Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Hypocondrie      (202 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'ai plus confiance en moi. - developpement personnel

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 05/07/13 | Mis en ligne le 04/06/14
Mail  
| 368 lectures | ratingStar_530247_1ratingStar_530247_2ratingStar_530247_3ratingStar_530247_4
Bonjour à tous. Je me présente, je suis un homme de 19 ans et je suis en première année de BTS. Je me suis enfin décidé à écrire ce topic parce que je n'ai ni la motivation ni le temps d'aller voir un psy ou autre. Je remercie d'avance ceux qui liront mon récit un peu long. Mon problème est qu'après maintes et maintes réflexions, ruminations et questionnements sur moi-même depuis plusieurs mois, j'en suis venu à la conclusion suivante : Je n'ai plus aucune confiance en moi. J'ai pu faire moi-même ce "diagnostic" en prenant en compte ces trois passages survenus dans ma vie ces 8 derniers mois : L'été dernier, je me suis brouillé avec mon meilleur ami à qui je tenais beaucoup, ce qui a au début ruiné mes relations avec le reste de ma bande de potes avec qui j'étais toujours fourré et à qui j'étais très attaché, car ces derniers ont pris parti pour lui. Dans le même temps, j'ai rompu avec mon ex (je n'étais pas amoureux d'elle, mais je m'étais quand même bien confié donc bon, ça m'a fait chier) , puis j'ai commencé à bosser dans le cadre de mon BTS en alternance, changement radical pour moi et entrée dans la vie "sérieuse" du monde du travail. Au début, j'ai "fait avec" tous ces événements pas forcéments joyeux arrivés dans ma vie. Puis, les 1ers symptômes de ma perte de confiance sont arrivés, en novembre ou décembre dernier. Ils se sont d'abord manifestés par de l'hypocondrie : douleurs au niveau du coeur donc tout de suite "ça y est je vais mourir, faut que j'arrête la clope maintenant tout de suite" ensuite grosse grosse fixation sur le virus du sida et la peur extrême de l'attraper (peur en soi inconcevable, puisque je n'ai jamais pris de risques et couché sans capote par exemple ; et peur insensée et bien fixée puisque j'ai même eu quelques pensées du genre je préfère mourir d'un cancer que du sida, ce qui ne rime à rien ! ). Je me suis même décidé à aller faire des prises de sang (j'ai longtemps esquivé) et mon médecin m'a dit qu'il me rappellerait si les nouvelles étaient mauvaises. Je n'ai pas cherché à le joindre ayant trop peur d'apprendre la "nouvelle fatidique", mais au final il ne m'a pas rappelé, ce qui m'a pas mal rassuré dans l'ensemble. Ensuite est venue la peur d'avoir une infection pulmonaire. J'ai eu l'impression de très mal respirer pendant plusieurs semaines, jusqu'à ce que j'aille voir un médecin (pas celui de d'habitude, il doit me prendre pour un fou lol) qui m'a fait un t'est cardio-respiratoire blabla… et il s'est avéré que mes poumons et mon coeur fonctionnaient très bien. Et là, du jour au lendemain, mes "impressions" de mal respirer se sont stoppées net, Dieu merci… pour vous dire jusqu'où va mon "hypocondrie", si je peux appeler ça comme ça. A côté de ça, je me rends compte que je n'ai plus aucun objectif. Je fais ma formation de commercial, sans en avoir vraiment l'envie. Je n'ai aucun but concret, c'est plus comme avant. J'ai perdu goût à pas mal de choses. Je me suis ensuite mis à douter de mon physique : je me trouve trop maigre, visage trop enfantin, trop fin, pas assez de poils, pas assez grand, pas assez viril bref… Pourtant, n'y voyez là aucune prétention de ma part, mais j'ai toujours beaucoup plu aux filles. De là est arrivée ma nouvelle peur : peut-être que si je ne suis pas sportif, que je suis maigre comme ça et que j'ai un visage fin très peu poilu ça veut dire que je suis homosexuel. Je n'avais jamais douté de mes orientations sexuelles dans le passé, de même que pour les maladies (j'étais plutôt adepte du je-men-foutisme, même quand j'avais des trucs plutôt graves, alors que maintenant je m'inquiète pour que dalle) , j'ai toujours eu des fantasmes féminins, je ne peux pas dire que je tombe facilement amoureux mais j'ai déjà eu des sentiments pour plusieurs filles, tous mes fantasmes sexuels sont féminins, je n'ai envie de coucher qu'avec des filles, je ne couche qu'avec des filles et, putain, j'aime ça. Mais je me suis mis à ressasser toutes sortes de périodes de mon passé en créant des rapports "Si je suis tant attaché à mes potes mecs, en plus j'ai des mauvaises relations avec mon père, ça veut peut-être dire que je suis gay et que je recherche un homme" bref plein de trucs dans ce genre-là. Pourtant, l'idée de coucher avec une personne du même sexe me répugne clairement. J'ai quand même fini par renouer des liens avec mes potes, et je me sens bien quand je refais des soirées avec eux et qu'on re-délire "comme avant", j'ai retrouvé une copine qui soi-dit en passant me plaît beaucoup (voyez là le paradoxe : j'ai une copine avec qui je me sens bien et avec qui j'aime faire l'amour et passer du temps, mais j'ai tout de même peur d'être gay ^^) , cependant je doute tout le temps de tout. J'ai toujours l'impression d'être mal coiffé, mal sapé, etc. En ce qui concerne les liens que j'ai recréé avec mes potes, je cherche sans cesse à les joindre ou les voir parce que j'ai trop peur que ça re-clashe et que je me retrouve à nouveau totalement seul ; avec ma copine j'appréhende toujours avant de coucher avec elle car j'ai peur qu'il y ait un problème avec la capote et qu'elle craque, et donc que j'attrape une MST ; j'ai toujours l'impression que les regards des gens sont fixés sur moi ds la rue quand je marche… Bref. L'enfer. J'ai foiré ma première année, j'ai plus confiance en rien, et j'aimerais que ça change. Désolé pour ce récit un peu long, j'ai aimé me confier. Merci à ceux qui m'ont lu, ou qui me liront.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


530247
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Angoissent qui reprennent de plus belle - angoisse et phobie

image

Bonjour. Après des galères personnelles dans lesquelles je suis encore, mes angoissent viennent se rajouter. J'avais réussi à plus ou moins les mettre de coté mais elles me rattrapent. Je suis hypocondriaque. Je ne vais presque jamais voir le...Lire la suite

A tous ceux qui ont des crises d'angoisse - angoisse et phobie

image

Bonjour à tous, Afin de poursuivre notre discussion concernant le lien qu'il peut y avoir entre tabac et crises d'angoisse, j'aimerais apporter mon témoignage. Avant tout, je tiens à préciser que certaines personnes sont par nature plus sujettes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages