Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Y a-t-il un "complot" contre laurent boutonnat ???

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 150 lectures | ratingStar_267607_1ratingStar_267607_2ratingStar_267607_3ratingStar_267607_4
Bonjour à tous. Même si cette rubrique a certainement du être abandonnée depuis longtemps, je me permets de vous répondre brièvement sur ce que je pense de ce film et de Laurent Boutonnat. Je vous fais part de mon point de vue en quelque sorte… Pour ma part, j'ai toujours eu beaucoup de respect pour le travail accompli par ce réalisateur (quand bien même je le trouve un peu traumatisé dans l'âme et atteint d'un complexe de persécution permanent ! ) assez catholique dans son état d'esprit, dans un milieu aussi peu évident que le SHOW-BUIS et avouons-le, blindé de juifs et de pistonnés de service !! Il a compensé cette faiblesse (car faiblesse il y a par rapport à ce milieu superficiel) par un immense professionnalisme et une détermination hors-pair. C'est tout à son honneur !! Pour ma part, après avoir visionné son film "Jacquou le Croquant", je dois dire qu'au niveau technique, il n'y a rien à redire. L'auteur possède un immense sens émotionnel, il connait parfaitement son boulot sur le bout des doigts (ce qui n'est pas rien quand on compare avec certaines m****** actuelles telles que "Brice de Nice" par exemple…) , néanmoins, je dois avouer que n'étant pas très fan de Judéo-Christianisme ni des religions monothéistes en général, quelles qu'elles soient, je ne me suis pas senti très proche du sujet ni des personnages. Moi qui suis plutôt adepte de raffinement, de fantastique, de luxe et d'opulence (voir même de Mythologie) , j'ai eu un peu de mal à accrocher, à apprécier des films tels que celui-ci, assez culs-terreux où le réalisateur semble se complaire voir même se réjouir depuis toujours et assez régulièrement, à filmer des acteurs qui crahaputent aisément et agréablement dans la boue. J'ai toujours été admiratifs du sens esthétique de Laurent BOUTONNAT, que je qualifie en haute estime, mais je n'ai jamais compris pour quelle raison, il s'acharnait à vouloir rendre beau ce qui est laid par nature ! Il faudra qu'il m'explique !! Un champ de fleurs, la rosée du matin, des nymphes de la forêt qui gambadent et dansent autour d'un arbre millénaire et magique, tout ceci est charmant, mais filmer des cochons en train de grogner ou des pauvres paysans, des crétins congénitaux qui ne se décident à réfléchir que lorsqu'ils doivent défendre leur pitance et qui se plaisent à faire de la saleté leur unique refuge (même si je conçois qu'ils n'avaient pas le choix à l'époque ! ) , c'est d'un terre à terre vaseux (c'est le cas de le dire ! ). C'est vrai que je n'ai jamais compris cette propension qu'a Laurent BOUTONNAT pour la saleté, la morbidité, la médiocrité ! Avec un talent professionnel et émotionnel comme le sien, il est dommage et il m'a toujours semblé dommage qu'il se limite à des scénarios aussi ras la paquerette. On dirait qu'il essaie de filmer des émotions pures, belles, chastes et raffinées et qu'à la dernière minute, il dérive pour je ne sais quelle raison vers un arrière gout de population malsaine, violente, sournoise, agressive, médiocre, aux bas instincts minables et bassement terre à terre ! Ce réalisme m'ennuie… Moi qui aime le cinéma justement parce que cela me permet d'échapper à la réalité, à cause de cet inébranlable et impardonnable défaut, il me semble inévitable pour moi de préférer me tourner vers des films plus imaginatifs, plus rêveurs et beaucoup moins durs tels que le fantastique long-métrage sur l'enchanteur Merlin d'il y a quelques années, joué avec Sam NEIL et Isabella ROSSELINI. Il fut magistralement réalisé et parfaitement orchestré ! Un vrai chef d'oeuvre et pourtant, dans ce films, rien n'a jamais été enlevé de cet univers naturel que BOUTONNAT semble vouloir explorer à tous prix à la différence de cette morbidité, de cette réalité déjà brutale et dûr qu'il accentue encore d'avantage dans tout ce qu'il fait ! J'ignore totalement où cet homme a vécu dans le passé, si c'est inné chez lui mais il a certainement beaucoup souffert et appris le masochisme à force de vouloir en rajouter en permanence dans le mélodrame froid et indestructible. De plus, et j'en terminerai là-dessus, je pense que le scénario du genre "les méchants nobles face aux gentils paysans" me semblent un peu ridicules et tirés par les cheveux… C'est trop simple ce genre de sujets réchauffés à la BIOMAN des "INCONNUS". (Je suis le méchant et je veux tuer le gentil !! … rire…). Je n'ignore nullement que la vie était dure à l'époque mais il ne faudrait tout de même pas tout schématiser aussi rapidement ! La plupart essayait de vivre en paix avec eux-mêmes et on n'entendait quasiment jamais parler d'eux (je le sais, je viens d'une famille de paysans à l'origine !! ). Ils faisaient leur boulot sans se plaindre de quoi que ce soit. Il y'avait des histoires de viols et d'incestes parfois mais ce n'était aucunement rendu publique, cela se limitait aux rumeurs vilipendées par le village, le plus souvent !! Certes, je le sais, ce n'est pas BOUTONNAT qui a écrit l'Histoire (même s'il s'est réfugié derrière le scénario comme prétexte pour assouvir son envie irrépressible de médiocrité, de vengeance froide et cruelle qui justifie une agressivité permanente chez lui ! …) , la perte d'un être cher peut provoquer chez certaines personnes fragiles, beaucoup de souffrances mais ce n'est pas une raison pour se donner en spectacle ! Nos souffrances intérieures peuvent tout aussi bien être résolues dans l'intimité, dans le cabinet d'un psychiatre !! C'est pour cette raison que j'affirme, en total contraste avec le sujet choisi et contrairement à ce qui semble apparaître à l'écran, que BOUTONNAT se paye le luxe d'un petit bourgeois en exhortant ses frustrations intérieures à l'écran parce qu'il en a les moyens et que peu de personnes peuvent se le permettre à l'heure actuelle. Il a toujours fait cela depuis le début et tout ceci n'est en rien représentatif de la société française actuelle et en phase avec ses véritables préoccupations, à savoir la crise économique !! Les véritables pauvres ne font pas de psychologie avec eux-mêmes ni avec les autres car ils n'en ont pas le temps ni les moyens… Ils préfèrent voir souvent le bon côté des choses plutôt que d'en rajouter une couche superflue dans la souffrance, eux qui en subissent déjà tant au quotidien, ils préfèrent nettement s'améliorer la vie au lieu de l'empirer ! Leur seule préoccupation est inévitablement l'instinct de survie et voir le sombre côté de l'Humanité se dépatouiller réellement (et j'insiste sur ce réellement !! ) dans ce registre infamant n'est guère réjouissant, je vous le certifie ! A mon sens, si BOUTONNAT savait réellement ce que c'est que la vraie misère et la dureté de la vie (lui qui est né dans un milieu de petit bourgeois légèrement pistonné par Papa même si le plus gros de sa carrière, c'est lui qui l'a bâtit aux côtés de Farmer, je le reconnais !! ) , il n'aurait aucune envie de la représenter à l'écran et ferait tout pour s'en échapper à n'importe quel prix !! En d'autres termes, il me semble, de mon point de vue et comme à son habitude, que BOUTONNAT est à côté de la plaque avec la réalité quotidienne (qui de plus, varie et à toujours différé, selon les êtres, les milieux sociaux, les personnes et les personnalités ! ). La misère, lorsqu'on l'a vraiment vécu, on préfère la fuir de très loin, autant que faire se peut, à toutes jambes en les prenant vite à notre coup ! Sur ce et après ce long monologue, je vous tire ma révérence à tous et vous souhaite bon courage pour les jours à venir, les jours funestes et la société déclinante et décadente à laquelle nous nous préparons !! Bien le bonjour chez vous !!
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


267607
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages