Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Autres      (2008 témoignages)

Préc.

Suiv.

Besoin de parler urgente tag

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 11/06/11 | Mis en ligne le 09/04/12
Mail  
| 227 lectures | ratingStar_239058_1ratingStar_239058_2ratingStar_239058_3ratingStar_239058_4
Citation : Chocolateriver a écrit : Mais personne ne te demande d'infantiliser l'autre, mais de nier un problème en disant a l'autre qu'il fait l'enfant, que c'est imaginaire, qu'il n'a peur de rien, quand il souffre de phobie d'impulsion, c'est quand même faire preuve d'un grand manque de connaissance sur le sujet. Bon, tu vas me dire qu'on ne peut pas tout connaitre. Mais puisque tu fais une analyse, tu as sans doute compris, que même derrière ce genre de symptome, il n'y a pas du "rien"il y a un tas d'éléments qui cherchent a se dire, a être révéler, a sortir de l'ombre, a s'exprimer, afin d'être conscientisés et que la libération puisse se faire. Et il y a surtout beaucoup de ressentis enfouis, d'émotions refoulées liées a des situations anciennes. Il y a une cohérence derrière cette impression d'incohérence. D'ou ma première question, car beaucoup de gens font des analyses, ou des thérapies en mentalisant, en n'osant pas laisser jaillir l'émotion, les ressentis, et forcément cela bloque alors, on ne règle rien. Et beaucoup de psy ne laissent pas non plus les ressentis se dire, ils ne sont pas prets, n'ont pas fait ce travail sur eux mêmes, ne le supportent pas en vérité, ce qui est très dommageable dans les problèmes phobiques. Donc oui, il y a une sorte d'immaturité qui s'exprime, souvent compensée par une grande maturité aussi, mais elle a sa logique, un enfant crie, dit, cherche a dire, comme chez tous les analysés et les gens en thérapie. Moi, il y a une chose dont je me méfie, Chocolate, et elle vient de ma pratique avec les enfants, aussi. C'est de ce que j'appelle "authentifier" un problème qui n'existe pas en donnant de l'aide à un problème imaginaire avec de l'imaginaire . La peur du loup dans le noir, j'ai sans doute connu ça enfant… Comme il n'y a pas de loup, les parents vont éviter d'y mettre des pièges à loups, sinon ça serait dramatique pour l'enfant qui croirait qu'ils y en a vraiment… Je pense qu'il faut désigner l'imaginaire comme imaginaire mais entendre la peur comme ayant quand même une cause. On fait souvent croire aux enfants en difficulté de séparation qu'ils en ont vraiment, en les amenant chez le docteur, l'orthophoniste etc… Tout ça fixe plutôt les symptômes en leur donnant des noms, des étiquettes, une "réalité " à mon avis fausse. La voie de la psychanalyse à mon avis ne doit jamais coller d'étiquette, phobie, phobie d'impulsion etc… Si on commence à les employer pour soi, la première chose à faire c'est d'analyser cette propension à s'étiqueter comme un fromage. C'est ça qui rend malade, ce mauvais emploi des mots, mots qui deviennent pleins et qui ne nous conduisent surement pas à nous mêmes… Lâcheté d'être… au fond. Alors bien sur on est "Lion, Bélier etc… "… On en meurt pas, la plus part s'en portent même très bien, de trouver si facilement un costume tout prêt… Bien sur, tu me diras ui, mais un "phobique" souffre terriblement. Oui mais je te dirai qu'il souffre plus à un niveau inconscient, pas des dangers du monde, même si ces dangers existent, bien sur. Or parler de sa phobie, en faire un foisonnement imaginaire, ce n'est pas se pencher sur son problème inconscient, c'est plutôt s'en détourner… On peut "entendre" quelqu'un parler sans pour autant "écouter" ce qu'il raconte. Et écouter ce qu'il raconte est ce l'entendre dans tous les cas ? Je veux dire comme "sujet" ? Un enfant qu'on écoute trop souvent on ne l'entend pas… On se refuse de l'entendre en prenant tout son discours pour argent comptant, on clos le compte d'un "je t'ai compris" bien souvent pour le faire taire… Avant de communiquer quelque chose, on communique tout court. On "se" dit… On cherche à exister… L'enfant veut d'abord être entendu comme existant… Si on se fixe sur ses productions, on ne l'entend pas, on le chosifie… Bien à toi.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


239058
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Phobies d'impulsion , voix dans ma tete - phobies

image

Bonjour a tous, je viens sur ce forum pour vous racontez mon histoire. Lorsque j'était petit j'ai subie un traumatise. Ma mère sait fais assassiner pendant mon sommeil. J'avais 9 ans lorsque sa c'est passé. Elle a était tuer suite de coup et...Lire la suite

Crises d'angoises frequentes ,comment m'en sortir.. - angoisse et phobie

image

Bonjour, j'ai 28 ans et voilà plusieurs Annes ou je faits des crises d'angoisses a répétition ! Au début j'angoisser a l'idée de ne pas m'en dormir le soir, palpitations, crises d'angoises avec sensation de " vapeur " et aucun contrôle de moi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages