Histoire vécue Poids - Régime > Surpoids      (640 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes muscles me font mal, je suis en surpoids !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 993 lectures | ratingStar_158548_1ratingStar_158548_2ratingStar_158548_3ratingStar_158548_4

Mon cerveau est devenu comme lent à cause de ce sucre en excès. Quand je me lève, je me sens partir au loin, comme déconnectée. Mes muscles me font mal, sont douloureux… je suppose que le sucre encore et ce "surpoids" rapide en sont la cause. Un voile blanc apparaît devant ma vue, encore une fois, je pense à l'excès de sucre dans mon sang. Je n'en peux plus de me lever le matin avec l'espoir qu'aujourd'hui est le dernier jour de mes crises et de pleurer le soir en voyant les horreurs alimentaires que je me suis affligée. Chaque jour depuis deux semaines, j'ai espoir et chaque soir je me couche sur le côté, l'estomac douloureux, la respiration pénible tellement je me suis remplie. Je me suis battue encore cette nuit contre moi-même pour ne pas manger alors que j'étais tellement pleine que j'avais un goût de vomi en bouche sans pour autant avoir vomi, comme si mon estomac n'arrivait plus à suivre mon rythme.J'ai encore eu une crise intense ce midi, un petit clic sur mon blog, carnet alimentaire pour voir que j'ai avalé un poulet entier, j'aurai pu mangé les os, je l'aurai fait. Une baguette entière. 4 danettes. Du chocolat. Un paquet de chips de 200 g light ahah. Des crêpes bien lourdes. Du chocolat en poudre avec une cuillère et j'ai oublié. Je ne me sens pas encore pleine encore. J'ai peur pour la fin de cette journée. Tout cela pour dire que tout ceci me fait mal, tout comme lire les personnes qui croient en moi me fait mal car elles vont être déçues comme je me déçois car je craque. Je pense à l'heure actuelle qu'IL est mon salut même si j'ai vécu l'enfer et le vivrai sûrement d'une autre manière. Je sais malgrè tout qu'être avec un 'monstre' est moins douloureux que l'enfer des compulsions alimentaires. C'est tellement plus facile d'arrêter quelqu'un que d'arrêter une crise Ce soir, je le revois pour lui donner ma réponse et j'aimerais tellement que ce soit LA solution même si quelque part je sais que non mais j'ai vraiment besoin de répit car mon corps n'en peut plus et mon cerveau non plus. Si mes crises perdurent malgrè tout, je sais qu'il ne sera pas la solution mais il faut que je tente. Là, 40 minutes après ma crise de /- 2h cette fois-ci, je commence simplement à ressentir la douleur de tout ce que j'ai avalé et pourtant la journée n'est pas finie alimentairement parlant.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


158548
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Objectif: -30kg, vous voulez faire partie de l'equipe? - maigrir

image

Merci ! J'ai commencé il y a quelques mois, au plus haut, je pesais 103,7 kg et maintenant, je suis entre 96 et 97 kg. Moi aussi, mon surpoids m'empèche de faire des choses dont j'ai envie. Ça me gâche la vie ces kilos en trop mais ce n'est pas...Lire la suite

Perte de poids et androcur - perdre plus de 7 kilos

image

Bonjour à tous, Je viens ici pour partager avec vous mon expérience récente du régime afin de tenter de résoudre mes divers problèmes de santé. Si vous avez également une expérience à partager, n'hésitez pas à poster. J'ai 24 ans et j'ai...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages