Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une petite fête est organisée au café culture où une surprise nous est annoncée.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 157 lectures | ratingStar_283001_1ratingStar_283001_2ratingStar_283001_3ratingStar_283001_4
Bientôt 2009 va se terminer. Une petite fête est organisée au Café Culture où une surprise nous est annoncée. Dans une ambiance chaleureuse, et après avoir partagé gourmandises et boissons, le silence est demandé par le Président qui nous présente, ô émerveillement, le Génie du Café Culture. Des "Oh" , des "Ah" fusent de tous côtés puis le calme se rétablit. Le Génie décide d'accorder trois voeux à chacun de nous, mais ces voeux ne doivent pas être formulés pour nous-mêmes. Lorsqu'arrive mon tour, je lui expose ce qui me tient à coeur : - Mon bon Génie, mes voeux vont te paraître utopiques et difficiles à réaliser, mais tu dois être apte à me les accorder" . Un sourire amical et amusé en même temps se dessine sur ses lèvres. - Je suis tout ouïe. - Bon ! Alors voilà… Premièrement, j'aimerais que les gens vivant sur notre planète, apprennent à vivre en bonne intelligence. Parce que vois-tu, nous oublions trop souvent à apprendre à nous connaître nous-mêmes, donc à nous aimer. Et si nous ne nous aimons pas, comment alors, savoir aller vers son prochain, le découvrir, l'apprécier, le respecter pour enfin l'aimer ! Si nous arrivons à accepter les défauts et les qualités de chacun sans porter de jugement, chacun de nous se portera mieux et une meilleure entente régnera. Ensuite, mon deuxième voeu, va dans le sens de la continuité du premier, je te prie, d'avance, de m'en excuser. Il faudrait que les Hommes avec un "H" majuscule, regardent leurs voisins en oubliant la couleur de sa peau, sa religion, sa race, ses rites et coutumes, car ils ne cherchent pas à comprendre que nous venons de la même Source et que nous retournerons dans notre Maison commune. Ce faisant, les guerres diminueraient grandement, je n'ose pas dire disparaîtraient, bien que ce soit mon désir, et le racisme n'existerait plus. Mon troisième voeu, concernent les personnes âgées ou handicapées qui sont seules, et /ou malades. Ces personnes se sentent oubliées, rejetées, voire inutiles ou méprisées. Il suffirait d'un sourire, de quelques mots chaleureux, d'une aide bénévole, d'une présence amicale de temps en temps pour qu'ils sachent qu'eux aussi existent comme tout un chacun, qu'ils font partie de la Société et qu'ils nous apportent avec leur handicap, quel qu'il soit, une richesse qui est en eux et dont ils nous font profiter. - Ouf, je croyais que tu ne terminerais jamais d'énoncer tes voeux. Adjugé, je vais les exaucer ! Et oui, tu ouvres de grands yeux ébahis, mais ce soir tout est possible ; et puis ne suis-je pas un Génie, le Génie du Café Culture ? " Le temps a passé. Apparemment, le Génie a tenu parole. Je m'en rends compte déjà simplement en croisant mes voisins dans l'ascenseur ou dans les Supers Marchés. Ils proposent d'acheter le pain ou de rapporter son journal à celui ou celle qui a de la difficulté à se déplacer. Certains, vont tenir compagnie à des personnes sans famille, font la lecture à un mal voyant ou une malade qui n'a pas la force de tenir son livre. De plus en plus de réunions amicales où nous retrouvons différentes ethnies se mettent en place. Chacun apporte son savoir et sa disponibilité. Les gens ont appris ce que le mot "Aimer" voulait dire ; et respecter l'autre est entré dans les moeurs. Les guerres disparaissent peu à peu… A présent, il fait bon vivre sur notre bonne vieille mère, la Terre. C'est Gaia qui doit être heureuse de ce changement quasi miraculeux… Et mon bon Génie aussi, puisqu'il me propose à présent d'exaucer un voeu pour moi-même. Je suis bien embarrassée ! A mon âge, que demander ? Mes enfants et petits-enfants ont eux également profité de mes précédents voeux et vivent en harmonie. Le Génie me fixe, un brin impatient. Il faut que je me décide : "Voilà, je suis née avec une maladie génétique, dite "orpheline" qui m'a empêché de faire ce dont j'avais envie, hormis lire et écrire, mes passions qui m'ont aidée à porter le poids de mes maux. Or, avec l'âge, ces douleurs s'amplifient et parfois une révolte gronde en moi. Souvent, je n'arrive plus à supporter cette souffrance et je culpabilise de ne pas toujours accepter ce pourquoi je suis née. Alors, si par exemple, ne serait-ce que pendant trois mois, je n'avais plus aucune douleur, si je pouvais me déplacer seule, réaliser mon rêve de faire une croisière pour voyager, non pas dans mon fauteuil grâce à mes livres, mais pour de bon, je te dirais un grand merci. En déposant un baiser sur mon front, le Génie disparut. Et depuis six mois, je suis une autre femme. Je ne souffre ni le jour, ni la nuit. J'ai pu apprendre à faire des claquettes, et oui, c'est miraculeux, non ; à jouer de la harpe. Mes doigts ne sont plus engourdis, mes mains ne sont plus crispées. Et la croisière dont je rêvais, s'est accomplie. J'adore le bateau. Oh, je ne suis pas partie toute seule, car je ne peux me séparer de mon mari. Je voulais qu'il ait lui aussi sa part de bonheur. Se laisser bercer par les vagues et le roulis du bateau ; aller danser après le dîner ; descendre à chaque escale pour visiter les villes, leurs monuments, rencontrer les habitants. Sentir le parfum de leurs fleurs ou de leurs épices ; apprendre un peu de leurs coutumes ; bavarder avec les indigènes même par signes si nous n'avons pas la même langue… Que de souvenirs j'ai emmagasinés de cette croisière, qu'elle joie qui monte de mon coeur de me sentir légère, vivante… J'avais demandé trois mois et le Génie m'en a offerts six. Ces six mois touchent à leur fin, mais je sais qu'ils resteront toujours dans mes souvenirs les plus heureux. Les douleurs vont reprendre, mais il me suffira de repenser à ces mois magiques pour les supporter et continuer à aller vers mon crépuscule qui m'amènera vers la Lumière.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


283001
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages