Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes crises d'angoisse détruisent ma vie

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1155 lectures | ratingStar_217961_1ratingStar_217961_2ratingStar_217961_3ratingStar_217961_4

Je suis en arrêt de travail depuis 1 mois à présent, suite à des crises d'angoisses très invalidantes, il y avait certes les sensations d'étouffements, de vetiges, de malaises éminents, d'envie de fuir mais j'arrivais à "me maitriser" alors il y a eu des diarrhées très très violentes ; c'est devenu l'enfer, il faut que je repère les sanitaires quand je vais quelque part, je ne peux plus prendre le bus, aller chez le coiffeur car il faut attendre et cela je ne peux plus ; j'ai vu un gastro antérologue : ras ; il y a un mois mon généraliste m'a prescrit de effexor, je ne l'ai pas supporté (ma tension est passée de 9 à 15.9 puis à 8.5 en l'espace de 24h) , alors j'ai testé le zoloft : pas supporté (idées suicidaires très violentes) ; puis l'athymil : un comprimé et j'ai dormi presque 24 h avec des spasmes nerveux très violents, donc les antidépresseurs ce n'est pas pour moi. J'ai vu un ostéopathe mais il faut du temps, je suis suivie par un homéopathe mais là aussi il faut du temps ; là on m'a prescrit du dépakote 250 mg à prendre 3 fois par jour et après deux prises il a fallu que j'aille me coucher, j'étais totalement assomée. Je commence à peiner pour sortir de chez moi et lorsque quelqu'un vient me rendre visite c'est la panique à bord. A présent mon médecin homéopathe m'a prescrit du lexomil et du laroxil, l'inconvénient du lexomil c'est qu'il engendre des pertes de mémoire, (je le sais car j'ai déjà testé il y a quelques années). Je suis en psychothérapie aussi car mon adolescence fut gachée… et les causes de mon mal être puise certainement ses sources ici mais je veux retourner travailler hors je n'en suis pas capable et pourtant, je fais un travail qui me plait et que j'ai choisi. Que faire ? Merci de votre réponse mais surtout ne me dites pas "il faut vous secouer" (je suis comme un prunier en hiver) me secouer, me soigner, je ne fais que cela depûis des années, j'ai toujours le moral mais je cherche toujours une solution !!!
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


217961
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages