Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le découragement

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 08/05/10 | Mis en ligne le 18/05/12
Mail  
| 423 lectures | ratingStar_256521_1ratingStar_256521_2ratingStar_256521_3ratingStar_256521_4
Excuse-moi LSD 38 de ne pas t'avoir répondu + tôt mais je m'y perds encore dans ce forum… enfin j'ai trouvé comment faire. Ton psy a dû sentir ton découragement et te dit qu'il est là pour toi. C'est déjà positif. Je crois qu'il n'est pas l'heure pour toi de t'orienter vers une autre thérapie. En revanche, tu devrais exprimer à ton psy que les séances t'angoissent, voir avec lui en quoi elles t'angoissent. Par exemple, s'il pose des questions auxquelles tu ne te sens pas à même de répondre, il est essentiel que tu le lui dises. Et ça te permettra d'aborder cette angoisse d'une autre façon, pas de front mais tout doucement, à ton rythme. L'angoisse j'ai bien connu, crois-moi. J'avais peur d'être folle, qu'on m'enferme. J'avais peur de moi-même et des autres. Je sentais mes tripes se nouer, ma poitrine oppressée, ma gorge serrée. Je pensais à des chose horribles sans avoir le moindre contrôle sur ces pensées. C'est vrai que c'est une souffrance atroce. En +, je me sentais complètement incomprise par mon entourage. Bien entendu, j'avais terriblement peur d'en faire part à mon psy. Un jour que j'allais trop mal, je me suis enfin décidée à en parler à mon psy. J'étais complètement effrayée. Je ne savais pas du tout où j'allais. Je croyais que, cette fois, mon psy se rendrait compte que j'étais folle à lier et qu'il allait me faire interner sur le champ. J'ai dit à mon psy : "Je débloque, je débloque complètement ! ". Et j'ai entendu ce que je disais. En effet, ça se débloquait. Hé bien devine, je suis sortie de cette séance apaisée. Pas provisoirement. J'en avais fini d'avec mes vieux démons. Pourtant, moi aussi, j'avais l'impression que j'étais arrivée au bout. Mais comment l'aurais-je pu en ayant "zappé" cette terrible angoisse ? Tu dis que tu es arrivée au bout, LSD 38, c'est bon signe. En effet, tu ne peux plus continuer sur le même mode de fonctionnement. Il est complètement caduque. A présent, si tu veux avancer, je me dis que tu ne le pourras en faisant l'économie de cette confrontation avec tes angoisses. Mais doucement, notamment, comme je te l'ai dit + haut en exprimant d'abord ta peur panique d'en parler. Est-ce que tu te sens de faire comme ça ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


256521
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages