Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Paranoia      (300 témoignages)

Préc.

Suiv.

Toxicomanie. bad trip. sequelles.

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados
Mail  
| 461 lectures | ratingStar_268632_1ratingStar_268632_2ratingStar_268632_3ratingStar_268632_4
Bonsoir. J'avais juste envie de faire part de mon expérience en ce qui concerne les drogues, et des séquelles PHYSIQUES et psychologiques qui sont restées. Tout commence a 14 ans. Adolescent Gothique essayant de se faire remarquer ; je commence a boire et fumer (tabac) occasionnellement. Période qui a duré un an. A 15 ans. Premiers joints. Un délire de fou. Un moment formidable a chaque fois que je fummais. Je commence a Fummer une fois par semaine. Tout ce passe bien. Plus le temps passe plus je consomme plus couramment et de différentes manière (space cake & yahourt). Je commence a acheter de temps en temps. Le jour de mes 16 ans, j'achète 50 euros. (une somme quand on commence a peine a fummer). Tout s'emballe j'achète 20 a 40 euro pour la semaine. Puis 50 euros, puis 100 euros la semaine. Moins d'amusements et d'excitation mais toujours du plaisir a chaque fumète. Rentrée au lycée. Je fumme 5 a 10 joints par jours. J'aime me montrer avec un spliff a la main. Je me sent puissant. Je fous mon nez un peu de partout et prend occasionnellement du lsd, de la cocaine, de l'héroine, et de l'ecstazy. Tout se passe toujours pour le mieux. Du moins, je ne me rend compte de rien. La paranoia grandi, de jours en jours. Novembre. Je tire plusieurs douilles par jours. Fin novembre. Je terminais a 10h, c'était un mercredi, je m'en rappelle bien. Je vais me caler derrière le lycée avec les potes pour tirer une douille. J'arrive pas a la couler. Y'as trop de shit. La douille me fait étonnement tousser. De plus en plus. Je vomis des petites flaques de pateuse. Tout deviens mort autours de moi, tout est blanchatre. Mon coeur s'emballe. Je le tiens. J'ai peur qu'il s'arrete. Mes amis sont défonsés. Il se rendent pas compte. Je tourne en rond. Esperant que sa passe. Je regarde mes amis. Et pendant une demie seconde, tout deviens noir et " dégouline". Je hurle. Leur sourire semble gigoter. Je suis dans un film, teinté comme une drame horrible. Je demande a ce qu'ils appellent les pompier. Mon meilleur ami me prend a part. Cet état confusionnel ne passe pas. La vision et la dépersonnalisation m'angoisse chaque minute. Sa passe au bout de trois heures. Je met sa sur le dos du shit, disans qu'il est coupé avec de la merde. Je fumme toute l'après-midim. Le temps passe. Cette situation traumatisante me hante et renforce ma paranoia. Je continue néamoins mes abitudes. Je commence a faire des crises d'angoisse et un medecin me prescrit du magnésium. Un jour. Je vais tirer une douille avec mes amis. Sa recommence. Sans les vomissement. La vision est encore plus blanchatre. J'éssai de me calmer mais les vertiges me rappellent a l'ordre et mon coeur palpite violemment. Je me sent mort, complètement mort interieurement. J'ai encore l'impression d'être dans un film d'horeur. De faire un affreux cauchemard. Les palpitations s'intensifient. Mon coeur s'arrete de battre 1 seconde, c'est comme si j'allais vomir, mais c'est pas pareil. Sa viens du coeur je le sent. Les yeux complètement équarquillés. Je tourne de l'oeil, mais j'ai trop peur de mourrir pour tomber dans les pomme. Mon ami appelles les pompiers. Il arrivent 10 minutes après. Sa continue. Mon coeur bat A 195 alors qu'il est a 85 a la base. Les pompier me collent des trucs adésifs autour du coeur. J'ai des vertiges et ma vision zigzague, c'est pas explique autrement. J'arrive a l'hopital. Tout le monde me regarde mal. On me fous dans un coin. Et je repard après la disparitions des effets. Le lendemain, j'ai un voile sur les yeux, dépersonalisé, palpitant, ultra paranoiaque, hypocondriaque, agoraphobe. Je me sent toujours aussi mal. Je fais des crises d'angoisses a répétitions. J'ai besoin d'aide. On me prescrit du stressam. Inutile. Je fumme pas pendant quelques temps. Croyant que le voile est lié a la prise de toxiques. Rien ne change. Mon état s'agrave. Je prend du xanax qui m'appaise. Péripéties en pérépities j'attéris chez un psychiatre qui me prescrit du risperdal (antipsychotique prescrit aux schizofrènes). Sa se calme avec le temps. Aujourd'hui : Je suis a peine arrivé a m'arreter de Fummer Il y'as trois mois. Le voile n'a pas disparus, consulté toute sorte de medecins, toujours le voile sur les yeux, que je garderais surement toute ma vie. Mise a part sa tout a disparus mis a part les palpiltations que j'ai tout les jours une dizaines de minutes sans aucune raison. Tout ce que j'ai a dire c'est que les drogues dites "psychologiques" on parfois plus d'impact que les drogues dites Physiques " coco, héro". C'est pas interdit de consommer. C'est plaisant, a dose RESPONSABLES. Mais il faut gérer. Si tu gère pas, touche a rien. C'est trop facile de finir dans une boite, A 5 metres sous terre.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


268632
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Malade ? - schizophrenie

image

Bonjours, je viens ici parce que je savais pas trop ou poster et je me suis dis qu'ici ça pourrait bien correspondre. J'ai 16 ans et je pense que quelque chose ne va pas chez moi. Alors je m'explique, j'ai été a peu près normal, enfin pas de...Lire la suite

A force de trop penser, j'ai le cerveau en fumee.. - viol et abus sexuels

image

Bonjour a tous.. Je m'appelle Serena, j'ai 15 ans. 16 dans 4 mois.. Aujourd'hui je ressens le besoin de parler, d'essayer de trouver des réponses a mes questions.. Je n'ai pas envie de rentrer dans les détails, mais au mois de mai 2012, le 27 mai...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages