Histoire vécue Psychologie > Autres      (1004 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je change d'humeur tout d'un coup sans explication

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 18/03/11 | Mis en ligne le 22/07/11
Mail  
| 420 lectures | ratingStar_217229_1ratingStar_217229_2ratingStar_217229_3ratingStar_217229_4

E suis un lycéen de 18 ans en terminale S et je viens de terminer la semaine du bac blanc, épuisante mais bizarrement pas trop stressante, ça occupe juste la tête ! Voilà mon problème (attention, pavé de la mort qui tue. Respect à ceux qui me liront de bon coeur) : J'ai toujours eu des moments quand je suis en groupe, au lycée, avec des potes, où je décroche. Où tout d'un coup je me sens triste, malheureux, abandonné, incapable, etc… J'ai compris que c'était moi qui me préférait me mettre dans cet état, de faire une tronche pas possible, comme si j'étais victime de tous les maux de l'humanité, plutôt que d'être serein, "normal" . Et je me met vraiment dans la peau de quelqu'un d'abandonné et d'impuissant, tout d'un coup, au cours d'une discussion, rien que le fait d'être avec des gens… C'est pas systématiques mais ça tombe un peu aléatoirement, je le vois pas venir. Et une fois que je suis tombé dans ce trou j'y reste, ça part pas comme ça ! Comme si j'arrêtais tout, je mettais tout en suspens dans ma tête pour rentrer dans une sorte de grisaille, tout est figé, fatal, inatteignable, froid, rigide, sévère… je me ferme littéralement aux autres et je suis encore plus triste de constater les effets de mon attitude, que personne ne vient me relever (forcément, c'est chiant quelqu'un qui fait la gueule, c'est pas attirant ! Je le comprend très bien, je ne peut m'en prendre qu'à moi même). Ça dure un certain temps, parfois quelques jours… Et c'est au prochain coup de boost, une soirée, un bon truc positif qui me font redevenir présent… J'ai pas encore réussi à déterminer les éléments qui me font chuter comme ça mais c'est assez impressionnant, tout d'un coup, je me laisse complètement tomber, je me dis "de toute façon je ne suis pas capable d'intéresser quelqu'un, je suis naze" et ça reste comme ça, rien ne bouge, je reste en suspens, je déambule, et je finis vraiment par devenir chiant avec ma gueule de victime, je suis sûr qu'on pourrait voir marquer sur ma gueule "plégné moa pitié g sui 1 viktime" Vous allez me dire qu'il suffit d'aller voir des potes, leur dire que je vais pas bien, passer une soirée, appeler des gens, ne pas rester seul, sortir, se changer les idées… Sauf que je ne sais pas me rassurer, je fait en sorte de rester dans cette grisaille, je me dis que je serais pas intéressant, je ne serais pas susciter l'intérêt, qu'ils ont autres choses de plus intéressant à faire que d'être avec moi… C'est quelque chose de profondément ancré en moi, je suis parfaitement conscient que c'est moi qui déforme la réalité, qu'au fond de moi j'ai peur des autres et que je finis par devenir ce qui me fait peur. Le sentiment d'abandon et d'impuissance. Terrible.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


217229
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je perds ma meilleure amie - amities et relations personnelles

image

Oui je crois bien qu'on est pareilles là. Pour les vacances elle commençait à m'en parler il y a quelques mois mais je lui ai dit qu'avec mon boulot ça serait compliqué, que je ne peux pas faire comme je veux… Elle l'a bien sur très mal pris,...Lire la suite

Rever de se couper la main - reves et cauchemars

image

Bonjour à tous, Cette nuit j'ai fais un rêve que je n'avais jamais fais avant, j'ai rêvé que je me coupais moi même la main gauche. Je me rappelle que dans ce rêve j'étais très triste, apparemment je me rappelais de choses qui ont vraiment eu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Enfer psychiatrique
Voir tous les  autres témoignages