Histoire vécue Psychologie > Complexes      (1178 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le plaisir d'être soumise

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 21/11/10 | Mis en ligne le 23/05/12
Mail  
| 2793 lectures | ratingStar_258241_1ratingStar_258241_2ratingStar_258241_3ratingStar_258241_4
Bonjour Eleonora, Ton témoignage m'a touché et, à défaut de t'apporter un témoignage de soumise, permets-moi de te donner mon témoignage de "dominant" (je n'aime pas beaucoup ce terme, mais bon…). J'ai 38 ans, j'ai des relations de dominant/dominée depuis de nombreuses années, et j'ai rencontré de nombreuses soumises, toutes différentes. Toutefois, j'ai le sentiment que tenter une expérience de soumission est très souvent l'aboutissement d'une longue recherche ou l'accomplissement d'un fantasme très profondément ancré, peut-être même dès l'enfance. Je ne crois pas qu'on puisse aller bien loin pour ce type de relations avec quelqu'un qui n'aurait pas cela en soi. Dès lors, et c'est ce que j'ai pu voir dans mes rencontres, le fait même d'accepter de "jouer" à être soumise est extrêmement libérateur et, paradoxalement, est souvent un élément très fort de prise de confiance en soi et d'affirmation. Le danger est précisément là. J'ai vu de nombreuses soumises se noyer progressivement dans une relation toxique, du fait parfois d'un "dominant" égocentré ou trop peu à l'écoute, ou d'une volonté de la soumise d'aller toujours plus loin. Parfois les deux. A l'inverse, j'ai également vu beaucoup de femmes réaliser leur fantasme, aller au bout de leur imaginaire après quelques séances, puis revenir à une vie normale avec de beaux souvenirs et une plus grande assurance. Au final, c'est je pense une alchimie complexe entre deux personnes mais également une parcours intérieur que personne ne peut prévoir. Il me semble que le meilleur moyen pour éviter les mauvaises expériences, qui parfois peuvent être traumatiques, est de discuter, beaucoup, avant et après, pour s'assurer que chacun vit bien la situation. Dernier point : on voit souvent le point de vue de la soumise, présentée tantôt comme extatique tantôt comme manipulée. Mais avoir la responsabilité d'une soumise est extrêmement complexe à gérer. En effet, la nature même du rôle du dominant le place devant une responsabilité physique (ne pas blesser sa partenaire) , morale (ne pas abuser d'un lien de dépendance) mais surtout psychologique : s'assurer en permanence que l'équilibre de sa soumise est préservé et que la relation lui procure du bien, sur du court, moyen et long terme. Cela n'est pas toujours aisé. J'espère donc que tu as vécu ton expérience le mieux possible et qu'elle t'a permis de mieux te connaître. Je suis persuadé qu'au final elle sera épanouissante. Tu es tout à fait normale et le fait que tu aies pu arrêter à un moment où tu ne t'y retrouvait plus semble aller dans ce sens. Bonne continuation donc.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


258241
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Kihap - arts martiaux

image

Bonjour ! Je suis pratiquante de taekwondo, ceinture jaune (J'ai débuté cette année). Les entraînements me font beaucoup de bien, je m'y éclate et j'essaye de donner un maximum de moi pour progresser. Mais il y a un point sur lequel je galère...Lire la suite

Je suis une merde :) - timidite, confiance en soi, complexes

image

Bonjour, Tout d'abord vous n'etes pas une merde, personne ne l'est ok ? Moi même je suis passee par la en me disant cela, mais j'ai pris du poil de la bête et je me suis dit " non, je merite mieux " et quoique je suis et ai acqui dans la vie, je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages