Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes crises d'angoisse en détail

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2455 lectures | ratingStar_135942_1ratingStar_135942_2ratingStar_135942_3ratingStar_135942_4

Depuis le mois de mai, je fais des crises d'angoisse. Au début je ne savais pas ce que c'était.

Depuis toute petite, j'ai toujours eu une certaine force pour tout surmonter et j'ai toujours été très indépendante, je n'ai jamais eu besoin de personne. Depuis que j'ai commencé à faire des crises d'angoisse, je vis un véritable enfer. J'ai besoin d'être tout le temps accompagnée car je fais des malaises et j'ai l'impression que je vais faire un arrêt cardiaque (c'est dans ma tête, je sais. Je suis allée faire un examen du coeur, je n'ai rien d'anormal, mais rien à faire, j'ai toujours une douleur très violente qui se manifeste au niveau de ma poitrine quand je suis angoissée et j'ai beau me répéter en boucle que c'est l'angoisse qui provoque ça, rien n'y fait, je me mets à paniquer 100 fois plus, à étouffer, à pleurer, et je n'ai qu'une envie à ce moment, mourir pour que tout cesse car je n'ai aucun contrôle). Depuis 3 semaines je passe mes journées seule car mon copain a trouvé un travail. Je ne parviens pas à dormir. Du matin au soir je n'ai qu'une attente : qu'il revienne pour ne plus être seule. Pas la peine de me conseiller d'aller voir des amies, je n'en ai plus vraiment et celles qu'il me reste ont un travail.

J'essaie de m'occuper pendant ces longues journées (je cherche du travail, je suis bien diplômée et je me sens compétente, mais bon c'est la crise (ou pas) et je ne parviens pas à trouver (je suis partiellement convaincue que si je trouve un travail et que je suis occupée, j'arrêterai tout le temps d'être tourmentée et d'avoir toutes ces pensées qui me submergent constamment).

Bon je pourrais continuer à vous raconter ma vie mais je vais m'arrêter là pour le moment. Je vais juste vous décrire les symptômes que j'ai lors d'une crise d'angoisse, et ça me ferait plaisir que vous me disiez si vous avez déja eu la même chose :

- gorge nouée.

- palpitations irrégulières ou très grosse baisse de tension.

- douleurs au niveau de la poitrine (soit une gêne comme si ma poitrine était anesthésiée, soit plutôt une pointe comme si on m'avait mis une pointe de couteau sur le coeur) ---- le fait de ressentir cette douleur me plonge dans un état panique incontrôlable et généralement je perds connaissance ou je suis vraiment à la limite.

- manque de souffle, respiration coupée. Et quand j'essaie de respirer calmement et profondément, j'ai encore plus mal à la poitrine.

- quand je mange (même très léger) je ressens immédiatement 3 fois sur 4 une pointe à la poitrine, suivie de bouffées de chaleur, d'impossibilité à respirer, etc. Donc du coup j'ai faim mais je n'ose plus manger.

Il y a plein d'autres symptômes (fourmillements, mal de tête, mal au ventre, oreilles qui sifflent, etc.) mais ça m'effraie bizarrement moins car ce n'est pas localisé sur la poitrine et la douleur me semble moins désagréable.

Je suis allée chez le médecin il y a quelques mois, il m'avait prescrit un anxiolitique, seulement voilà, je ne veux pas le prendre parce que je pense que ça ne résoudra rien, et en plus je n'aime pas les médicaments.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135942
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages