Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Zombies !! !!

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 141 lectures | ratingStar_268977_1ratingStar_268977_2ratingStar_268977_3ratingStar_268977_4
SECONDE PARTIE. Chapitre 1 : Un nouveau jour se lève… Sur la mort. Le feu brûlait, brûlait… Peu à peu, je voyais ces trois corps, ces trois personnes, avec qui j'avais vécu tellement de moments forts, de grands passages de ma vie, disparaître. Impitoyablement. L'horreur qui nous avait frappés il y a à peine quelques heures les avait tués, sans la moindre chance de survie pour eux. Ils n'avaient pas la force physique, ni la force morale, pour survivre à une telle chose. Mais, même si nous étions encore là pour voir leurs vies s'éteindre définitivement, l'avions-nous, NOUS ? Survivrions-nous ? Cette horreur finirait-elle ? Non, je ne devais pas voir aussi loin. J'avais la responsabilité de faire survivre tous ceux qui étaient avec moi, les dernières personnes qui comptaient à mes yeux. Je me sentais coupable de la mort d'Yvan, comme de la mort de ma grand-mère, de mon frère. Si j'avais été plus rapide, plus intelligent, plus fort… J'aurais pu les sauver. Mais était-ce ce qu'on appelle la fatalité ? Le destin ? Je n'y avais jamais cru, je pensais que chaque personne était capable, selon sa volonté, ses efforts, son caractère, ce qu'il était, ce qu'il serait, de changer sa vie, à chaque instant. Mais aujourd'hui, je ne savais plus quoi croire. J'étais fatigué, tellement fatigué… Et pourtant, je voulais rester éveillé, pour les protéger. Pour NOUS protéger. Lentement, le feu consuma les corps et le bois, ne laissant qu'un tas de cendre. Tout le monde partait, au fur et à mesure, alors que la nuit se faisait de plus en plus imposante, écrasante. J'étais le seul à rester. Dans mes pensées. Ce sont Quentin et Léo qui revinrent me chercher. Aucune réponse. J'étais absorbé dans mes pensées. Je me levai rapidement, regardai une dernière fois un lambeau de robe de ma grand-mère, brûler définitivement, puis je me retournai et regagnai la maison. Une fois au 1er étage, je vis que tout le monde m'attendait. Au cours des minutes qui suivirent, ils partirent tous se coucher. Moi, j'observais ce qui se passait par la fenêtre. Calme plat, pas un bruit, pas un mouvement, à part le vent, seule chose réellement en vie dans la rue. Bizarrement, l'électricité continuait à fonctionner. Et, on l'avait vu auparavant, la chasse d'eau des toilettes aussi, alors que l'évier et le lavabo ne donnaient qu'une sorte de boue visqueuse lorsqu'on les ouvrait. Les lampadaires fonctionnaient encore tous. Pratique, quand je voulais jeter un coup d'oeil à ce que je pouvais voir, c'est-à-dire très peu, de la rue. Lentement, je m'assoupissais, mais je ne m'endormais pas, je restais alerte, peu importe ce qui m'arriverait. Une voix douce me sortit de mon poste de garde, c'était Léa. Quentin venait de revenir des chiottes, l'air à peine réveillé, en caleçon. J'ouvris des yeux ronds, malgré mon début réel de sommeil. Quentin la regarda partir, à peine habillée, en sous-vêtements. (en même temps c'est vrai que dormir tout habillé, c'pas agréable… ). Je me levai aussi vite que me le permettait mon état de fatigue lourde, et lui tendit la carabine, qu'il reçut, avant de se poster à ma place, une boîte de munitions sur le radiateur. J'allai lentement dans la chambre, crevé jusqu'au dernier stade, et me déshabillai, gardant uniquement mon caleçon, moi aussi. J'étais courbaturé de partout, mes yeux voulaient à peine s'ouvrir, mes bras ne répondaient plus à l'appel… J'allais m'endormir lorsqu'un pied glacé s'enfonça dans mon mollet. Retenant un hurlement mêlant surprise, froid et peur, je me tendis et me reculai dans l'autre sens. Mais le pied, on ne doute pas d'à qui il appartenait, s'obstinait. Je cédai, trop fatigué pour résister. Finissant par m'habituer à cette sensation pourtant désagréable, je finis par m'assoupir.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


268977
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages