Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Turc, évite villeurbanne...

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 164 lectures | ratingStar_265974_1ratingStar_265974_2ratingStar_265974_3ratingStar_265974_4
Commentaires intéressants à propos de ce livre : Un Livre Noir manuscrit ayant appartenu à Mehmet Talaat Pacha, ministre de l'Intérieur de l'empire ottoman en 1915, a été publié en format fac-similé fin 2008. C'est sans doute le plus important document jamais découvert décrivant la destruction des Arméniens dans l'Empire Ottoman en 1915-17. Le Livre Noir s'appuie sur des sources ottomanes qui ne sont plus disponibles, afin de répondre aux nombreuses questions sur ce que ces sources nous dévoilent. En consultant la collection des Sifre Kalemi (télégrammes chiffrés) des archives du Premier Ministre, à Istanbul il y a quelques années, j'ai été frappé par le nombre de télégrammes envoyés par Talaat Pacha, qui à partir de 1915 ordonnaient- la déportation des communautés individuelles, - d'enquêter sur l'état de convois, - et donnaient des instructions pour plus de déportations. Ce qui émerge, c'est l'image d'un dirigeant obsédé par la progression de son programme de signatures. Une grande partie des réponses aux requêtes de Talaat ne sont pas disponibles. Le Livre Noir ne fait que résumer les données recueillies à partir des archives ottomanes. Les intellectuels turcs durant ces dernières années ont insisté sur le fait que les déportations de 1915 des Arméniens ottomans ne faisaient pas partie d'un plan de génocide, mais d'un transfert ordonné de population et de sa réinstallation. Ils insistaient sur le fait que les archives ottomanes de la Turquie aujourd'hui appuient leurs dires. Pourtant, entre eux, ils ont seulement réussi à citer un amalgame portant sur les règles de déportations officielles et de réinstallations, certains rapports relatifs aux déportations, mais rien sur ce qui est réellement arrivé aux déportés. En pratique, aucun historien turc travaillant sur les archives n'a réussi à présenter une image cohérente des déportations et des réinstallations des Arméniens de toutes les régions de l'Empire ottoman, reposant sur des rapports de l'administration ottomane. La raison en est que ces documents ne soutiennent pas la thèse officielle turque sur le génocide arménien. S'il existe une large concordance entre les archives turques et d'autres sources sur le fait que des milliers d'Arméniens ont été expulsés de leurs maisons en 1915, il n'y a pas de rapports précis dans les documents ottomans sur ce qui est arrivé à ces déportés. Aussi, à partir d'archives étrangères, telles que les dossiers consulaires des États-Unis, on a une meilleure évaluation qualitative de la réalité que la documentation ottomane disponible. Cette absence de documents ottomans peut sembler déroutant, car selon les règlements de l'empire ottoman, les fonctionnaires se devaient tenir un registre détaillé de la déportation des Arméniens, l'inventaire de leurs biens, ainsi que les détails du règlement final de la population concernée. L'absence totale de ces registres dans les archives turques aujourd'hui est donc remarquable. La récente publication du fac-similé du Livre Noir de Talaat Pacha peut répondre aux nombreuses questions sur les documents de l'autorité ottomane. Avec ses 77 pages, le livre contient un important chapitre sur la déportation des Arméniens en 1915-17. Le livret n'a jamais été divulgué ni du vivant de Talaat, ni dans ses mémoires posthumes publiées en 1921. Après son assassinat, en 1921, il a été gardé par sa veuve puis transmis à l'historien turc Murat Bardakci en 1982. M. Bardakci a diffusé quelques extraits dans le quotidien Hürriyet en 2005. La totalité du livret n'a été publiée qu'en fin 2008. L'importance du Livre Noir réside : - dans le poste occupé par son auteur ; - sur le fait que son contenu ait été tiré des documents administratifs ottomans, documents qui ne sont plus disponibles pour les historiens turcs ; - et bien sûr sur les informations qu'il fournit sur la déportation des Arméniens. Ni le livret, ni les informations, ne fournissent un rendu clair des dates, même si M. Bardakci pense que les chiffres font référence aux années 1915-1916 - mais je pencherai plus pour la fin 1916, voire début 1917. Les informations contenues dans ce livret peuvent être considérées comme une vision du génocide arménien dans une perspective d'État. Cette perspective doit encore être analysée de façon critique, tâche que j'ai entreprise dans une étude distincte. Le but de cet article est de présenter les informations de base que Talaat Pacha a consigné sur la situation réelle des Arméniens. Les statistiques concernant l'anéantissement des Arméniens dans le Livre Noir sont réparties dans quatre catégories, couvrant les 29 régions (Vilayets ou Sandjaks) de l'Empire ottoman. PanARMENIAN. Net.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


265974
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages