Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Agoraphobie      (378 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les crises, la vie et le futur!! 'nous'...

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 08/10/11 | Mis en ligne le 25/04/12
Mail  
| 316 lectures | ratingStar_246236_1ratingStar_246236_2ratingStar_246236_3ratingStar_246236_4
Bonjour à toutes et a tous… Malgré le nom du site (au féminin. Com) , je viens de m'inscrire sur celui ci, car bizarrement, on superpose la spasmophilie aux femmes… C'est marrant. Je dirais juste que la spasmophilie et ses symptômes sont subis par des personnes sensibles, très sensible… et bien je suis heureux de vous dire, mesdames et mesdemoiselles, qu'il y a des hommes qui peuvent vous comprendre… (bien entendu je vous dis ça de façon très amicale…). Je me présente, je me nomme cedric et j'ai 23 ans… je suis spasmophile depuis mes 18 ans (bizarrement depuis le jour ou j'ai quitté le cercle familial (plus exactement de vous a moi, les jupons de ma maman adoré) … la première année, les crises étaient très espacés et, comme vous toutes et tous, plus les semaines et mois passaient et plus les crises étaient fréquentes, avec tous ces symptômes (problèmes de concentration, confusion, obsessions, phobies, hypocondrie, nervosité, irritabilité, manque de confiance, problèmes relationnels, agoraphobie, fatigue, troubles du sommeil, maux de tête, flou visuel, mouches devant les yeux, acouphènes (bourdonnements d'oreilles) , boule dans la gorge, bouche et gorge sèches, oppression, manque d'air, impression de froid / de chaud, douleurs du cou ou du dos, douleurs musculaires, palpitations, tachycardie, hypertension / hypotension, points au cur, aérophagie, brûlures d'estomac, spasmes douloureux des intestins, douleur du bas ventre, paupière qui saute, tremblements, contractures, crampes, manque de tonus musculaire, dermatoses…). Pour ma part, j'ai eu une enfance plutôt heureuse. Issus d'une famille de 4 enfants, d'une maman au foyer et d'un papa militaire, je n'ais rien manqué (matériellement parlant) mais avec pas mal de recul, je sais, aujourd'hui, que les déplacements (plus ou moins fréquents) de mon papa (liés à son métier) m'ont aidé à me forger ce caractère plutôt sensible… je n'avais que ma mère (quel courage elle a eu !!!! 3 garçons et une fille, en 8 ans) comme modèle (attention, je la félicite car il fallait qu'elle porte le statut de chef de famille, de père et maman, à la foi) donc je n'avais pas vraiment d'équilibre parental… J'ai eu une adolescence normale (crise d'ados et remises en question de la vie, de l'exgistance, et de sois même) , mais assez perturbé !!! J'étais petit, gros et en avance sur les gamins de mon age, donc pas les même centres d'intérêts… j'ai quitté l'école assez jeune, à la grande déception de mes parents car j'étais un élève assez doué…mais je n'ennuyais en cour et je n'egligais donc ces derniers… de ce fait, je suis entré dans le monde des grands et celui du travail à 15 ans… jusqu'ici, tout aller bien jusqu'au moment ou je pris mon indépendance la plus totale… Je découvris, alors, les joies de la spasmophilie, de la tétanie et de tous ce symptômes physiologiques et psychologiques… je suis une personnes assez aimé par les autres. Vous savez, celui qui fais rire les gens, celui qui est populaire et qui se différencie des autres par ses idées, son écoute envers ses amis et par ses différentes activités hors normes… malheureusement pour moi, je suis assez bon acteur et forcement on se demande jamais si 'cedric' va bien ou si 'il a besoin d'écoute'… mais je ne vise personne car je sais que je suis quelqu'un qui aime le regards et la convoitise des uns et des autres et j'aime l'idée que l'on se dise " cedric est la joie de vivre, s'est le genre de mec qui attire l'attention des autres et qui réussit ce qu'il entreprend"… J'ai travaillé dans un hyper marché pendant 3 ans et tous pouvait encore allé mais comme tous le monde, il arrive un moment ou l'on recherche sa destiné et plus exactement sa vie… j'ai quitté le monde du commerce pour celui du milieu artistique (encore une fois pour la grande joie de mes parents) et là !!! La galére commence !!!! Gardant un goût amer de mon physique plutôt des-avantageux, lors de mon enfance, je pris le taureau pas les cornes et je fis tous en sorte pour devenir mannequin… chose faite, je pensais enfin finir avec tous ce qui m'avais gâché l'esprit et la vie mais tous reste !!!! Je me pris alors, de passion, à mon futur métier la scène… je suis chanteurs, danseurs (style Justin timberlake) et il y a que sur scène ou j'oublis tous… et c'est bien là le problème car une fois le rideau tombé, tous reviens !!!!! Grâce à mon expérience de mannequin, je connais bien le milieu du show bizz et celui des paillettes, sans oublier ces bons vieux requins… je fais pas mal de scène et ça commence a marcher pour moi mais tous est toujours là… j'ai monté ma boite de prod, je suis devenus producteur, réalisateur et auteur de mon premier album… (toujours en construction) et j'ai la tête sur les épaules, ce qui m'améne aujourd'hui (2007) à signer chez une grande maison de communication et de disques… mais tout est toujours là… la chose bizarre, c'est que lorsque l'on atteint son but, tout reviens en force… il y a peu de temps, j'ai été hospitalisé car j'ai littéralement pété un câble (symptômes qui tuent : sensation de mourir, de crise cardiaque…) Du coup, je suis actuellement une thérapie et je me suis rappelé qu'à un moment de mon enfance (très vague dans ma tête) je me suis fais séquestré par un voisin (adulte, père de famille et militaire) et battue par ce dernier car j'avais fais le gamin chieur et joué à cache- cache en sonnant a sa porte (tous les gosses font ça !!! ) mais je ne me doutais pas un instant que cela aurait eu des risques à ma vie future !!! (et quand on est gosse on ne peut se le dire… a qui la faute !!! … ?). Aujourd'hui, je comprend plus mes crises et arrivent à les maîtrisés… je prend, de temps en temps des 'anxiolytiques' histoire de me calmer kan je rend le train, par exemple (je suis sujet à l'agoraphobie et à la claustrophobie) et j'ai compris une chose… IL FAUT SE SERVIR DE NOTRE FAIBLESSE POUR QU'ELLE DEVIENNE NOTRE FORCE… pour ma part j'ai choisit l'écriture, la scène, l'expression… et je suis actuellement entrain d'écrire un livre sur ce combat, tout en commencent ma grande aventure de chanteur populaire, médiatique et show man (attention je fais ce métier pour ces vrais valeurs et non pas pour la starification… ça me fais rire d'ailleurs car j'ai croisé de ces nouveaux jeunes artistes (très connus) et eux (pour la plupart) ne comprennent pas vraiment pourquoi ils sont là et je les plaints…). Juste pour vous dire qu'il faut tourné les choses en notre faveur !!!!! On peut y arrivé !!!! Je vous laisse sur ce qui à la base devait être un mot d'encouragement et non pas une bio… (rire) bon courage… ced… Ps : si dans peu de temps, vous voyez un nouveau jeune chanteur r'n'b débarqué… ne le jugez pas sur ce qu'il fait ou ce qu'il dégage mais peut être qu'il est là tout simplement car la vie la mené là… Ced***
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


246236
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Plusieurs phobies, comment s'en sortir? - angoisse et phobie

image

Bonsoir, Voici plusieurs années que je souffre de plusieurs phobies. Je suis agoraphobe mais je fais des efforts, quand il y a pas trop de monde ça peut aller, mais dès qu'il y a foule, je ne me sens pas bien du tout, à en faire pratiquement des...Lire la suite

Angoisses, agoraphobie a l'etranger - phobies

image

Je peux vous apporter le mien. J'ignore s'il vous sera bénéfique mais partager mon expérience peut néanmoins vous prouver qu'il est possible de s'en sortir. J'ai eu de 2002 à 2007 ce que je croyais être de l'agoraphobie mais qui était en fait...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages