Histoire vécue Psychologie > Autres      (1004 témoignages)

Préc.

Suiv.

Hypersensible, je resens un mal être profond qui gâche ma vie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 04/01/11 | Mis en ligne le 28/07/11
Mail  
| 1477 lectures | ratingStar_217629_1ratingStar_217629_2ratingStar_217629_3ratingStar_217629_4

En fait, depuis longtemps j'ai l'impression d'être différent des autres. Je n'arrive pas à trouver un équilibre et une harmonie me permettant de m'épanouir pleinement. J'ai fait, il y a peu, quelques recherches sur internet qui m'ont amené à croire que j'étais une personne hypersensible. En effet, tous les sentiments que je peux ressentir sont comme décuplés. La moindre chose anodine pour des gens dits "normaux" aura pour effet une réaction démesurée chez moi. Une simple dispute m'apparait comme une rupture définitive ou une trahison. Une banale grippe qui touche une personne proche me fera réagir comme si j'allais perdre cette personne. A contrario une bonne nouvelle me remplira de joie pour toute la journée comme si cette nouvelle devait figurer à la une des journaux. J'ai énormément (même beaucoup trop) d'empathie, c'est à dire que j'ai l'impression de ressentir la douleur ou la joie d'un proche. Et tout cela m'est plutôt difficile à gérer. A cause de cette "anomalie", les relations sociales deviennent un calvaire pour moi. A tel point que je me pose 100 000 questions sur la façon de me comporter sur telle ou telle situation. "Dois-je agir comme ça ? Est-ce que si je dis ça, ça ne va pas produire l'effet inverse de ce que je veux ? … " Au final je fais des choix qui ne sont pas forcément judicieux alors que je tente de faire de mon mieux. Et malgré moi, j'ai toujours cette peur de décevoir mes proches. De plus cette "hypersensibilité" m'a toujours empêché et m'empêche toujours de trouver la personne qui m'aimera pour ce que je suis. J'ai 22 ans et je n'ai eu aucune aventure amoureuse (que ça soit sentimentalement ou même sexuellement). Pourtant, j'ai fait des études littéraires dans des classes composées à 90% de filles, mais rien. C'est pas faute de vouloir ou d'essayer mais à chaque fois en vain. Je n'avais pas pour ainsi dire le profil de l'homme virile et fort. Pourtant hétérosexuel, je m'en rends compte moi même et c'est souvent confirmé dans des discussions avec les proches. Cependant je suis comme je suis et malgré d'innombrables efforts pour changer cette image de "faible", je ne peux pas changer ma nature profonde. Je préfère par exemple résoudre un conflit par la discussion que par la violence, je vais préférer des domaines artistiques à des domaines sportifs, etc etc… Je souffre énormément de cette situation depuis à peu près 6 ans. Vous ne pouvez même pas imaginer à quel point ça peut être douloureux de ne jamais être touché, de ne jamais être embrassé ou même complimenté. Le pire est de faire semblant que tout va bien quand ce n'est pas le cas. Alors je ne sais plus trop quoi faire. Il est hors de question que j'en parle à ma famille qui ne pourrait pas comprendre. (A dire vrai, mon père ne m'a jamais aimé dans le sens qu'il s'est jamais occupé de mon éducation, qu'il m'a insulté de tous les noms, il m'a même avoué qu'il regrettait de m'avoir fait et je n'ai jamais compris pourquoi. Ma mère me couve beaucoup trop et me prend pour un gamin de 5ans. Je peux pas lui en vouloir puisqu'elle a essayé de combler le manque d'affection créé par mon père, mais à la longue cette situation est très pesante. Elle ne peut certainement pas concevoir que je puisse souffrir). J'en ai parlé à des amis qui ont eu chacun des réactions très différentes mais compréhensibles. Malgré cela, la situation est toujours la même. J'ai pensé à consulter un psy, mais mes moyens financiers ne me le permettent pas. J'ai également pensé à mon médecin traitant, mais je n'y arrive pas. Il est notre médecin de famille depuis bien avant ma naissance et ça complique tout. Je vous avoue même avoir pensé à des solutions plus "radicales", mais je veux m'en sortir autrement et ne pas infliger de douleurs à tous mes proches. Je pense que ce mal être s'est transformé au fil des années en une dépression constante.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


217629
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je perds ma meilleure amie - amities et relations personnelles

image

Oui je crois bien qu'on est pareilles là. Pour les vacances elle commençait à m'en parler il y a quelques mois mais je lui ai dit qu'avec mon boulot ça serait compliqué, que je ne peux pas faire comme je veux… Elle l'a bien sur très mal pris,...Lire la suite

Rever de se couper la main - reves et cauchemars

image

Bonjour à tous, Cette nuit j'ai fais un rêve que je n'avais jamais fais avant, j'ai rêvé que je me coupais moi même la main gauche. Je me rappelle que dans ce rêve j'étais très triste, apparemment je me rappelais de choses qui ont vraiment eu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Enfer psychiatrique
Voir tous les  autres témoignages