Histoire vécue Poids - Régime > Régimes réussis      (498 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai perdu 25 kg et je stabilise en ce moment

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 4306 lectures | ratingStar_200065_1ratingStar_200065_2ratingStar_200065_3ratingStar_200065_4

Je m'étais dit en juillet que si vers Noël ma perte de poids se confirmait, je ferais un premier post. On y est. J'ai perdu 25kg et atteint mon poids de forme, que je stabilise en ce moment ; je suis donc… au début de mon régime, ou plutôt de ce qui est maintenant ma nouvelle manière de m'alimenter. Je voulais faire partager quelques éléments.

Ce ne sont pas des recettes ni même des conseils, si vous avez du poids à perdre, voyez d'abord votre médecin : --- Je suis resté pas mal d'années bloqué assez haut (106-107 kg pour 1,77m) ; même si je n'avais pas l'apparence obèse (je suis de bonne carrure et c'était réparti) , je souffrais depuis quelques années de désordres métaboliques (hépatiques, liés au surpoids, élévation assez forte des transaminases et GGT ; 5 ou 6 fois la norme pour ces dernières…). Je souffrais également d'apnées du sommeil. J'ai eu une sorte de déclic au printemps dernier en réalisant que mon surpoids était en train de me rendre sérieusement malade. --- Suivi par mon généraliste, j'ai pris un rv auprès d'un médecin nutritionniste (j'ai pris le rv en juillet, mais n'ai eu de place qu'à partir de début septembre) et là, j'ai eu plutôt de la chance, car j'étais très motivé pour commencer à assainir mon alimentation : j'ai pu passer l'essentiel de l'été dans des endroits où il y avait de très bons légumes et de très bons marchés pour la viande, si bien que pendant deux mois à peu près, je n'ai mangé, sans avoir trop l'impression de me priver, que des légumes et fruits de saison, et que de la viande et des laitages maigres (en quantité raisonnable, je dirais 100g par repas) , en zappant de fait les glucides rapides, les féculents sauf quand j'avais faim où je m'autorisais disons 1 à 2 c à soupe de céréales complètes, et, bien entendu, en zappant totalement l'alcool sous toutes ses formes. Je ne demande à personne de suivre mon exemple, et ne prétends bien sûr pas que c'était totalement équilibré, mais tout en me nourrissant de choses plaisantes, mon poids a chuté assez vite et les impressions de malaise liées au surpoids, les douleurs articulaires ont nettement reculé : j'étais à 92-93 kg fin août, au moment où j'ai enfin pu voir ma nutritionniste (cela fait 15 kg en 7/8 semaines, c'est beaucoup, peut-être trop, j'ai des pesées médicales pour le début et la fin). J'ajoute tout de suite que j'ai fait entre trois et quatre heures de vélo par semaine tout l'été (à effort moyen, pas plus de 65-70% de ma FC max) , ayant progressivement repris le sport l'an dernier.

Il n'est pas impossible que la prise de rv ait eu un effet déclic ; il y a eu aussi un truc tout bête : une opération dentaire douloureuse début juillet m'a conduit à réduire pendant une petite semaine très nettement les apports (j'avais mal et je ne pouvais manger que des choses purées ou jus) et cela a sans doute aidé à décrocher. --- C'est alors qu'a commencé le suivi proprement dit ; j'avais un peu peur de me faire "gronder" d"avoir commencé à perdre autant avant d'avoir consulté, mais en m'interrogeant sur ce que j'avais consommé, elle n'a pas eu l'air trop inquiète, au contraire. Après un interrogatoire de 30-40' sur mon historique, mes goûts, les habitudes, après une pesée (et une analyse en masse maigre, masse grasse, etc) , qui révélait que mon poids de forme resterait élevé (autour de 80kg je suis très en dessous de la zone de surpoids) , ma nutritionniste m'a donné quelques repères simples pour me nourrir correctement et continuer à perdre. Je ne vais pas mettre ici tout le détail de ses conseils et de ces menus, car cela varie selon les individus et les morphologies.

Dans mon cas, juste pour donner une idée, tous les repas comprennent les trois groupes alimentaires (au début entre 100 et 140 g de protéines midi et soir, 100g de féculents "lents", et légumes à volonté, au minimum 200g) , des huiles vierges en complément, et --- ce qui m'a bien aidé --- une collation à 5h qui comprenait 40g de fruits secs et un fruit frais, cela peut sembler beaucoup à ceux qui se serrent la ceinture, mais ça permet d'éviter le coup de pompe et de ne pas arriver en hypoglycémie au repas du soir. J'ai continué à perdre régulièrement (mais moins fort, j'avais réintroduit des glucides, j'ai posé environ 2kg toutes les trois semaines). En complément, j'ai pris un abonnement sur un site sur lequel on peut charger des séquences d'entraînement au format mp3 (J---K, je n'ai pas d'actions chez eux, je ne veux pas leur faire de la pub dans ce post, même si c'est très utile).

Cela m'a permis de continuer à m'entraîner au moins trois fois par semaines sur mon vélo d'appartement (c'est un Cardioliner de Care, bon matos, que j'ai du coup pas mal sollicité cette année et qui tient bien le choc ; très confortable, effort régulier, je lui ai adapté une selle gel pour plus de confort). Niveau santé : les apnées ont disparu et le bilan hépatique est spectaculairement redevenu normal (je suis passé de 2 ou 3 fois à la norme pour les transaminases à un niveau inférieur aux seuils ; idem pour les GGT). Je suis arrivé en novembre à 81,5-82kg ; une nouvelle analyse sanguine a montré que j'étais au seuil plancher pour le cholestérol (bon rapport entre les deux, élévation du "bon" cholestérol, très forte baisse de l'autre) et les triglycérides.

Et c'est maintenant la phase la plus longue qui commence. --- En effet, comme tout le monde le sait, la phase la plus critique est celle de la stabilisation. Dans mon cas, comme j'ai perdu 25 kg, elle va durer deux ans environ. J'espère que cela se passera bien, mais je sais que je n'ai pas l'impression de suivre un régime, j'ai changé de manière de manger et je pense qu'il est possible, sauf rechute, boulimie, etc., de continuer indéfiniment à manger comme je le fais en ce moment. De bons produits, bio, savoureux, variés selon les saisons.

Pour cette affaire qui, j'en ai bien conscience, est loin d'être gagnée pour l'instant, il me semble que les deux éléments les plus importants ont été : le suivi médical régulier, par des professionnels (la personne qui me suit est installée depuis longtemps et a un historique de personnes qui sont sorties de l'obésité grâce à elle) , la reprise régulière du sport, avec une partie endurance de 3 ou 4 heures par semaine. Il y aurait beaucoup de détails ou de précisions à donner, mais en gros, voilà mon témoignage, en espérant qu'il pourra aider certains ou certaines à faire le pas.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200065
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

J'ai atteint le poids que je voulais

image

Oui, moi aussi il m'est arrivé de stagner et même par moments de reprendre un peu de poids sans avoir fait d'excès!! Je suis arrivée depuis maintenant fin août à mon poids souhaitable et je me souviens que çà avançait par paliers. Je restais...Lire la suite

Chrononutrition : j'ai perdu 9 kg à 50 ans

image

Moi aussi, âgée de 50 ans, je suis en hypothyroïdie depuis une dizaine d'année avec des problèmes de poids. J'ai suivi pas mal de régimes sous contrôle médical et était suivie par une diététicienne pendant plus d'un an. Actuellement,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages