Histoire vécue Psychologie > Angoisses - Phobies > Paranoia      (300 témoignages)

Préc.

Suiv.

Vivre avec un paranoïaque

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin
Mail  
| 2073 lectures | ratingStar_99340_1ratingStar_99340_2ratingStar_99340_3ratingStar_99340_4

Je vis avec un conjoint paranoiaque. Finalement j'ai décidé il y a 2 semaine de le quitter (17 ans de vie commune) aprés qu'il se soit lever un matin en pensant que j'etais dans la pégre et que je voulais le faire assassiner ou battre. J'ai décidé de telephoner a sa famille en region pour qu'il vienne s'occuper de lui. Son frere est donc venu passé du temps a la maison et s'est rendu compte par lui méme de la maladie de son frére, etat dépréssif, persécution constante, plus d'appétit, toujours dans sa bulle, pour moi depuis 1 an la vie etait infernale, je savais qu'il prenait des médicaments pour l'anxiéte mais rien d'autre. Sur appel de son frére et de mon conjoint je suis retourné a la maison pour discuter comme mon conjoint le souhaitais, et aprés 2 jours son frére m'a aviser qu'il le descendait avec lui en région pour le faire soigner car aprés maintes tentatives a Notre Dame 3 jours 3 nuits, il lui avait était impossible de rencontrer un psychiatre. Je suis donc maintenant seul a la maison, et je trouve malgrés tout difficile de n'avoir plus mon conjoint qui me rendait malheureux auprés de moi. J'ai vu un psy cet aprés midi et je lui mentionnais que je vivais beaucoup de culpabilité et d'abandon dans tout ça. J'ai toujours autour de moi etouffé la maladie de mon conjoint, sans en parler a personne, faisant croire que ma vie etait un compte de fée. A noter que nous étions un couple (2 homme) , et que j'aimais profondément mon conjoint. Je pense avoir fait la bonne chose en parlant a sa famille, mais d'un autre coté je sais que je n'aurais pas de nouvelles d'eux car ils ne m'ont jamais pris comme conjoint pour Y, mais comme un coloc. Depuis que j'avais quitté la maison j'avais communiqué avec le psy, medecin etc de mon conjoint pour me rendre compte que ils etaient au courant de sa maladie, ainsi que son employeur, et que jamais on m'avait avisé que mon conjoint etait paranoiaque et diagnostiqué ainsi depuis au moins 5 ans. Je compte faire des recherches pour savoir si un de ses intervenants auraient du m'aviser de la graviter de la situation. Je savais mon conjoint fragile a la remarque ou au regard des autres, mais suite a un probléme de harcelement psychologique (qu'il se disait victime) sa maladie n'a jamas céssé de s'aggraver, pourtant son employeur l'envoyait 2 fois par année voir un psychiatre qui le disait parano. Au départ de ses problémes avec son employeur en 2001 mon conjoint a eu l'aide de son syndicat (avocate de la CSN) , en l'encouragent dans sa plainte contre son employeur etc, finalement cette femme a changé de poste et le grief est tombé a l'eau. A noter que mon conjoint avec suivi un court avec le programme Part du chef pour personne ayant des problémes de santé mentale mais a ma connaissance etait relié a l'anxiété et a une depression ulterieur. Bref je me pose plein de questions, a savoir si a l'époque son employeur un CLSC aurait du prendre des décision afin de le faire traiter pour paranoia, ou aviser un membre de la famille que mon conjoint avait des comportements paranoiaque au travail. Mon conjoint finalement cette semaine avait décidé de retirer sa plainte a la CSST ainsi que de donner sa démission du travail. Bref, pensez vous que tout ces intervenant aurait du m'aviser de la situation, j'ai passé 5 ans trés dur, a croire que la situation changerait, aide moral, support, amour, etc pour en arriver a la conclusion d'être obligé d'appeler sa famille pour qu'il parte de la maison car le voir se détruire me tuait a petit feu. Bref plein de questions sans réponse, si il y a 5 ans j'avais su sa maladie, les choses auraient été différentes…
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


99340
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Malade ? - schizophrenie

image

Bonjours, je viens ici parce que je savais pas trop ou poster et je me suis dis qu'ici ça pourrait bien correspondre. J'ai 16 ans et je pense que quelque chose ne va pas chez moi. Alors je m'explique, j'ai été a peu près normal, enfin pas de...Lire la suite

A force de trop penser, j'ai le cerveau en fumee.. - viol et abus sexuels

image

Bonjour a tous.. Je m'appelle Serena, j'ai 15 ans. 16 dans 4 mois.. Aujourd'hui je ressens le besoin de parler, d'essayer de trouver des réponses a mes questions.. Je n'ai pas envie de rentrer dans les détails, mais au mois de mai 2012, le 27 mai...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages