Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Hypocondrie      (202 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis à la fois hypochondriaque et éreutophobe

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 495 lectures | ratingStar_225127_1ratingStar_225127_2ratingStar_225127_3ratingStar_225127_4
J'ai 28 ans et je suis également éreutophobe. Mon éreuthophobie s'articule, avec d'autres symptômes pourrissant toute forme d'activités sociales dans un ensemble que j'auto-qualifie aujourd'hui sans peur d'être pris pour un hypocondriâtre de phobie sociale.Je dis "auto-qualification" parce que, d'être allé de "mauvais" (ou plutôt incompétent à diagnostiquer mon cas ; je ne juge en aucun cas la profession de psychotérapeute) en "mauvais" psychiatre, ceci ayant été perçu comme une succession d'echecs d'autant plus difficiles à digérer que les démarches mises en oeuvre avaient été le fruit d'un long et pénible travail sur moi-même, je suis aujourd'hui face un dilemne qui semble ne me laisser comme options des décisions (ou des actions) vouées, à plus ou moins long terme, qu'à un "pire être".Pour faire simple : d'un côté, je tente un nouveau psy ou quelque chose qui s'y apparente, mais je cours le risque d'un nouvel echec qui, mon inconscient le sait, sera le dernier qu'il pourra supporter.D'un autre côté je continue à bricoler "à droite à gauche", de faire ma "tambouille" de mise en oeuvre de méthodes auto-suggestives (comme l'inspecteur gadget, qui marche ou marche pas) mais qui, à mon grand damne, préfigurent qu'une palliation temporaire du problème, et mon inconscient sait aussi qu'il ne peut se complaire éternellement dans cette dynamique.Aussi, après avoir, avec beaucoup de plaisir, lu les lignes de cet homme,"claude", dont l'altruisme ne semble, pour ma part, plus à démontrer (ou alors de deux choses l'une : soit je suis extrêmement naïf, soit il est extrêmement intelligent).Mais entendons-nous bien, Claude, si je dis cela, ce n'est absolument pas pour que vous y voyez une quelconque forme de provocation à votre encontre, mais simplement par soucis d'essayer (et j'insiste sur le terme "essayer", je dirais même pour être plus honnête "l'envie d'essayer") de mettre à nu mon inconscient. Un peu comme un malade du coeur qui doit subir une lourde opération chirurgicale doit accepter l'idée que ses entrailles seront littéralement offertes au chirurgien qui, si la folie devait s'emparer de ce dernier à ce moment précis, pourrait jouer avec comme le ferait un gosse avec un jeu de lego.Tout ça pour dire qu'effectivement, à la lecture de tous les témoignages apportés ici (je souhaites bonne chance à tout le monde) et les réponses éclairées de "Claude", cela me donne envie de croire vraiment que, malgré mon abbattement actuel (et Dieu sait que je le suis) ,et ce sentiment d'impuissance quant à ma faculté innée (propre à chaque être humain) de pouvoir agir sur mon inconscient (et donc la possibilité d'entrevoir par moi-même une issue heureuse) , si aujourd'hui je décide qu'il est possible, même si tout semble témoigner du contraire, de faire intégrer à mon inconscient l'idée que l'hypnose, même si au départ je dois m'autoconvaincre que j'y crois, pourra, à cette même condtion, s'avérer une solution radicale à ma phobie, mes névroses et toutes ces m
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


225127
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Angoissent qui reprennent de plus belle - angoisse et phobie

image

Bonjour. Après des galères personnelles dans lesquelles je suis encore, mes angoissent viennent se rajouter. J'avais réussi à plus ou moins les mettre de coté mais elles me rattrapent. Je suis hypocondriaque. Je ne vais presque jamais voir le...Lire la suite

A tous ceux qui ont des crises d'angoisse - angoisse et phobie

image

Bonjour à tous, Afin de poursuivre notre discussion concernant le lien qu'il peut y avoir entre tabac et crises d'angoisse, j'aimerais apporter mon témoignage. Avant tout, je tiens à préciser que certaines personnes sont par nature plus sujettes...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages