Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ton message m'a interpellée car tu as parlé de harcèlement moral.

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 31/07/12
Mail  
| 197 lectures | ratingStar_283361_1ratingStar_283361_2ratingStar_283361_3ratingStar_283361_4
Bonjour à toi. Ton message m'a interpellée car tu as parlé de harcèlement moral. Je trouve que certains symptômes du rapport que j'ai avec ce supérieur hiérarchique, en donnent tout l'air. Sans vouloir m'alarmer, ou parler de choses infondées. Je sais par expérience que lorsqu'on a la tête dans le "guidon", on a davantage de… qualifier exactement la nature de la relation. De plus, je ne m'attendais pas à ce que si soudainement, je sois confrontée à ce type de situation. En tous les cas pour reprendre ta réponse : je ne suis absolument pas encouragée dans ma fonction. Je n'ai droit qu'à des remontrances, remarques, de la part de ce supérieur, qui trouve globalement toujours à redire sur ce que je fais, même lorsqu'il y a de l'initiative. Il est capable de passer cinq minutes sur un document que j'ai préparé, pour déceler la faille, le petit point qui fait mal et qu'il faudra changer. Il me presse sur les délais même s'il m'a dit que ce n'était pas urgent. Il s'indigne si je n'ai pas fini (il l'a fait une fois ou deux de façon significative). Je suis pourtant rapide. Au tout début, il disait que les gens étaient contents de moi. Mais rapidement, il s'est plaint. Il demande ce que personne ne peut fournir au bout de deux mois sur un poste, sans formation réelle, et après des vacances de la plupart des collaborateurs. Mon autre collègue est une femme bien malade aussi. Ils s'entendent bien, ils travaillent ensemble. Elle hausse la voix sans raison, fait tout pour que je me sente minable. Je ne sais même pas si elle en a conscience pour sa part. Je ne sais jamais quelle attitude adopter en tous les cas… Il y a quelques jours, ce chef m'ayant encore mal parlé, je l'ai envoyer se faire mettre en beauté en lui balancant que s'il n'était pas content, il n'avait cas s'adresser à quelqu'un d'autre. J'ai un caractère assez fort. Pourtant, il a réussi à me mettre tellement mal ensuite, que je m'écrase, face à lui je suis dépourvue d'arguments, de contenance, tandis que face à un collègue dont l'attitude est correcte, qu'importe son statut, je suis bien, épanouie, réactive. Quant à elle, je lui parle comme elle me parle. C'est à dire sans respect, elle n'a aucun pouvoir direct et je sais son incompétence. Elle me destabilise moins. Enfin je comprends pourquoi depuis des semaines, je vais au travail la boule au ventre, sans enthousiasme. Je ne comprenais pas pourquoi, si rapidement, alors que je n'ai pas fais le tour de mon poste, je me sentais déjà si mal dans ma fonction. Je ne parvenais pas à déceler la source de ce malaise omniprésent. Je suppose que cela vient de ce rapport que j'ai avec ce chef.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


283361
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages