Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Autres      (2008 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai peur de la mort !

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1443 lectures | ratingStar_134137_1ratingStar_134137_2ratingStar_134137_3ratingStar_134137_4

Je vais avoir 45 ans et j'ai peur de la mort depuis l'age de 13 ans.Cela a commencé après le décès brutal de mon grand-père que j'adorait, j'avais 11 ans et on m'a annoncé sa mort une fois l'enterrement terminé.J'ai eu des crises d'angoisses terribles, c'était invivable pour moi, je ne pouvais plus sortir.J'ai suivi a 20 ans une psychothérapie qui a duré des années, cela m'a aidé a "gérer" + ou - bien mes angoisses, j'ai pu avancé dans la vie.Quand j'ai été ensceinte, j'avais peur de mourir à l'accouchement, j'avais 32 ans et tout s'est pourtant toujours bien passé, malgré mes peurs…

J'ai été une enfant choyée dorlotée, et élevée par mes grand-parents. Ce que je peux vous dire à ce jour c'est que l'on a en soi des ressources que l'on ne connait pas et toutes nos angoisses viennent vraiment de notre imaginaire on se crée un monde où tout est noir et négatif.En 2002 le père de mon fils a eu un cancer du pancréas et pendant 6 mois j'ai vécu avec lui en sachant chaque jour que je vivais avec un mort en sursis qui souffrait.

Et chaque jour je me suis dis alors que moi j'avais de la chance ! Je n'étais pas malade et j'ai regretté toutes ces années ou je me suis pourris la vie toute seule.Ce que je veux dire c'est que d'avoir cotoyer la mort et voir ce que c'était vraiment m'a fait réalisé que tant que la santé est là, il faut vivre et ne pas penser au pire. 18 mois plus tard c'est ma grand mère qui est décédée et curieusement malgré tout le chagrin que j'ai eu je me suis senti adulte pour la première fois.Toutes les personnes sur qui je pouvais compter et que je pouvais "appeler au secours" en me manifestant par des crises d'angoisses n'étaient plus là ! Donc mes crises d'angoisses étaient devenues inutiles.Donc plus de crise d'angoisse mais envie de vivre (bien sur tout ça était inconscient je peux en parler maintenant avec du recul).

Je pense que s'imaginer la mort sans l'avoir vue est pire que voir mourir.Et autre chose : savoir que l'on peut se reposer sur des personnes proches pour nous aider, ne nous aide pas.Bien sur ça m'arrive de ne pas être bien mais j'ai la sensation de m'être refusé le droit d'avoir des crises d'angoisses car ça ne me sert à rien, plus personne ne s'inquiète pour moi à ce sujet… j'espère que vous comprenez que je parle au second degré car si tout cela était conscient dès le départ ce serait pur égoisme de ma part…

.Bref la vie est là tous les jours,… est du réel et du concret le reste c'est notre monde imaginaire qui doit être banni du quotidien, profiter de la vie c'est maintenant quand on est vivant et pas s'emboucanner avec notre imagination.Bien sur j'ai pris des médicaments au cours de ma vie ils sont des béquilles quelques fois indispensables, mais le meilleur médecin pour nous c'est nous même… Courage ce que tu imagines c'est l'inconnu alors ne l'imagine plus, laisse faire, laisse toi porter tous les jours par les jolies choses de la vie, les amis, les fleurs, une sortie, tout.Mon message est peut être confus mais ce que je veux dire c'est qu'on a tous en nous le potentiel pour s'en sortir.Bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


134137
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par jacques1000 | le 10/01/11 à 18:45

mais la mort c'est comme la vie,et finalement normal d'avoir peur de vivre4 avec des angoisses et la peur de mourir seul accompagné et l'impression que c'est bien joli..mais on part tourjours tout seul dans un endroit ou personne n'est venu nous donner la température de l'ambiance, sous terre c'est froid et l'âme si elle arrive dans un endroit précis, on en saqit rien...avez-vous des nouvelles de cet endroit éventuel oû l'on se retrouve avec qui et comment l'on se supporte avec nos ÂMES

Par Jean Louis Jabalé | le 11/01/11 à 09:58

La meilleure façon que j'ai trouvée pour me faire une idée de ce qu'il pourrait y avoir après la mort, c'est d'essayer de m'imaginer (ou de me souvenir) ce qu'il y avait avant ma naissance, ou même avant ma conception. Mémoire vide! Rien de bien traumatisant, il faut bien l'avouer...
La peur de la mort n'est bien souvent que la peur de la souffrance : la souffrance (physique ou morale) est une chose que tout le monde a plus ou moins connu, à divers degrés (du simple petit bobo en s'égratignant le genou jusqu'à des choses nettement plus pénibles)et que tout le monde souhaite s'éviter au maximum.
Ceci étant dit, je crois que ce qui nous fait peur dans l'idée de la mort n'est pas tant de "passer de vie à trépas", selon l'expression consacrée, mais bien les circonstances de notre future (et inéluctable) mort ; autrement dit, "vais-je souffrir?". On souhaite évidemment que ce ne soit pas le cas, ou alors le moins possible.
Je ne sais plus qui a dit que la mort ne l'intéressait pas, parce que "tant que je suis en vie, la mort (la mienne) n'y est pas, et quand elle sera là, c'est moi qui n'y serai plus".
Car pour souffrir, il faut être vivant : en revenant à l'état d'avant la naissance (un genre de néant), il est probable qu'on se sent beaucoup moins concerné par toutes les contingences qui nous effrayent tant dans notre vie. Le néant est le plus radical des analgésiques !
Qu'on aille pas s'imaginer que je suis un adepte du suicide : il y a de jolies choses dans la vie, mais dans la mesure où aucun être vivant n'a le malheur d'être immortel, pourquoi craindre ce que des millions d'autres ont connu avant nous ?
Bien sûr, les religions monothéistes ont inventé des histoires assez terrifiantes sur l'au-delà, mais qui nous oblige à croire à ces choses là ? D'autres religions ont des vues beaucoup plus apaisées et apaisantes : souvenons nous (hi hi) de l'eau du Léthée qui (chez les grecs anciens) apportait l'oubli aux nouveaux trépassés ; ma conception de l'après-vie est assez proche de ça.
Alors, comme disait Desproges, "Vivons heureux en attendant la mort"!

Histoires vécues sur le même thème

Phobies d'impulsion , voix dans ma tete - phobies

image

Bonjour a tous, je viens sur ce forum pour vous racontez mon histoire. Lorsque j'était petit j'ai subie un traumatise. Ma mère sait fais assassiner pendant mon sommeil. J'avais 9 ans lorsque sa c'est passé. Elle a était tuer suite de coup et...Lire la suite

Crises d'angoises frequentes ,comment m'en sortir.. - angoisse et phobie

image

Bonjour, j'ai 28 ans et voilà plusieurs Annes ou je faits des crises d'angoisses a répétition ! Au début j'angoisser a l'idée de ne pas m'en dormir le soir, palpitations, crises d'angoises avec sensation de " vapeur " et aucun contrôle de moi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages