Histoire vécue Psychologie > Complexes      (1178 témoignages)

Préc.

Suiv.

Complémentation de la démocratie participative, la tripartite laborato

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 28/03/11 | Mis en ligne le 30/03/12
Mail  
| 197 lectures | ratingStar_234196_1ratingStar_234196_2ratingStar_234196_3ratingStar_234196_4
Citation : [quote]L'humain est imparfait, limité, et l'histoire est celle, globale, de l'humanité / de l'humain en train de naître.[/quote] [quote]Ton regard critique sur l'humain, beaucoup l'ont. Comment, avec tte ces bonnes volontés, en sommes-nous toujours là : à stigmatiser des "responsables" irresponsables. ?[/quote] PasSageErre a écrit : L'"humain" n'englobe pas que les "responsables" que je sache… Mais toi tu sembles dire que les humains ne sont pas responsables. Tu deresponsabilises (c'est le système, c'est l'histoire, c'est très complexe, c'est pas nous…) Bcp tiennent également ce discours… Le système pour fonctionner a besoin de la participation de tous, donc tout le monde a une part de responsabilité. Cela dit, ceux qui recherchent le pouvoir ne peuvent pas refuser la responsabilité qui va immanquablement avec, c'est le jeu. On complexifie parfois ce qui est d'une rare simplicité. A la base, il y a l'humain, capable du meilleur parfois mais aussi du pire et dans tous les cas responsable de ses choix. Et parfois il fait les pire choix, je demande "pourquoi", mais tu auras remarqué aussi je pense qu'il y avait une part de provoc dans la forme de ma question. Si ta question est "comment on en est là", peut-être qu'une partie de la réponse est dans la déresponsabilisation justement, et en tout cas pour moi la réponse est indissociable du "pourquoi". Qu'est-ce qui te gène dans le pourquoi ? Creuser la nature humaine ? Creuser ta propre nature ? Si vraiment tu veux commencer une question avec "comment", ça serait peut-être plutôt "comment on en sort" ? Lol. Je ne crois pas, non. Certains individus sont "grillés" par des déterminants subjectifs et objectifs ; une majorité est inconsciente, endormie et abêtie par les médias qui à la fois désinforment et attisent les émotions basiques aux moments charnières… pour… vendre, encore, et mettre de l'huile là où il faudrait de l'eau ; et une minorité grandissante SE REBELLE et AGIT. Les révolutions anciennes sont passées par cela et ma question du "comment" porte sur le constat des nouvelles donnes de notre histoire ; et l'hypothèse d'une nouvelle méthode de transformation des sociétés / des structures rigides. J'entend par ces termes : dont la vocation principale est de PRODUIRE (à court terme : des biens et des services) et non de PENSER RE PENSER les valeurs et les méthodes au service bénéfique de la collectivité. Des thèses "révolutionnaires" comme des inventions - ainsi que l'a relevé Ubik - restent dans les tiroirs… Nous devons aller au delà des plaintes et lamentations. Cela, c'est la participation aux forces négatives de destruction. A mon avis.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


234196
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Kihap - arts martiaux

image

Bonjour ! Je suis pratiquante de taekwondo, ceinture jaune (J'ai débuté cette année). Les entraînements me font beaucoup de bien, je m'y éclate et j'essaye de donner un maximum de moi pour progresser. Mais il y a un point sur lequel je galère...Lire la suite

Je suis une merde :) - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonjour, Tout d'abord vous n'etes pas une merde, personne ne l'est ok ? Moi même je suis passee par la en me disant cela, mais j'ai pris du poil de la bête et je me suis dit " non, je merite mieux " et quoique je suis et ai acqui dans la vie, je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages