Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

La panique : le mal du siècle !

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 791 lectures | ratingStar_38462_1ratingStar_38462_2ratingStar_38462_3ratingStar_38462_4

J'ai 36 ans, ma première crise d'angoisse a commencé vers l'age de 12 ans quand j'y repense j'avais l'impression d'être possédée et de ne pouvoir rien maitriser j'en ai fait deux autres par la suite : mes parents n'ont pas réagi à part me filer du temesta à l'époque. C'est pour ça que je conseille aux parents ayant des enfants angoissés de s'en occuper de suite.

Par la suite cela a recommencé vers mes 27-30 ans. Je vivais avec mon ami et mes 2 enfants, j'avais une vie super pénible à cause de mon copain possessif et emprisonnant. Mes angoisses se sont transformées en panique durant lesquelles j'avais vraiment l'impression que j'allais faire un infarctus ou une rupture d'anévrisme je me suis retrouvée plusieurs fois aux urgences, mais je n'avais rien (du moins physiquement) , j'ai essayé les anti-dépresseurs mais j'ai eu de mauvaises réactions et du coup j'ai tout arrété. J'ai essayé les psy (je n'en ai trouvé aucun qui me soulage). Finalement j'ai rompu avec mon copain de l'époque qui ne l'a pas accepté, ce qui fut très violent et pour moi et pour les enfants, nous avons tous été traumatisés (je me suis retrouvé avec un pistolet sur la tempe, une tentative de viol et destruction partielle de l'appartement tout cela en rpésence des enfants, une horreur !! ) Quand cela a été enfin terminé nous avons retrouvé avec mes enfants une vie saine et sereine, un travail pour moi, et mes peurs ont disparu comme par magie, comme quoi il faut vraiment trouver la cause de ses peurs et éliminer ces causes pour que les peurs disparaissent.

Malheureusement pour moi depuis 6 mois cela a recommencé et pire qu'avant, je vis avec un copain depuis 2 ans super sympa, peut-être trop lol, j'ai à nouveau des problèmes financiers mais je ne comprends pas pourquoi tout allait bien mis a part que je ne retrouve pas de travail après un licenciement abusif avec harcèlement. Tout d'un coup les crises ont resurgi avec violence. Je ne me soigne qu'avec du lexomil dès que je sens que l'angoisse est là. Mais je suis comme beaucoup j'en viens à avoir peur de tout et n'importe quoi, j'ai même peur de manger, de sortir, le fait de vivre un moment de bonheur une émotion extrême et hop une crise survient. Tension très haute, sueurs chaude ou froide, mains qui tremble, vue qui vacille, les jambes faibles, le coeur à fond, les temps qui se contracte enfin tout les symptomes habituels en fait ! Je lis souvent tout ce que disent les personnes sur tous les forums et je dis bravo à ceux qui s'en sorte car moi j'ai vraiment l'impression que je suis à la fin je n'y arrive plus, je n'arrive même plus à lutter. Normalement pour passer une crise, je m'ocupe un maximum l'esprit sur autre chose mais un comportementaliste m'a répondu que je ne faisait que transposer ma peur sur autre chose comme je le fais avec le lexomil, il faudrait que je la laisse passer en me disant "je n'ai rien je vais bien" et ben parfois j'y arrive mais vous qui avait le même problème que moi vous savez très bien que pendant une crise et bien l'autosuggestion est super difficile. De plus lorsque je vais bien je somatique à fondet je recherche justement la petite chose qui va me faire monter une crise, j'ai peur de tout, même d'avoir peur à force, de plus je ddevient insupportable, je m'énerve pour un rien ou bien je suis apathique. Je sais que cela devient insupportable pour ma famille qui est bien patiente mais je m'en veux ce qui ne m'aide pas. Je ne sais vraiment plus quoi faire les médicaments c'est pas la peine j'en ai peur. Je lis vos réponses mais je n'arrive plus à gérer les bonnes réponses des mauvaises.

Je ne vois qu'une chose c'est le mal de notre époque tout ce stress à gérer, cette vie de privation montante ne sont pas là pour aider…

Alors je me suis dis que peut-être en parlant avec d'autres personnes, en évacuant mon venin peut-être que cela passerait un peu afin que je puisse vivre normalement et recommencer à jouer avec mes enfants que j'ai tendance à délaisser en ce moment.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


38462
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages