Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes crises ont marqué la fin de l'année 2006

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 400 lectures | ratingStar_226319_1ratingStar_226319_2ratingStar_226319_3ratingStar_226319_4
Je vois que le moral n'est pas au beau fixe, du fait de certains résultats pas spécialement performants. On ne termine pas trés bien l'année 2006, mais on l'a passée, alors, pensons à 2007. Même si il y a des soucis, les uns et les autres, moi y compris, vous avez pu voir que les soucis ça vient, ça va, ça se maitrisent, et ça passent Je ne peux m'empècher comme vous, de me torturer les méninges, pour me demander si le traitement est vraiment nécessaire maintenant (enfin, en Mars-avril) dans la mesure, ou les résultats du scan que j'ai en mains, n'affichent pas de grosses progression par rapport à septembre, et de même pour les analyses de sang. Il semble que l'hématologue a changé son fusil d'épaule, comme on dit, en matière de traitement (il parlait, au début, de cortisone) , et des conditions d'application (il parlait, au début, d'évolution importante de la masse, ou de ganglions de 7 cm). J'ai une évolution de la masse depuis février, mais, je n'ai pas de ganglions énormes. Le plus gros frise les 4 cm. IL y en a qui se sont réduits. Il y a une histoire d'emplacements, susceptibles d'être plus ou moins perturbateurs au niveau du fonctionnement général. Il me parle de phlébite. Il est vrai qu'il peut y avoir des compressions n'importe ou, et de la, des soucis de circulation. Tout ça n'est pas trés trés clair, pour le patient. Il m'est dit -contrairment au langage tenu il y a 18 mois- que les traitements appliqués sur une masse pas trop importante sont plus efficaces (je l'avais lu). Là, chers amis, c'est une vérité de Lapalisse J'avais fait cette remarque à ma première visite, et il m'avait été répondu à l'époque, que la chimio rendait les gens plus malades en étant traités, alors qu'on attendait le moment le plus tardif pour l'appliquer Il y a une sacrée évolution, et, contradiction dans le langage tenu aujourd'hui par rapport à 2005 Pour répondre à une de mes questions, effectivement, il y a d'autres anticorps qui arrivent, dont le buxxar. Mais, ils gardent ces "nouveautés", à priori plus performantes, pour la récidive. Je vais essayer d'en savoir plus, mais, ce n'est pas évident pour nous, dans la mesure ou on ne peut pas "juger sainement", dans la mesure ou notre vision est déformée étant donné que nous sommes directement concernés Il faut se dire "confiance, confiance, confiance" Dur, dur Tenons nous au courant des propos qui nous sont tenus, et, entre nous, essayons de nous faire une opinion, à l'appui de notre vécu collectif. Pour ceux, et celles, comme Dom, qui ont un scanner sous peu il est vrai qu'on ne peut pas faire autrement que dit penser, et ça ronge Mais, essayer d'attendre les résultats avant de vous morfondre. Inutile de le faire d'avance, ça ne sert à rien. Il faut essayer de "gommer" ça de son esprit. J'essaie moi aussi, croyez moi. Des moments, j'y arrive mieux que d'autres. Je vois que les réveillons de Noël, dans l'ensemble (sauf pour notre Potter mais il se rattrapera) se sont bien passés. Je vous souhaite que pour le jour de l'an, ça se passe aussi bien, sans galère particulière. Willy, a ses cailloux, moi, mon espèce de lumbago, et crise d'arthrose, des douleurs physiques, qui ne viennent quand même pas "saper" le moral. Pour moi, les réveillons se font à deux (ma mère et moi). Ce qui n'empèche pas qu'on se fait de bonnes choses, pour marquer le coup, comme tout le monde Gardons le moral, haut les coeurs, et, vive 2007
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


226319
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

image

Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que...Lire la suite

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages