Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Autres      (2008 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis redevenu quelqu'un de normal

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo 26 ans
Mail  
| 694 lectures | ratingStar_135985_1ratingStar_135985_2ratingStar_135985_3ratingStar_135985_4

Mon histoire commence dès ma naissance (évidemment) déja un enfant très agité et perturbé psychologiquement. J'étais vraiment un peti branleur mais tres malin et tres intelligent (ça a changé).

Pourtant une enfance tres heureuse une éducation laxiste même un peu trop. Mais je n'en veux pas a mes parents pas de soucis de ce coté.

Toujours tres a l'aise avec les gens et je me foutais de ce que l'on pouvait penser de moi.

L'angoisse m'étais totalement inconnu j'étais meme excessivement a l'aise avec moi même et les autres, tres tres sur de moi dc tres a l'aise avec la vie.

Viens ensuite vers 15 ans les premiers joints. Et j'ai commencé a fumer régulierement j'usqu'a 21 ans environs ce qui n'a rien arrangé évidemment.

A 20 ans tres grosse déception sentimentale qui a entrainé un véritable choc psychologique.

En fait tout part d'ici. 1 an de déprime mais pas n'importe laquelle parce que je ne savais meme plus qui j'étais.

Je ne pouvais plus me regarder ds la glace car je ne savais pas qui je regardais. C'est assez effrayant.

Dc la terreur ds ma tete pendant 1 an.

Si j'avais été voir un psy il m'aurais hospitalisé directe.

J'étais totalement déboussoller, je ne savais pas qui j'aimais qui j'aimais pas je ne pouvais plus regarder mes parents ds les yeux car je ne les reconnaissait pas.Dc évidemment pour moi j'étais en train de devenir completement fou un grand psychotique et je commencais a avoir peur de plein de choses. Evidemment tres peur de la schysophrenie.

Mais je suis encore en vie et heureusement car les choses ont bien changé et je le dis haut et fort pour que ceux qui vivent la meme chose que j'ai vécu (car je sais que malheureusement je ne suis pas le seul) ne perdent pas espoir et vivent). Car le suicide est lache meme si parfois on ne peut plus arreter cette infernal machine a penser que l'on a ds la tete.

Environs 6 mois après le début de la grosse déprime je commence a prendre du prozac (j'avais toujours refuser d'en prendre j'étais contre) et la 3 semaine après un souffle de vie avait envahie mon cerveau je me sentais de nouveau mieux.

Cette drogue meme si je m'en méffirais toujours a un effet extraordinaire. Ca vous remet d'aplomb.

Ensuite a suivi une série d'evenement qui m'ont beaucoup aider a redevenir quelqu'un de normal (enfin a peu près lol).

Il faut avouer que j'ai eu beaucoup de chance.

Des conseils a donner des astuces pour aller mieux mais ce que j'aimerais beaucoup c'est avoir des réponse et communiquer avec ceux qui le souhaite pour échanger des conseils et tirer des conclusions qui nous aideront tous a nous en sortir.

Car une chose que je suis sur c'est qu'on peut tous s'en sortir ou si on ne guérri pas de certaines maladies au moins reussir a avoir des moments de bonheur.

J'ai réussi alors tout le monde peut y arriver (attention je sais que des gens se battent depuis beaucoup plus longtemps que moi et n'obtiennent pas de resultat a la hauteur de leurs attentes…).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135985
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Phobies d'impulsion , voix dans ma tete - phobies

image

Bonjour a tous, je viens sur ce forum pour vous racontez mon histoire. Lorsque j'était petit j'ai subie un traumatise. Ma mère sait fais assassiner pendant mon sommeil. J'avais 9 ans lorsque sa c'est passé. Elle a était tuer suite de coup et...Lire la suite

Crises d'angoises frequentes ,comment m'en sortir.. - angoisse et phobie

image

Bonjour, j'ai 28 ans et voilà plusieurs Annes ou je faits des crises d'angoisses a répétition ! Au début j'angoisser a l'idée de ne pas m'en dormir le soir, palpitations, crises d'angoises avec sensation de " vapeur " et aucun contrôle de moi...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages