Histoire vécue Psychologie > Autres      (1004 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le remède à la souffrance est la compréhension de la réalité

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 246 lectures | ratingStar_227687_1ratingStar_227687_2ratingStar_227687_3ratingStar_227687_4
Aujourd’hui c’est le Independence Day et comme je ne travaille pas je voulais parler de la souffrance. Pas de nos soldats morts mais de la souffrance en général dans ce forum. Tout d’abord je m‘excuse de la longueur de ce post , j’ai pas sû faire plus court. Pour ceux et celles qui souffrent fidèles/infidèles , si vous avez 5 minutes à perdre veuillez bien lire ce message. Si vous n’avez rien appris veuillez bien m’en excuser de vous avoir pris un peu de votre temps. Mon histoire: 7 ans de mariage , 1daught 4 y.o . Infidélités de mon épouse. Je l’ai su quand son amant a envoyé des textos d’insultes pour l’avoir trahis ( découverte de 2 amants le même jour ( le jour des 4ans de ma puce : cris scandales insultes volaient ! ) Plus tard elle est diagnostiqué bipolaire/borderline et se referme sur elle même. Aujourd’hui plus d’amant mais Une maladie un comportement qui échappe à toute logique humaine. Insultes , reproches ne s’occupe pas de notre fille …etc. Moi je suis aux Usa depuis mi février et je refais ma vie tout seul. Rayon souffrance, je connais un peu. Souffrance de l’infidélités ( si c’était QUE çà ) souffrance de la maladie souffrance de rien pouvoir faire souffrance de la séparation de ma fille. Depuis que je fréquente ce forum j’ai lu beaucoup de souffrance. Tous les messages ( 95% ) en parlent. Chacun l’extirpe comme il peut, tous les moyens sont bons mais il y en a pas 36 solutions: 1) On raconte son histoire on la fait partager en espérant être compris et surtout on attends une hypothétique solution pour ne plus souffrir. 2) On baisse les bras et on compte les jours,les mois les années en espérant que çà aille mieux et on souffre , et un jour on va mieux et paf on rechute . un cheminement en dent de scie interminable. J’ai fais les 2 à une époque. Je ne le fais plus car je me sens mieux ! comment j’ai fais ? c’est la raison de mon message cette après midi , c’est pour expliquer ma démarche. La souffrance : Je ne vais pas vous parler des moyens pour l’éviter. Si nous sommes là c’est que c’est déjà trop tard , le mal est là ! , alors soyons philosophe et observons là ! Que savons nous de la souffrance ? nous la subissons mais nous la vivons souvent comme une conséquence inévitable. ( elle ne l’ai pas si en amont les actions bonnes et positives sont aux rendez vous ) . La souffrance EST le résultat d’une action ou d’un comportement néfaste et mauvaise. Elle se travestit Très souvent en sensation agréable au début mais au finale nous ne voyons que catastrophe. Le forum en est le triste reflet. Ayant vécu quelques dizaines d’années en Asie , et aujourd’hui en occident depuis un peu plus d’une décennie. Je me demandais pourquoi en occident l’usage des médicaments ,des anti-dépresseurs étaient si répandus ? , pourquoi prendre un rendez vous chez un psy demande des jours ? voire des semaines d’attente ? beaucoup trop de patient assurément. Personnellement je n’ai jamais mis les pieds chez un psy. Fière ? pas spécialement , doutes sur leurs thérapies , économe et radin aussi . En Extrême orient, me croirez vous que personne ne se bouscule chez les psy ? pourquoi ? Pourtant, les histoires d’infidélités en Asie sont aussi répandus qu’ici et occupent une large place dans Les médias populaires et les faits divers sordides. Assis sur 2 cultures je vois 1 raison qui explique le pourquoi : - L’éducation, la mentalité font que les gens surmontent par eux mêmes leurs problèmes. Ce sont pourtant des gens comme vous et moi si si ! • Sont ils plus aptes que nous autres occidentaux à encaisser la douleur ? je ne pense pas. ! • Intériorisent-ils leurs souffrances ? oui, mais pas dans le sens que l’on imagine ( Ce n’est pas une cocote minute qui va explosé ) • L’appréhendent-ils d’une autre manière autre que nous en occident ? Réponse : ‘oui’ ! Je vais tenter modestement à mon petit niveau de vous expliquer comment ils l’appréhendent et vous faire partager l’enseignement que j’en ai tiré de ma propre souffrance. Difficile mais, comme cela a marché pour moi ( je ne suis pas spécialement une flèche mais j’ai une volonté sans faille ) , pourquoi ne pas en faire profité les uns et les autres ? Cela demande un travail en soi, un minimum d’effort , de distance avec les causes de la souffrance et un minimum d’analyse objective. Pour annoncer la couleur tout est affaire de mental comme on doit se douter venant d’orient ( pas le Moyen mais l’Extrême ) Les Asiatiques ont découvert très tôt le rôle qu’occupe notre esprit ou notre conscience pour Déterminer nos expériences de la souffrance ou du bonheur. Dans le cadre du forum, entendons nous sur le vocabulaire et abattons quelques mots dont le sens est erroné et mal interprétés. Ici , ce qui me fait sourire c’est quand vous parlez de cœur : Pour moi le cœur est un organe qui sert à pomper le sang et à alimenter notre corps en globules rouges. Je sais c’est pas très poétique mais je m’en tiens au fait … et à la réalité. Le cœur pour moi c’est l’esprit de soi ou la conscience ! Amour : On l’emploi à tort et à travers , il y a autant de définition différents à un instant T donné que d’êtres humains différents sur terre. L’amour pour moi c’est l’esprit ou la conscience ! On parle de l’âme ! C quoi une âme ? je suis athée, moi, je traduis çà par esprit , conscience. , beaucoup moins poétique mais C’est la réalité. L’instinct : même combat , l’esprit guide l’instinct et non le contraire nous ne sommes pas des animaux.. Il en va de même pour désir , colère, jalousie , haine …tout est dans l’esprit et notre conscience Voilà pour le glossaire. Pour moi , il n’y a pas de cœur, pas d’âme et pas d’amour au sens ou on l’entend Il n’y a que l’esprit pur Et l’esprit impure ou l’ego. Ce sont eux qui font et défont notre quotidien. C’est eux qui mettent dans tel ou tel état. Tout d’abord, Pourquoi souffrons-nous ? Nous souffrons parce que nous sommes ignorants. Lorsqu'on connaît la réalité, l'ignorance n'a plus de raison d'être. C'est donc parce que nous ne connaissons pas la réalité que nous souffrons, parce que nous nous attachons à divers concepts qui sont sans consistance. Nous nous identifions ainsi à des sensations, à des émotions agréables ou désagréables qui ne font qu'apparaître et disparaître, et la valeur que nous voulons bien leur donner, fait qu'elles se développent inutilement. Nous y accordons une telle importance que nous finissons par nous fabriquer toute une réalité artificielle qui n'a pas d'existence véritable. Si nous connaissons l'insatisfaction, c'est aussi parce que nous nous disons sans cesse que les choses devraient se dérouler de telle ou telle manière. Même si les choses ne se déroulent jamais comme il est souhaité (ou rarement), on reste figé sur le fait qu'elles auraient dû se dérouler ainsi ( notre ego est particulièrement bouché ) , au lieu d'accepter pleinement la situation en profitant des riches informations qu'elle peut véhiculer sur la nature de la réalité. Quand une sensation embarrassante apparaît, on ne peut rien faire pour la supprimer, puisqu'elle est apparue ! La seule chose à faire est de l'observer afin de la connaître pour ce qu'elle est, pour qu'ensuite, elle n'ait plus de raison de continuer d'apparaître. Refuser une sensation embarrassante est le meilleur moyen de la nourrir. Alors , essayons plutôt de l’observé, quelle est sa réalité et sa raison d’être ? La compréhension de la réalité n'est pas quelque chose qui se manifeste soudainement. Il n’y a qu’à voir ce forum. Nous aimons constater les dégâts, l’analyser le pourquoi du comment et trouver une solution pour le résoudre. Nous nous en remettons systématiquement à d’hypothétiques salut extérieurs pour que nous soyons « guéri » « heureux »
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


227687
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je perds ma meilleure amie - amities et relations personnelles

image

Oui je crois bien qu'on est pareilles là. Pour les vacances elle commençait à m'en parler il y a quelques mois mais je lui ai dit qu'avec mon boulot ça serait compliqué, que je ne peux pas faire comme je veux… Elle l'a bien sur très mal pris,...Lire la suite

Rever de se couper la main - reves et cauchemars

image

Bonjour à tous, Cette nuit j'ai fais un rêve que je n'avais jamais fais avant, j'ai rêvé que je me coupais moi même la main gauche. Je me rappelle que dans ce rêve j'étais très triste, apparemment je me rappelais de choses qui ont vraiment eu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Enfer psychiatrique
Voir tous les  autres témoignages