Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je m'angoisse depuis la perte de mon bébé

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 578 lectures | ratingStar_222619_1ratingStar_222619_2ratingStar_222619_3ratingStar_222619_4
J'ai accouché d'un bébé mort né il y a de ça pratiquement 10 ans et je revois cet accouchement tous les jours.Je ne suis pas suicidaire non plus mais j'ai plein d'idées morbides.Je n'ai pas de solution pour l'instant parce que je viens seulement d'entamer une psychothérapie. On m'a suggéré de le faire juste après ce décès et me croyant très forte, je me suis dite que tout ira très bien dans le meilleur des mondes.Résultat des courses : je revis toujours cet accouchement en cas d'échec mais vraiment de n'importe quoi, même un plat que je prépare si je le râte je ne me le pardonne pas, même si tout le monde me dit que c'est excellent.Je me sentais tellement minable de ne pas avoir réussi à mettre au monde mon bébé. J'ai toujours peur de ne pas être à la hauteur de ce qu'attende les gens de moi. Je suis épuisée et je n'en parle à personne car je suis comme toi, j'ai peur qu'on me dise que je suis folle.Je n'ai aucune peur de mourir, le contraire, et je suis même préssée d'y arriver mais sans me suicider c'est contre mes principes fondamentaux.Il y a des jours meilleurs mais ça ne dure jamais 24h d'affilée. Grand max : 4h quand je me gave de crème glacée et que je me fais vomir ça me soulage, je m'enlève un poids, en faisant ça.Je prends xanax, norset et du diasépam même plus pour pouvoir dormir le soir mais tellement je suis angoissée, j'ai l'impression de me noyer dès que je suis allongée. C'est l'accumulation de stress et ça m'a créé des crises de spasmophilies donc des médicaments en plus et j'en passe.A ta place, je prendrais les médicaments que te préscrira ton médecin. Il sait très bien à qui il a affaire si tu lui dit tout. Il ne va pas t'interner parce que tu es angoissé. Il va juste te donner autre chose en plus de ton traitement et au fur et à mesure que ça ira mieux. Il adaptera.Si tu veux te mettre à l'abri, n'en parle pas à la famille surtout les très proches. A ta place, le médecin est seul apte à juger de ton état et pas monsieur et madame tout le monde. Tout le monde n'a pas fait médecine et psychiatrie ou psychologie
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


222619
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages