Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Vin produit naturel ? quel manque d'objectivité !!!

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 141 lectures | ratingStar_260706_1ratingStar_260706_2ratingStar_260706_3ratingStar_260706_4
En réponse à Diogennes. Je suis fils de vigneron et bizarrement je ne savais pas que la levure servait a améliorer le gout du vin, mais qu'elle surprise !!!! Avant de raconter n'importe quoi il faut se renseigner, mais attention pas en regardant les c******* qu'on peut retrouver dans des reportages bidons où sur des sites qui vendent soit disant des produits 100% bio et qui sont contre tout et n'importe quoi qui peuvent leur paraitre dangereux pour la santé (les pauvres ne doivent pas manger grand chose). Il faut aller voir a la source, directement chez le producteur, du petit vigneron jusqu'à la cave coopérative qui vend du vin en gros. Je pense que la réponse ne sera pas la même : la levure est un champignon qui comme tous les champignons réalise le cycle de fermentation de n'importe quels fruits et légumes. Donc vraisemblablement cela sert a la transformation du sucre en alcool, une des première étape de la vinification. Le fait de rajouter de la levure sert tout simplement à s'assurer que la fermentation soit faite correctement car certaines fois le temps n'est pas propice au développement de ces petits champignons. Voila tout, pas la peine d'aller chercher plus loin, et je rajoute que cette levure disparait totalement une fois le travail terminé. En résumé c'est un filet de sécurité "naturel" permettant au vigneron de vendre un produit consommable. Je précise que les levures sont principalement acheter dans des entreprises qui développent eux même les levures a partir des raisins de la région. Je vois pas pourquoi ils s'embêteraient à utiliser des levures venant d'ailleurs sachant qu'il y a une réserve illimité a proximité. A oui le fameux sulfite mortel… les médias l'adore pour faire monter la peur, Oh m'y god un produit chimique et mortel dans du vin ? Mais c'est affreux !!! Et non les sulfites, qui est tout simplement du souffre sous forme gazeuse et le seul conservateur et bouclier naturel contre toutes les choses qui peuvent faire oxyder le vin. Savez vous au moins ce qui suit l'oxydation d'un vin ? Non ? Et bien le vinaigre. Le souffre est peut-être mortel mais consommé en quantité assez importante, a peu près comme toutes les choses que l'on peut consommer sur cette bonne vieille terre. Vous aimez déguster du vin vieux ? Sans sulfite ça ne serait malheureusement pas possible. Un vin sans sulfite est un vin condamné. On ne pourrait le garder que quelques mois dans sa cave avant de le jeter ou de l'utiliser pour assaisonner votre salade. Alors pas si inutile que ça non ? Je rajoute également que c'est élément est utilisé depuis… plusieurs siècles, au moyen age déjà. Vous le retrouver également dans certaines pâtes alimentaires, dans les pommes de terre séchées, les fruits secs ou encore dans les cornichons en bocaux pour empêcher l'oxydation. Alors pourquoi faire toute une polémique sur un produit que l'on retrouve dans plusieurs aliments et ce depuis plusieurs siècles. Ah oui je crois avoir trouvé : pour préserver une lobby constante sur le vin. Passons ensuite aux pesticides et herbicides. Connaissez vous la lutte raisonnée ? Je suppose que non. Tous les viticulteurs l'utilisent pour réduite au maximum l'utilisation de ses produits dangereux, et la pratique d'enherbement est utilisé de plus en plus pour étouffé la mauvaise herbe (et donc réduire considérablement l'utilisation d'herbicide) , et pour les reste il y a le sulfate de cuivre, et autres produits naturels pour empêcher l'apparition de maladie tel que l'oïdium et le mildiou qui peuvent ravager une récolte entière en quelques semaines (sympathique non ? ) et la bien sûr le viticulteur n'a plus cas changer de métier, et oui imaginer avec un an sans salaire avec des charges à payer par dessus les épaules. La culture de coccinelles a également été crée pour manger toutes les sales bêtes qui viennent dévorer les bons raisins. Il y a ensuite d'autres phénomènes qui viennent détruire le raisin comme la moisissure du une humidité importante sur une longue durée, c'est la qu'intervient des pesticides un peu moins naturel mais toujours dans l'optique de la lutte raisonnée. Je rajouterais même que le vin est encore plus naturel qu'il y a quelques années avec les réglementations très strictes. Tout est suivit et le moindre faux pas peut-être fatal pour celui qui ose braver l'interdit (ex : avec la sur chaptalisation) , une poignée de personnes font n'importe quoi, il ne faut pas généraliser avec le reste. De plus le beaujolais est souvent mis sur le banc des accusés. Pourquoi ? Le reste des vignobles français font les mêmes erreurs. Peut être une certaine jalousie envers ce vin si bon et connu dans le monde entier. Concernant le vin bio, il ne faut pas s'attendre à trouver constamment des raisins de bonnes qualités comme dans ce superbe reportage. Le fait de n'utiliser aucun traitement enlève une barrière de protection, cela laisse ainsi le raisin à la merci de toutes les maladies et insectes (imaginer le carnage). On ne peut pas vivre exclusivement de bio, les agriculteurs ont en général un certain % de bio et le reste en culture traditionnelle. Le bio demande également beaucoup d'investissement en terme de temps de travail, ajouter à ça les 70H par semaine (a vous aviez cru que les viticulteurs étaient aux 35h ? Et bien non). Et oublions avec ça les RTT, les heures sup payées, les 5 semaines de congés payés, avec un travail très physiques. Venez donc aider les viticulteurs, vous ne tiendrez pas 1 mois. Le vin est un produit merveilleux… lorsque l'homme ne le fabrique pas mais l'aide seulement à naître. C'est bien gentil tout ça, mais comment faire pour qu'il ne se transforme pas en piquette au bout de 2 semaines ?
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


260706
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages