Histoire vécue Psychologie > Autres      (1004 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne sais pas pourquoi je suis agressif

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 04/07/10 | Mis en ligne le 04/08/11
Mail  
| 583 lectures | ratingStar_218130_1ratingStar_218130_2ratingStar_218130_3ratingStar_218130_4

J'ai 33 ans, je suis marié depuis maintenant 1 an… et je suis avec ma femme depuis environ 7 ans. Je suis justement infirmier en psy depuis 10 ans environ. Depuis tout petit, je ronge mes ongles… Je les ronge parfois même jusqu'au sang… J'ai (d'après mes souvenirs de gamin) commencé petit à petit à les ronger… en imitant mon frère (qui est plus agé que moi de 6 ans) … qui lui même les rongeait… Je n'ai jamais reussi à arrêter… , même après plusieurs tentatives (j'ai essayé les vernis…). Est-ce une forme d'auto-destruction ? Je pense, mais bon… J'ai toujours été fort nerveux, tendu, toujours sur la défensive, impulsif… Pourquoi ? Surement du fait que je ne suis pas sûr de moi… Je me définis moi-même comme un être torturé… mais torturé par quoi ? Mystère… Durant mon adolescence… j'étais toujours entouré par un tas de copains/copines… et je sortais très régulièrement… J'étais plutôt un bon vivant… , et je detestais rester seul… , et je nouais contact assez facilement avec des nouvelles personnes… Mes études se sont déroulées sans trop de casse… Mais je montrais assez peu d'intéret pour celles-ci… faisant en général le strict minimum pour reussir… Puis petit à petit, durant et après mes études d'infirmier, mes meilleurs copains sont partis vivre assez loin, et je me suis replié petit à petit sur moi-même, ne cherchant plus autant qu'avant à nouer de nouveaux liens… A cause des études ? C'est fort possible, car les études d'infirmiers à l'époque, étaient assez infantilisantes… , et certains étudiants parfois particuliers… Ca a été pour moi des années de galère… Bref je voyais de temps en temps mes copains d'enfance, lorsqu'ils passaient dans le coin… mais mes sorties se résumaient à cela… De même, avec mes parents, je n'ai jamais été vraiment tendre… Mes parents ont divorcé lorsque j'étais jeune… mon frère allant habiter avec mon père, et moi avec ma mère… Déjà en début d'adolescence… je commencais à me montrer le "maître de la maison"… , puisque je voyais peu mon père, et je ne connaissais pas ou peu "l'image du père"… J'étais un véritable petit con, répondant facilement à ma mère, me montrant facilement agressif (on va dire verbalement, jamais physiquement) et impulsif… Mais lorsque je sortais avec mes amis… je n'étais pas vraiment le même, car je ne montrais pas cette facette agressive… Je bosse depuis maintenant 10 ans… mais j'arrive maintenant pleinement à saturation… de mon boulot… Les lenteurs et incohérences de l'institution font que je pète assez régulièrement les plombs au boulot, montrant ouvertement mon exaspération à ma hiérarchie, ce qui, forcement, ne plait guère… J'ai décidé de faire, il y a une paire de mois, un bilan de compétences… pour savoir ou je me situais professionnellement… Il en est ressorti que mon boulot actuellement, est pour moi… beaucoup trop anxiogène… et qu'il serait dans mon intéret de me diriger vers autre chose… Je me suis donc décidé à passer un concours pour un métier beaucoup moins stressant pour moi… Dans mon couple… je connais le plus souvent des périodes de calme… mais j'ai également parfois des épisodes d'impulsivité… Cela reste tellement vaste que je ne pourrais donner d'exemple précis… , mais dans certaines situations… qui m'ennervent et que je ne gère pas, je vais littéralement "exploser"… , le plus souvent pour des choses infimes… et me prendre la tête avec ma femme… Mais ces pulsions dégueulent tellement de haine, d'agressivité en moi… que je n'arrive à rien controler dans ces moments la… Je suis alors comme une véritable bête sauvage… J'adopte alors dans ces situations, des comportements totalement inadaptés… me faisant passer pour un véritable con aux yeux des autres… , ce que je ne suis pas… En effet, au fond de moi, je suis quelqu'un de très sensible, et même un grand sentimental… Je peux être doux, attentionné, humain, et je suis quelqu'un d'extremement loyal… Mais lorsque cette put… d'impulsivité se réveille, je deviens alors rapidement quelqu'un d'abject, de blessant… de violant… , une véritable bête sauvage en cage, qui s'échappe… J'ai toujours admiré les personnes qui savent garder leur calme… et en particulier les bouddhistes… qui extériorisent une serenité, un calme et une sagesse incroyables. Je voudrais littéralement effacer cette mauvaise facette de moi… pour ne garder que la bonne, celle que les gens apprécient… En effet, je sais que si cela devait perduré… , cette facette sombre de moi-même me ferait perdre beaucoup de choses… sans compter celles que j'ai déjà perdu…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


218130
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je perds ma meilleure amie - amities et relations personnelles

image

Oui je crois bien qu'on est pareilles là. Pour les vacances elle commençait à m'en parler il y a quelques mois mais je lui ai dit qu'avec mon boulot ça serait compliqué, que je ne peux pas faire comme je veux… Elle l'a bien sur très mal pris,...Lire la suite

Rever de se couper la main - reves et cauchemars

image

Bonjour à tous, Cette nuit j'ai fais un rêve que je n'avais jamais fais avant, j'ai rêvé que je me coupais moi même la main gauche. Je me rappelle que dans ce rêve j'étais très triste, apparemment je me rappelais de choses qui ont vraiment eu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Enfer psychiatrique
Voir tous les  autres témoignages