventre, me disant : "T'es folle, tu n'as qu'un mois de retard ! Et bien oui, j'étais ravie ! … " J'entendis la porte d'entrée s'ouvrir, c'était probablement Anaïs ! Elle traversa le hall d'entrée en criant : "-maman t'es là ? " "-Oui ma chérie, je termine… je suis à la salle de bains ! " "-Commences tes devoirs s'il te plais ensuite tu m'aideras à préparer le dîner avant l'arrivée de Nathalie et François ! " "-Maman, Ben il rentre à quelle heure ? " "-Je pense qu'il arrivera quasi en même temps que nos amis ! Pourquoi ? " "-C'est un secret entre lui et moi ! " Je râlais ferme, je trouvais que ma fille devenais de plus en plus arrogante ! Je me disais que je n'avais pas à râler… que au contraire, le jour où Ben serait réellement son beau-père je ne pouvais que me réjouir de leur bonne entente ! En y réfléchissant un instant… j'avais peut-être deviné ? … Dans une semaine nous fêterions mon anniversaire… je soupçonnais Anaïs de comploter en cachette pour aller acheter mon cadeau avec Ben ! … Anaïs voyant ma bonne humeur en profitait pour me demander une avance sur son argent de poche ? La petite rusée ! Là pour le coup j'étais certaine qu'il s'agissait de ce que j'avais deviné, je ne dis mot… je la taquinais un peu : "-Une avance ? Tu es certaine que tu sauras t'en rappeler s'il te manque 25€?" "-Maman, fais-moi confiance ! " Elle me sauta au cou et m'embrassa. Je répondis par l'affirmative… nous nous activions à préparer le dîner à deux ! Il nous restait trois quart d'heure… Anaïs dressa la table pendant ce temps je préparais la sauce bolognèse, elle savait excellemment préparer les pâtes "al dente"! Ben entra accompagné de Nat et François ! Nous étions tous heureux de nous retrouver… de partager ce repas simple mais convivial entre amis. Nathalie brûlait d'impatience… quand enfin elle nous annonçait qu'elle et François se marieraient le mois prochain ! Nous les félicitions et Ben d'annoncer que j'avais accepté que nous nous marions aussi dès que Marius serait en vacances chez nous ! Que des félicitations ! … Je brûlais d'impatience aussi… Allais-je annoncer à tous que j'étais enceinte ? … Ou l'annoncer à Ben en primeur ? J'hésitais ! … Nous prenions l'apéritif… quand tout à coup l'effet de l'alcool aidant, Nathalie nous annonça que son test de grossesse était positif depuis hier matin ! Je m'écriais spontanément " le mien depuis deux heures ! " Ben m'interpella me disant : "le tien quoi ? " "-Mon amour, je suis enceinte ! " Superbe effervescence ! Nous nous embrassions tous en coeur, nous sautions de joie ! Anaïs sauta dans les bras de Ben en s'écriant : "-Ben ! Je vais être marraine et Marius parrain ! " Ben et moi nous nous regardions d'un regard plein de complicité… nous nous embrassions tendrement, oui, nous étions très heureux ! Nous décidions tous en coeur d'informer Marius par la webcam… Anaïs brûlait d'impatience… ce foutu décalage horaire ! Je la rassurais : "-Promis, nous l'appellerions juste après le dessert ! " Ce fut un repas amusant, riche en joie et de bonheur partagés ! Nous prendrions le calendrier et choisirions la date de mariage avant de brancher la liaison avec Marius, sachant qu'il venait du trente juin jusqu'au quinze août… Cela nous laissait une certaine marge, mais du boulot à terminer ! Les travaux achevés… les préparatifs de mariage… la chambre de bébé, sans oublier la sienne ! … Pas de panique… nous y arriverions… que des évènements heureux à vivre tous ensemble ! Un planning très alléchant ! Quelle soirée ? Anaïs impatiente était déjà branchée sur internet ! Elle savait que Ben aurait la primeur d'annoncer à son fils qu'il allait être à nouveau papa et que pendant son séjour il se marierait avec Marie ! … Ben eut à peine terminé de parler à son fils… dès qu'elle vit Marius elle lui annonçant qu'il serait le parrain et elle la marraine ! Marius avait une énorme envie de traverser l'écran pour être avec nous ! Il sautait de joie sur son siège… la webcam en tremblait… Nous passions une superbe soirée… les blagues et les allusions à nos futurs évènements fusaient ! … Marius derrière sa webcam depuis la Guadeloupe était malade de rire, nous étions en direct avec lui, il était heureux de participer à nos rires. Reprenant notre souffle… nous en venions aux choses sérieuses, le calendrier en mains… nous devions choisir la date du mariage… chacun y allant de ses commentaires. Ben et Marie silencieux savouraient le plaisir d'être prochainement parents d'un petit bout à eux deux ! Le mariage était bien sur important, mais la future naissance était leur principale préoccupation… Ils en savouraient l'instant présent ! … La soirée se terminait ! … Demain au boulot ! … Marie, Ben, Nathalie, François et Anaïs passèrent un moment exceptionnellement festif plein de surprises. Oui… ils s'en souviendraient tous. Le mariage de Marie et Ben était fixée au vendredi 9 juillet… les préparatifs, l'arrivée de Marius pour des vacances le 30 juin… Le mariage de Nathalie et François le 2 juillet… tous étaient divinement heureux ! Anaïs toujours collé à l'écran en liaison avec Marius sur internet… lui racontait au fur et à mesure les détails de la conversation ! … La liste des invités des uns et des autres, chaque couple sa famille respective… sinon tous les amis étaient communs… … ils fixaient déjà la liste… n'oublier personne, c'était tellement important pour chacun de voir et revoir tous ceux qu'ils aimaient… qu'ils soient tous des leurs pour partager ces heureux évènements ! … Que du bonheur ! … FIN ! Nouvelle créée par Ile de Bornéo.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


240385
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages