Histoire vécue Psychologie > Complexes      (1178 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je passe mon temps à psychanalyser mon entourage

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 01/08/10 | Mis en ligne le 09/05/12
Mail  
| 189 lectures | ratingStar_252880_1ratingStar_252880_2ratingStar_252880_3ratingStar_252880_4
Oui, c'est vrai que je suis un peu dure parfois, on va dire que le contexte dans lequel j'ai écrit mes précédents messages n'était pas forcément idéal, mais bref^^ Se plaindre parfois, c'est quelque chose de normal. Moi même je suis sur ce forum, dans mes derniers messages je râle, c'est clair que ça fait du bien. Et je ne le fais pas nécessairement pour qu'on me soutienne, juste comme tu dis "pour vider mon sac" et entendre d'autres avis, d'autres points de vue, qui me permettront d'avancer. Ce que je veux dire, c'est que certaines personnes ont tendance à instrumentaliser leur tristesse, et c'est quelque chose que j'ai parfois (souvent même) du mal à comprendre et à supporter. Une personne qui se plaint ponctuellement face à une situation compliquée, ok je peux comprendre. Mais une personne qui passe sa vie à se plaindre, qui fonde même toutes ses relations avec les autres là-dessus, pour finalement refuser toute main tendue, bah… c'est quelque chose qui me frustre et que j'ai du mal à admettre. Je ne prétends pas que les personnes dépressives sont toutes des manipulatrices, attention ! D'ailleurs, je ne pense pas que ma mère ait nécessairement conscience de ce qu'elle fait subir aux autres. Seulement, on parle beaucoup des personnes dépressives, mais rarement de l'épreuve que cela représente pour leurs proches. J'ai grandi avec sa dépression, et j'en suis profondément affectée chaque jour de ma vie actuelle, dans mes relations avec les autres, dans ma façon de concevoir la vie. Quelque part, le "complexe du sauveur" dont nous parlons, c'est peut-être aussi une façon de me rassurer moi-même : si je peux aider quelqu'un, ça veut dire que je ne suis pas condamnée à devenir comme elle moi aussi. Que sortir de cet état n'est pas impossible. Prétendre sauver les autres, pour ne pas sombrer soi-même et se sentir fort, un peu utile.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


252880
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Kihap - arts martiaux

image

Bonjour ! Je suis pratiquante de taekwondo, ceinture jaune (J'ai débuté cette année). Les entraînements me font beaucoup de bien, je m'y éclate et j'essaye de donner un maximum de moi pour progresser. Mais il y a un point sur lequel je galère...Lire la suite

Je suis une merde :) - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonjour, Tout d'abord vous n'etes pas une merde, personne ne l'est ok ? Moi même je suis passee par la en me disant cela, mais j'ai pris du poil de la bête et je me suis dit " non, je merite mieux " et quoique je suis et ai acqui dans la vie, je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages