Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'aime pas mon corps, j'en ai marre

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 884 lectures | ratingStar_220841_1ratingStar_220841_2ratingStar_220841_3ratingStar_220841_4

Je me suis réveillée ce matin très angoissée par mon corps... plus précisément mes dents. Depuis toute petite, je vis mal dans mon corps, il me fait peur. Il est source pour moi de maladies graves, en contre-partie je suis très angoissée par les rv chez les médecins, si bien qu'à chaque fois... Je tremble, je transpire, mon coeur bat très vite, je ne dors plus quelques jours avant LE RV. Je ne supporte pas qu'un étranger me touche, m'ausculte, écoute les bruits de mon corps. Il y a quelques mois de cela, après des années de bataille, j'ai fait une analyse de sang, c'était pour moi important de la faire. Cela a été des jours d'angoisses, m'imaginant le pire. Résultat, il n'y avait rien, tout allait bienJe n'ai jamais pu prendre rv chez une gynécologue, tellement j'ai peur du cancer, de l'annonce du pire. La peur d'être touchée dans mon intimité. C'est une forme de viol pour moi, de non respect de mon corps... une obligation, l'étranger qui ne tient pas compte de ma peur, de ce que je suis.

 

Je suis terrifiée, je perds tout contrôle de mon corps dans ces rv avec les médecins, je me recroqueville sur moi-même. J'ai peu travaillé dans ma vie, par fuite des visites médicales Aujourd'hui, ce sont mes dents... J'ai eu un traitement en orthodontie qui a duré trois ans. Mes dents de sagesse n'ayant pas assez de place, une incisive a du être arrchée. Par peur, je ne suis pas allée consulter un orthodontiste au temps ou il aurait fallu. Mon incisive s'est déchaussée, trop tard pour la sauvée Jeudi dernier, une orthophoniste m'a dit que j'avais une déglutition comme un bébé. La série continue... Une initiative de ma part puisque mon problème de dents continue. J'appuie trop avec ma langue sur mes incisives inférieures si bien qu'elles commencent à se déchausser. Je ne sais plus où placer ma langue. Je sais que cela parait dingue... Je subis depuis des années ce problème de dents, traitement en parodontie, puis orthodontie. J'ai vraiment l'impression d'être dingue par moment, ne comprenant pas cette peur qui m'habite. Je passe mon temps à tout cacher. Je vis dans l'évitement de mon corps, des maladies Quand j'étais petite, j'ai subi de la part d'un oncle un abus sexuel, je ne sais pas comment le formuler à bien y penser. Je devais le masturber, ma mère a été violée... Mon corps serait-il imprégner de ce Passé ? J'ai changé récemment de psy. Cela faisait deux ans que j'avais des rv avec un psychothérapeute. La semaine dernière, j'ai décidé d'aller parler à un psychanalyste. Je suis fatiguée de me lever parfois le matin, fatiguée d'aller dormir, fatiguée de cette lutte entre moi et mon corps. Fatiguée de faire semblant d'exister. De trembler quand je me retrouve avec des inconnus, fatiguée d'avoir peur des hommes, peur de situations que je ne connais pas, fatiguée de moi Il me semble que c'est contre moi-même que je me bats. Comment me réconcilier avec mon "je" ?

 

Comment ne plus avoir honte de moi ? Je me suis toujours battu pour avancer, je n'ai jamais baissé les bras, Mais intérieurement, je sens que quelque chose ne va pas, que je m'use à un combat intérieur que je ne comprends pas. Je parais toujours de bonne humeur, je suis capable d'écouter des heures et des heures des personnes qui ont besoin de parler. Mais moi, je ne parle pas, je suis rongée de l'intérieur, j'étouffe. Je pleurs très rarement.Je peux discuter durant des heures, paradoxalement ce n'est pas de moi que je parle... des banalités, une sorte d'inventaire de ma vie sans émotions. Je n'habite dans mon corps que de temps en temps. Je voudrais me poser quelqu'un part, dans un lieu où je n'ai plus peur d'exister, plus peur de mon corps... Que je ne me détruise plus
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


220841
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages