Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Crise d'angoisse      (510 témoignages)

Préc.

Methode edmr pour vaincre les phobies et traumatismes - angoisse et phobie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 05/04/13 | Mis en ligne le 09/06/14
Mail  
| 1506 lectures | ratingStar_530866_1ratingStar_530866_2ratingStar_530866_3ratingStar_530866_4
Bonsoir , Je suis super impressionnée par tes réflexions alors je voulais juste te donner un petit tuyau si ta psy ne te l'a pas déjà dit : Juste pour te dire qu'en fait la peur de la mort c'est tout simplement la peur de l'abandon. Est-ce que ça réveille des choses en toi ? Parce qu'apparemment le coeur du problème ou des problèmes aurait toutes les chances de se trouver en son sein , Essaye de travailler cette voix avec ta psychothérapeute et si tu veux aller plus loin mais par un travail analytique, une thérapie serait vraiment bien même si je n'ai rien contre l'EMDR la pratiquant moi aussi . L'EMDR j'en fait et je trouve ça formidable, mais j'ai fait avant 17 ans de thérapie analytique ce qui fait que j'avais très bien élaboré mon histoire, donc les causes et le coeur de mon mal être mais mes symptômes ne partaient pas pour autant, voire pire ils m'enfonçait et ils prenaient de plus en plus de place (angoisse, crises de panique, phobie sociale très sévère etc). J'ai su que c'était l heure d'aller soigner les symptômes (les plus durs car mes traumas ne sont pas ceux qu'un enfant, puis qu'un ado et jeune adulte rencontre tous les jours bref) et ça a été radical. En quelques séances je faisais sauter traumas après traumas car j'avais travaillé la moitié de ma vie en psychothérapie et ma thérapeute était bluffée. On continue pour rentrer petit à petit dans le coeur du volcan. Et toutes mes résistances sautent une à une ainsi que touts mes mécanismes de défense. Je suis, non j'étais une vraie tour blindée bourrée de mécanismes anti agressions qui se mettaient en place tout seuls et me bouffaient la vie . Aujourd hui Souffrant de douleurs chroniques (suite à un accident) où je suis souvent à 7/10 sur l'échelle de la douleur et où la morphine ne me calme plus trop je vais me diriger vers une thérapeute (psychologue) qui pratiquer ne autre forme d hypnose l hypnose des algies (douleurs) mais qui n'est pas de l'EMDR donc pas de mouvements d'yeux et pas de tapping. Peut/être de l hypnose ericksonnienne, je vais me renseigner, pour savoir gérer les pics de douleurs quand ils arrivent un peu partout . Je ne peux que te rejoindre en disant que c'est extrêmement efficace pour les phobies, traumas (accident, attentats) etc et que les gens ne doivent pas hésiter à consulter mais en se faisant aider par des vrais praticiens pas des charlatans. Il suffit de demander les praticiens en exercice à l'association française des thérapeutes pratiquant l'EMDR, tout en sachant que si tu veux en savoir plus et développer ton histoire et donc faire une véritable enquête afin de comprendre encore mieux c'est de demander à ta thérapeute lui demander si elle fait aussi des thérapies analytiques pour bien tout mettre en lien ou si elle peut te donner des noms pour te diriger vers un thérapeute pratiquant cette dernière (thérapie analytique). Mais pas en même temps surtout ! Mélanger les thérapies ne sert à rien et ça court circuite tout . Bonne continuation et bonne et grande enquête . Moi ça y est on m'a dit que mon histoire était réglée et que la thérapie était finie 17 ans plus tard et c'est pas évident . … Donc je vois seulement mon hypnotérapeute pour m'aider dans la vie de tous les jours et surtout me réconcilier avec moi même en faisant taire tous mes traumas à jamais. Il me reste quelques symptômes donc j'ai de quoi faire mais c'est pas facile d'arrêter comme ça. Mais franchement je me sens 100000000 fois mieux qu'avant. J'ai vécu des trucs de fous que je ne souhaite à personne et qui n'arrivent pas souvent mais maintenant c'est du passé. Moi je m'inscrit dans le présent .
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


530866
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage : mon sevrage au prozac - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour, Je voudrais témoigner de mon sevrage au Prozac, pour celles et ceux que ça pourrait aider. J'ai pris des AD et surtout du Prozac à différentes périodes de ma vie depuis l'âge de 25 ans. J'ai aujourd'hui 36 ans et je prenais du prozac...Lire la suite

Phobie des orages - angoisse et phobie

image

Moi aussi, il y a quelques années, j'avais une peur panique quand il y avait de l'orage. Déjà, ça me prenait quand je voyais au loin les nuages noirs s'accumuler. Je fermais toutes les fenètres de ma maison, et j'allais et venais d'une fenètre...Lire la suite


 
Les derniers appels à témoins