Histoire vécue Psychologie > Autres      (1004 témoignages)

Préc.

Suiv.

La méditation sert à voir clair et à comprendre

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 558 lectures | ratingStar_202856_1ratingStar_202856_2ratingStar_202856_3ratingStar_202856_4

J'ai moi-même découvert tardivement que la méditation, c'est à dire rester assise et les yeux fermés est une discipline qui je me suis imposée, comme on a été habitué à en s'imposer d'autre, quand finalement on est né dans un système disciplinaire, c'est une question d'habitude, qu'on ne remet pas en question comme ça du jour au lendemain.Pensant que c'était que ça la méditation. Etre assise en tailleur, etc… Et puis il y a quelques temps je me suis rappelée de ma grand mère, et aussi mon grand père ça lui arrivait (d'autant plus quand il a commencé à perdre la vue) , ils leur arrivaient de s'arrêter de discuter, et de fermer les yeux, ou que l'on soit, au salon, a table… je me suis également souvenue petite, comme je l'ai exprimé je ne sais plus dans quel sujet, que les yeux ouverts je pratiquais la méditation, par la contemplation.En dévisageant les humains, en les écoutant sans les écouter vraiment, en me laissant emporter par un paysage qui m'absorbe… enfin, était-ce lui qui m'absorbait ou moi qui me laissait absorber dans lui, toute la question est là ! Mais peu importe… Mon regard se captivait d'un rien, d'une sensation que ça éveillait en moi et me rendait silencieuse.bien sûr, ça me faisait du bien ces moments de suspension là.Je n'avais rien à penser qu'être là, et présente aux couleurs, aux sensations, aux images. A la vie qui se mouvait à travers tout ça. Ainsi j'ai compris que la méditation pouvait aussi être un état naturel en soi Obana. Ce qui m'a nuit oui, je peux le dire, c'est dès lors qu'il a fallu que j'aille à l'école et que je sois dans l'obligation d'obtenir des résultats.Rien que d'en parler j'ai une chape de plomb qui s'abat sur ma poitrine. Un poids lourd qui me donne les larmes aux yeux, je ne m'y attendais pas tiens. Bah mince, je ne m'attendais pas à ça, en réévoquant ce souvenir.Ca y est ça passe. Mais ça en dit long ce qui serre la poitrine comme ça et l'étouffe carrément… J'ai du lutter contre ma nature, et quand bien même dans toutes mes appréciations, les maitres faisaient la remarque j'avais la tête dans la lune, c'est vraiment dur de ne pas autoriser les enfants, et quelques soient les êtres humains, petits ou grands, d'avoir les yeux dans le vague… de décrocher.voilà ou Etoile a raison qu'il ne faut surtout pas se prendre pour ce genre de maitre.J'ai été formatrice il y a quelques temps, et la maturité m'a permis de ne jamais rien imposer. Imposer TUE la créativité, et tarit le potentiel qui en est meurtri, diminué. Pourquoi croyez vous qu'un être humain ait tant de difficulté à s'exprimer après de tels asservissements ? Ou alors il devient ce que l'on a fait du lui, ou bien alors il s'introvertit. Se dessêche, comme un fruit ou une fleur qui n'aurait pas suffisamment reçu d'eau. Alors quand je dis que la clé de guérison est en soi, elle est dans un sensible qui je le ressens ainsi, est de plus en plus en train de s'épurer.Parce-que ce qui le permet oui, c'est ce qu'il se permet enfin de se nommer, d'oser dévoiler.quitte à ce que ça en passe par ce qui l'a voilé. Cette chape de plomb qui exprime la blessure de ne pas être entendu, respecté, écouté dans son Besoin, est ce qui a généré de l'agressivité, de la colère.et celà je le comprends sans qu'on est besoin de me le dire… ça ne veut pas dire que je me laisse subir la colère, qu'elle soit mienne, qu'elle soit celle de l'autre, pour moi la colère est la colère, basta. Il n'y a pas à se l'approprier, c'est un fléau qui fait du mal.Et si j'ai conscience qu'elle a sa raison de s'exprimer un jour, alors c'est ce qui m'aide à comprendre le coléreux, et à prendre par la même occasion du recul avec moi pour souhaiter enfin que cette vibration néfaste pour la santé disparaisse du champ magnétique de la terre. On peut toujours faire le choix, et j'ai fait celui là.Reconnaitre ce qui est blessé tant qu'il en demeure une trace.Et j'ai bien fait. J'ai bien fait de faire le silence sur ce qui faisait du bruit en moi. Parce-que je me sens tellement mieux, et plus en paix.A ça que m'a servie la méditation, telle que je l'ai pratiquée finalement depuis toute petite.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


202856
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je perds ma meilleure amie - amities et relations personnelles

image

Oui je crois bien qu'on est pareilles là. Pour les vacances elle commençait à m'en parler il y a quelques mois mais je lui ai dit qu'avec mon boulot ça serait compliqué, que je ne peux pas faire comme je veux… Elle l'a bien sur très mal pris,...Lire la suite

Rever de se couper la main - reves et cauchemars

image

Bonjour à tous, Cette nuit j'ai fais un rêve que je n'avais jamais fais avant, j'ai rêvé que je me coupais moi même la main gauche. Je me rappelle que dans ce rêve j'étais très triste, apparemment je me rappelais de choses qui ont vraiment eu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Enfer psychiatrique
Voir tous les  autres témoignages