Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Anxiolytique ou antidépresseur?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3600 lectures | ratingStar_48332_1ratingStar_48332_2ratingStar_48332_3ratingStar_48332_4

Je vous explique mon pbl.

Avant tout je voulais vous dire que je ne suis pas du tout une adepte des medicaments.

J'ai 27 ans et depuis 10 ans j'ai l'impression de jouer ma vie a chaque situation ; etant dans une famille tres stressee et avec un pere tyrannique j'en ai gardé des sequelles.

Il y a 3 mois j'ai travaillé en cdd dans une agence et comme j'etais très très stressee jusqu'a avoir des crises de panique ne rentrant chez moi je me suis decidee a prendre un 1/2 comprimé de nordaz.et cela pendant quelques jours, ensuiste j'ai decidé d'arreter…

Neanmoins c'etait une lutte de tout les jours pour aller trvailler je faisais des cauchemars la nuit je me levais le matin en me disant que j'allais au combat… sur mon lieu de trvail j'ai reussi a être souriante et a bien faire mon boulot je ne suis pas une feignante mais mon angoisse m a cree une telle tension nerveuse que le soir en rentrant je suis epuisee…

Vendredi j'ai un entretien pour un travail très interessant que je souhaite vraiment deccrocher !! Mais le pbl c'est mon ANGOISSE !! Je sais que si je suis prise elle va être presente et je ne veux pas cacher ma vie professionnelle !

Par moment je suis telleemnt stressee que je deprime il faut dire que j'ai une education tellement stricte que j'ai une tendance a la perfection qui me pourri la vie !!

Que faire dois je prendre des anxiolitiques ou me diriger vers les anti depresseurs…

Je precise que je ne suis pas pour les medicaments a outrance mais la j'avoue que depuis par derniere crise de panique (malaise vagal) je ne sais plus quoi faire.

Je n'envisage pas d'aller voir un psy actuelleemnt j'attend d'avoir du travail pour avancer l'argent des consultations.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


48332
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par naolie | le 14/04/10 à 12:31

Bonjour. J'ai une amie qui fait des angoisses, et elle s'en sort très bien en faisant des rencontres avec des groupes de gens qui ont le même problème. Le fait d'en parler est très important. Je vous conseille de ne pas commencer à prendre d'antidépresseurs, il y a beaucoup d'effets secondaires, cela gèle les émotions, et ne règle pas le problème à long terme, au contraire...Bonne chance.

Par obtmi | le 09/07/10 à 11:18

Bonjour.
C'est la première fois que je me lance dans le partage d'un mal qui me ronge depuis belle lurette en espérant que ce partage diminuera un tant que soit peu le malaise dans lequel je suis.
Je me retrouve par ailleurs dans le premier posting dans la mesure ou mes phobies impactent diréctement ma vie sociale et professionelle au point du non retour.
Cela avait démarré il y a de cela presque 6 ans avec des crises d'angoisses chroniques, des sentiments de petitesse et des réactions corporelles incompréhensibles.
Tout cela a causé une chute de régime qui m'avait couté dans le temps mon année scolaire bétement alors que je marquais de bon scores.
Aujourd'hui, je suis sous plusieurs anntidepresseurs et anxiolitiques.
Leurs effets est insupportable, mais je suis obligé de les prendre car le doc a décidé ainsi.
Par ailleurs, ne pas les prendre rendrait ma vie encore plus atroce que ce qu'elle en est et m'intérdirait toute activité sociale.
Ces dernières semaines, il m'arrive de dormir 18 h d'affilé.
Je suis presque en état de mort-vivant soit un zombie.
Cela me cause des problémes dans mon entourage professionel sachant que c'est difficil d'en faire part aux collégues de peur d'être marqué comme faible!
Alors du coup, je souffre en silence.
Je me suis absenté encore une fois du boulot hier et j'ai eu un mail de la part de mon boss qui j'en suis sur et certain me demandera des explications et je ne sais pas si j'aurais le courage de lui en faire part ou pas.
J'ai envie de crier haut et fort que je souffre grave mais ne peux pas pour rester correct.
Je ne sais pas si ce sont les médicaments ou c'est ma phobie qui en est la cause, de toutes les manières je crois que je suis bon pour cette situation pour encore de longues années.
De situation je veux dire: dépendance pour les médicaments et dépendance pour le mal qui me ronge en fonds et en comble.
Ma phobie social ne me laisse pas m'exprimer ouvertement lorsque je suis en groupe. Je me fourre dans un mutisme agassant malgrés le fait que je sente que j'ai des choses à ajouter au niveau de la communication, mais c'est cette satanée chose qui m'intérdit.
Cela fait aussi 6 ans que je ne suis pas sorti avec quelqu'un. A 28ans , la chose est alarmante aussi bien pour mes amis que pour mon entourrage.
J'ai presque tout pour plaire sauf la communication orale. Je n'y arrive plus et des fois je prie pour rejoindre l'autre monde pourvu que mon malaise s'arrette.
Même en écrivant cela, je sens que ma boule intérieure n'a cessé de grandir tout au long de ces quelques minutes.
J'ai envie de changer mais ne sais pas comment. Ce traitement n'a pas grandement changé ma vie sinon en me calmant à outrance, mais cela impacte directement plusieurs aspects de ma vie.
J'ai lu en fonds et en comble la littérature scientifique sur les troubles de comportements.
je m'identifie à plusieurs mal: schyzophrénie, bipolartité, autisme...c'est dire que je me sens largué par moi même de manière atroce.
Demander de l'aide, je l'ai fait et j'ai eu les mêmes phrases et directives à chaque fois, comme quoi tout se passe dans la tête mais ca je le sais et je le sens depuis toujours. La joie de vivre me fait défaut et la joie de faire aussi.
Je me sens tout le temps comme dans un état second et n'arrive pas à surmonter mes peurs, mes peurs de moi même, surtout de ça.
las solution: laisser faire le temps et ne jamais perdre espoir.
J4ai rendez vous avec le docteur aujourd'hui même à 13h, je lui redébalerais tout mais suis sur que tout ce qu'il va faire c'est augmenter mes doses encore une fois.
J'ai envie d'en finir, une fois pour toute!

Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages