Histoire vécue Psychologie > Autres      (1004 témoignages)

Préc.

Suiv.

Noël : guirlandes, bouffe et gueule de bois.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 228 lectures | ratingStar_263097_1ratingStar_263097_2ratingStar_263097_3ratingStar_263097_4
Cousine, Je m'efforce de faire ce que j'ai à faire. Je peux, au niveau individuel, "rayonner", dans le sens que je peux m'efforcer de donner ce que j'ai de bon, s'il reste quelque chose de bon, et me montrer sympa avec les autres, les encourager, les écouter. Je le fais souvent, mais j'ai fréquemment le sentiment de ne pas pouvoir apporter grand-chose, étant moi-même empêtré. Et je constate que malgré tout ils apprécient ma présence… Enfin, sauf exception. Je joue même les psys, figure-toi, et sans chercher à le faire. Les gens se confient, ils attendent ça de moi. Et moi je m'efforce de ne pas les décevoir. Je parle de gens que je connais, qui viennent me dire leurs difficultés, de couple, existentielles, etc. Des gens qui savent ce que j'ai enduré, et qui savent que jamais je ne me suis effondré, et ça force un peu leur respect aussi. Enfin… Et puis, il y a un autre niveau, qui ne concerne pas vraiment ma personne, ce que je suis moi, ni mon histoire. C'est le niveau de ma création. C'est ce qui apporte à d'autres qui ne me connaîtront jamais mais liront mes ouvrages ou verront mes peintures, etc. Et là, tout ce que je peux faire, c'est transmettre le plus fidèlement possible ce qui s'impose à moi. Et si j'écris un roman sur le nazisme, c'est que probablement je devais le faire. Il s'est imposé à moi, il a filtré peu à peu, j'ai refusé plus d'une fois de m'y mettre et au bout de plusieurs jours j'ai cédé, je me suis dit, zou, on s'y met, pas le choix. Des fois je suis effaré par l'ampleur du boulot, la complexité du sujet, l'ambition du projet et toute la controverse qui pourrait se greffer autour. Mais je n'ai pas le choix. Rien d'autre ne me venait. Ecrire, c'est parfois affronter ce qui fait mal, c'est foutre le doigt dans la plaie et fouiller. Je n'y peux rien. J'ai composé des morceaux de musique. J'ai tenté d'inscrire ma place dans le monde en tant que créateur de musique. Or, la musique est un secteur où ce qui compte n'est plus de créer, depuis longtemps, mais de faire le plus de pognon possible. C'est vraiment le secteur de la vie culturelle le plus pourri par le star system. La musique est morte en France, foutue. Enfin, sauf à considérer que Bruel et Obispo d'chambre c'est de la musique, mais alors, sans moi. Reste l'écriture, où je m'efforce de suivre cette impulsion qui née, ce monstre dont je dois accoucher… Faut qu'il sorte, je ne peux rien en faire d'autre. Mes sculptures (un lien en bas pour ceux que ça intéresse) , et mes peintures (pas de lien, pour l'instant ça reste confidentiel). Voilà. Il y a un plan humain, quotidien, terrestre, où je suis là, en tant que personne, et j'essaie de me tenir à ma juste place. Pas facile tous les jours. Et puis il y a un autre plan, intemporel, qui est ce qui restera de moi quand je ne serai plus. Et ça, j'y travaille tous les jours parce que je suis là pour ça, que je n'ai rien d'autre à faire, que c'est la seule chose importante en réalité. A te lire, Ubik.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


263097
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je perds ma meilleure amie - amities et relations personnelles

image

Oui je crois bien qu'on est pareilles là. Pour les vacances elle commençait à m'en parler il y a quelques mois mais je lui ai dit qu'avec mon boulot ça serait compliqué, que je ne peux pas faire comme je veux… Elle l'a bien sur très mal pris,...Lire la suite

Rever de se couper la main - reves et cauchemars

image

Bonjour à tous, Cette nuit j'ai fais un rêve que je n'avais jamais fais avant, j'ai rêvé que je me coupais moi même la main gauche. Je me rappelle que dans ce rêve j'étais très triste, apparemment je me rappelais de choses qui ont vraiment eu...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Enfer psychiatrique
Voir tous les  autres témoignages