Histoire vécue Poids - Régime > Végétariens      (230 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis devenue végétarienne

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 393 lectures | ratingStar_51172_1ratingStar_51172_2ratingStar_51172_3ratingStar_51172_4

J'ai été omnivore pendant des années et j'aimais le gout de la viande. J'aimais manger du saumon, de la charcuterie. Mon plat préféré etait les pates à la carbonara.

En fait tout a commencé par la peche. Je pechais depuis mon enfance, puisque mon père aimait beaucoup péché alors mes frères et moi on a fait des massacres de poissons, petits ou grands, très régulièrement.

Et puis à l'age de 14 ans, un jour, j'ai péché un brochet et c'etait le premier poisson avec lequel j'ai vraiment bataillé. Je m'en souviens comme si c'était hier, image par image. Je l'ai sorti, il était énorme, il bataillait pour se décrocher alors j'ai laissé mon père faire (qui a été mordu en passant) et il l'a tué. On l'a mangé plus tard. Je n'y ai plus pensé ensuite, comme d'hab, comme pas mal d'entre vous. Mais je crois que ça m'a foutu un coup de voir à quel point un animal pouvait mettre autant d'énergie à vouloir rejoindre son milieu naturel.

Et puis un an plus tard, j'ai eu l'occasion d'essayer de sauver un corbeau qui allait très mal. Et il est mort dans mes bras et je peux vous dire que ça fait quelque chose de voir un oiseau aussi imposant, un animal dont on n'a pas l'habitude, entre ses bras, avec le souffle qui diminue, qui bouge un peu, qui redresse la tete vers vous et ainsi de suite. J'étais en larmes.Je m'en souviens encore très bien.

Il y a ainsi tout un tas de détails. Mes parents, grands omnivores, étaient aussi les premiers à sauver les animaux sur la route, les animaux blessés de toute espèce, les chiens trouvés abandonnés et ainsi de suite.

Donc tout cela au bout d'un moment a fait écho, et j'ai arrêté de pecher à l'age de 15 ans, non sans problème avec ma famille.

Et puis j'ai fait partie de One Voice, une grande association de défense des animaux, de WWF (une grande association de protection de l'environnement) qui m'ont sensibilisés à la protection des animaux et de l'environnement. Mais surtout, j'avais des vaches et des veaux qui se promenaient dans le champs à coté de chez moi (y'avais une ferme à quelques centaines de metres) et je mangeais de la viande tous les jours. J'étais constamment entourée d'animaux, chients, chats, poissons, oiseaux et je savais très bien par OneVoice que les chiens et chats étaient mangés dans les pays asiatiques. Il y avait toute une nébuleuse qui se formait dans ma tete entre ce que je voyais des animaux vivants, sentaient leurs sentiments, leurs joies, leurs sensibilités, leurs tristesses, à mes cotés et le fait que j'en mangeais tous les jours à chaque repas. Je me laissais faire parce qu'on me disait que la viande etait indispensable, qu'elle rendait fort, que ne pas en manger rendait faible, en mauvaise santé et je n'avais aucun exemple de végétarien dans mon entourage et on en parlait pas tellement à la télé. Je sentais monter en moi une culpabilisation de plus en plus intense à chaque fois que je mangeais de la viande, quelqu'en soit l'animal. Alors je me suis dite que quitte à manger de la viande, car elle m'était dite indispensable, autant faire souffrir le moins d'animaux possible, ceux qui ne le méritent pas, dont on se sert uniquement pour satisfaire des papilles gustatives. Ainsi dès l'age de 16 ans, j'ai éliminé progressivement le veau, l'agneau, le dindonneau, le lapin (j'avais eu l'occasion de sauver un lapin et depuis impossible d'en manger) , les huitres (qu'on mange vivante) , les grenouilles, le cheval etc etc. Je ne mangeais plus que du boeuf, du cochon, du poulet, du poisson. J'ai retrouvé recemment des feuilles d'un journal que je tenais à 16 ans où je parlais du fait que je ne comprenais pas que les gens se soucient si peu des animaux, qu'ils les massacrent, qu'ils les abandonnent, qu'ils les maltraitent etc. Alors que ceux ci faisaient visiblement preuve de sensibilité, de fidélité, de sentiments etc. Je disais que je pourrais devenir végétarienne (première fois où il semble que j'ai utilisé le mot) mais je ne voulais pas être en mauvaise santé car on m'avait dit que les végétariens l'étaient. Ainsi pendant 5 ou 6 ans, j'ai vécu avec cette culpabilisation grandissante à chaque repas, à chaque morceau de viande avalé. Parallèlement, j'appliquais mon respect de la vie animale à d'autres domaines. Je ne portais ni cuir, ni soie, ni fourrure, j'étais contre la chasse, la peche, la corrida etc. J'étais donc bien dans le bain.

Et puis on a commencé à parler un peu plus du végétarisme à la télé (je tiltais sur le mot à chaque fois que je l'entendais, intriguée) , j'ai quitté ma maison natale, quitté le discours répété. Y'a trois ans, j'ai eu l'occasion de lire un livre "l'égalité animale expliquée aux humains" de Peter Singer, résumé de son ouvrage "la libération animale". J'étais tout à fait d'accord avec lui pour l'expérimentation animale, les tests cosmétiques, la corrida, la fourrure etc. Mais sa partie sur le végétarisme me choquait, je refusais toute cette partie en bloc en me disatn que c'était pas possible, que tout ce qu'il disait, démontrait était en contradiction avec ce que j'avais appris, que c'était un illimuné sur ce point là, qu'on mettait sa vie en danger et ainsi de suite, ce ce que disent presque tous les omnivores.

Et puis à un moment, il y a un an, j'ai été invitée à un barbecue chez d'anciens amis et là encore j'ai vu débarquer des saucisses, steacks et toujours là les memes questions (est ce que vraiment nécessaire ? Pourquoi tuer des animaux ? Pourquoi si je suis soit disant omnivore de nature je me culpabilise à manger des animaux ? Si j'étais vraiment omnivore, je serai capable deles tuer moi meme alors que je sais qu'un couteau en main je ferai pas de mal à une mouche ? Et les végétariens ? Etc.) et ça a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.Car au boud d'un moment y'en a marre !

Le lendemain de cette soirée, j'etais sur internet pour taper pour la première fois le mot "végétarisme" (j'avais pourtant internet depuis plusieurs années) et j'ai lu en long en large les sites d'associations végétariennes, d'articles étrangers, de sites de diététique sur le végétarisme, de rapports de médecins etc. Et après toute cette lecture dont je gardais les liens qui m'envoyaient vers d'autres pages, d'autres ouvrages que j'ai lu depuis, je suis devenue végétarienne, je n'ai plus retouchée à aucune viande depuis ce jour là. Ca m'a fait un poids énorme en moins sur la conscience, une énorme libération de savoir que les végétariens étaient en très bonne santé (à condition de manger équilibré faut il le répéter encore une fois) , que les végétariens étaient beaucoup plus nombreux à l'étranger qu'en France, que l'absence consommation de viande avait des conséquences très importantes sur l'écologie et le tiersmonde, des témoignages de végétariens sur plusieurs générations, que toutes ces histoires de préjugés trouvaient leurs origines dans une campagne intensive de publicité, dans une culture, une tradition gastronomique, que l'être humain avait d'abord été végétalien avant de consommer de la viande de temps en temps au moment des périodes froides et désertiques, que la consommation de viande avait augmenté de 300% après la 2nde guerre mondiale, de lire les chiffres des millions d'animaux morts pour cette consommation etc. En bref que l'être humain n'a pas besoin de la viande pour vivre et que ce qui était dit sur le végétarisme était du à l'ignorance et à la désinformation. J'ai continué à énormément lire parce que je suis très curieuse de nature. Je n'arrête pas dès qu'un sujet m'intéresse.

Voilà, tu peux voir que le chemin a été long, ça ne s'est pas fait du jour au lendemain. Qu'il m'a fallu une accumulation de choses, de sentiments, d'intuitions avant d'avoir le déclic d'aller enfin me renseigner par moi meme au lieu d'écouter ce que j'entendais et qu'on me laissait sous-entendre.

C'est un cheminement personnel et on ne peut pas imposer le végétarisme à quelqu'un (c'est l'effet que m'avait fait le livre de Peter Singer) mais maintenant que je suis végétarienne, que me porte comme un charme, que je connais toutes ces choses, toutes ces implications, tout ce que les gens ignorent soit qu'ils s'en foutent, soit qu'ils sont désinformés, j'aurai bien aimé avoir le déclic plus tôt et de nombreux végétariens sont dans le même cas, une fois qu'on sait ce qu'est vraiment le végétarisme, on aurait aimé y arriver plus tôt, là je parle des gens végétariens pour la protection des animaux, de l'écologie ou du tiersmonde. D'autres le sont par allergie à la viande, scandales alimentaires ou santé et ils sont moins stables dans leurs décisions.

Enfin je suis jeune pour une végétarienne puisque la moyenne du passage au végétarisme se fait autour de la trentaine. Mais je suis contente qu'il y ait de plus en plus de végétariens et ils le deviennent de plus en plus jeunes parce qu'on en parle de plus en plus, qu'il y a davantage de livres sur le sujet et qu'Internet permet d'aller lire ce qui se passe à l'étranger.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


51172
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Perdre 10kg sans trop se priver les filles!!! - dietetique et regimes

image

Moi aussi je suis végétarienne tclk. Super pour le vélo elliptique. J'ai supprimer ce matin la compote et le fromage blanc du gouter. Ce midi : 220 gramme de coeur de palmier avec de la vinaigrette allégé maison + 1 steack de soja. Pas de...Lire la suite

Vegeta*isme et hospitalisation - vegetariens, vegetaliens...

image

C'est pourtant ainsi … J'ai été hospitalisée plusieurs fois, dont deux fois dans l'hôpital de ma ville (une fois chez les ados pendant 2 mois & demi. J'avais 14 ans. Je n'étais pas végétarienne à l'époque, mais au bord de l'anorexie : vu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Témoignage d'une végétarienne
Sur le même thème
Ratatouille pour végétariens
Cuisine végétarienne Rouleaux d'aubergine
Voir tous les  autres témoignages