Histoire vécue Psychologie > Complexes      (1178 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne sais pas qui je suis

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 245 lectures | ratingStar_271372_1ratingStar_271372_2ratingStar_271372_3ratingStar_271372_4
Bonsoir Aska, J'espérais que tu ne sois pas "timide"… ! Je le suis moi-même, donc, en effet, c'est difficile d'aller vers les autres ou d'aller à la rencontre de nouvelles choses_ ce que je voulais dire par "expérience". Est-ce que tu as entrepris un travail sur cette timidité ? Si tu ne traites pas avant tout cette anxiété sociale, tu n'iras pas très loin. Cela gène trop au quotidien, comme tu le sais. Il y a deux ans, j'étais exactement à ta place. J'étais en fin d'année scolaire au lycée et l'angoisse était si forte que j'ai planté mes oraux… parce que je n'étais pas préparée à cette épreuve. Alors, ce que je te conseille, pour les examens, si tu as des oraux, demande à quelqu'un de confiance de te mettre en situation. C'est très difficile mais si tu le fais souvent, la tension baissera. Mais sans motivation, je sais, c'est bien pire. Est-ce que tu ne peux pas… essayer de t'évader grâce à certaines matières qui te plaisent ? J'avais des cours de dessins et de littérature ; je m'y plongais comme dans une passion, sans faire réellement attention au contenu du cours, je voyais dans les tableaux et les livres, ce que je voulais y voir. De cette manière, tu prends du plaisir, donc tu oublies la douleur. Mais je pense que le vide que tu ressens et la timidite viennent d'un même facteur. Reste à le déterminer… Et je pense vraiment que tu devrais voir quelqu'un qui pourra t'aider car progresser seul est très difficile, surtout quand on ne croit pas en soi. (As-tu une idée d'où cela peut venir ? Quand ça a commencé ? ). Si tu entreprends un suivi, d'abord, tu feras "connaissance" avec le ou la professionnelle ; tu verras s'il te correspond. Ensuite généralement, pour ce type d'anxiété, on procède par petits objectifs. Tu devras prendre en compte toutes les choses qui te sont difficiles en les plaçant sur une échelle de difficultés. Petit à petit, tu graviras les échelons, et tu parviendras à dépasser ta timidité. Cela passe par la gestion du stress. (Est-ce que tu sais comment t'y prendre ? Je peux te donner de petits trucs très simples, si tu veux.) Puis… il faudra combler le vide social. Tu sauras quand le combler, il y a un déclic ; tu sentiras que tu peux prendre des risques, parce que tu sauras négliger ta peur ; l'objectif aura plus d'importance. Mais tu peux y parvenir. Je t'explique tout cela, parce que je sais qu'un premier entretien fait toujours peur. Pour ce qui est de l'université à l'automne prochain… ça m'avait beaucoup angoissée moi aussi ; j'avais très peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas me repérer dans les bâtiments, etc… L'important, je crois, c'est de choisir la filière qui te plais. Je m'étais inscrite en Lettres et finalement… ça ne m'a pas plû du tout et j'ai tout laissé tomber. Mais si ça te plaît, tu y arriveras. De plus, à la fac, les gens sont différents, viennent de tous les horizons et il y aura plus de chances que tu t'y fasses des amis, puisqu'ils auront, un point en commun avec toi : la passion pour le cursus choisi. Mais, j'ai envie de te dire : ne t'inquiète pas pour cela ! Tu as bien le temps d'y penser. Si tu commences à appréhender les choses aussi loin dans l'avenir, les événements vont se cumuler et tu auras l'impression que tout cela est insurmontable… et tu perdras ta motivation et toutes envies quelle qu'elle soit. Alors quand tu sens les ruminations monter, dis-toi juste "STOP ! " et visualise quelque chose qui te plaîs, une situation agréable que tu as vécu ou que tu aimerais vivre, un pays que tu aimerais découvrir… Si tu apprends à faire cela, tu te sentiras plus légère, tu pourras prendre les choses une par une et l'anxiété baissera. Une chose à la fois et si tu en rates une ? Pas grave, tu recommenceras, enrichie parce que tu sauras ce qu'il fallait faire pour la prochaine fois. Pour tes amies, c'est vrai… c'est tout à fait différent de dire "je n'ai, paraît-il, rien d'intéressant" et "je ne me sens pas intéressante"… ! Rien qu'au niveau de ton corps, essaie de dire les deux phrases à voix hautes, l'une après l'autre en laissant un temps d'écart : Tu verras que tu sentiras un poids légèrement moins élevé en disant "je ne me sens pas intéressante" plutot que de déclarrer que tu ne l'es pas, point barre ! Le cerveau mémorise les choses et si tu te dis "je suis nulle", ton cerveau fera un lien entre "moi" et "nulle"… ça fait des dégats tout ça ! Tu n'es pas inintéressante, tu n'es PAS ENCORE toi-même parce que tu te cherches. Tu peux peut-être demander à tes amies dans un moment calme ou vous pouvez parler tranquillement : "Parfois, je me sens pas intéressente… je n'arrive pas très bienà trouver ma place. Ça me gène… " Tu verras bien ce qu'elles te répondent. Essaie ! Parfois, on se fait des idées. J'ai cru aussi que les gens avec qui j'étais cette année me détestaient ou servaient de moi pour les cours, ou qu'elles m'en voulaient et je n'osais plus leur parler… Et un jour, je me suis dit : bon aller ! Je me lance. Je leur ai parlé normalement, je leur ai dit que parfois je n'étais pas très bien, etc… et elles m'ont dit que ce n'était pas grave et qu'elles comprennaient. Garde courage ; ne te mets pas la pression. Une chose à la fois, n'oublie pas !
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


271372
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Kihap - arts martiaux

image

Bonjour ! Je suis pratiquante de taekwondo, ceinture jaune (J'ai débuté cette année). Les entraînements me font beaucoup de bien, je m'y éclate et j'essaye de donner un maximum de moi pour progresser. Mais il y a un point sur lequel je galère...Lire la suite

Je suis une merde :) - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonjour, Tout d'abord vous n'etes pas une merde, personne ne l'est ok ? Moi même je suis passee par la en me disant cela, mais j'ai pris du poil de la bête et je me suis dit " non, je merite mieux " et quoique je suis et ai acqui dans la vie, je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages