Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

A 45 ans j'apprends à dire non

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 647 lectures | ratingStar_115878_1ratingStar_115878_2ratingStar_115878_3ratingStar_115878_4

En effet, moi non plus je ne sais pas dire non et cela a dénaturé mes relations avec les autres (familles, copines d'étude puis collègues, patron).

Maintenant j'ai 45 ans, j'ai réussi à rendre le problème moins aigu, mais il persiste quand même plus ou moins et il faut que je sois toujours sur mes gardes pour éviter les grosses galères, donc je serais heureuse qu'on s'aide mutuellement en échangeant sur les points ci-dessous et : ou sur d'autres si vous le souhaitez. Au départ un malentendu.

Pendant toute mon enfance puis ma jeunesse mes parents m'ont asséné la phrase "fallait pas dire ou faire comme ça. Faut pas avoir peur". Dans un sens c'est vrai, mais pendant très longtemps je n'ai pas compris de quoi j'avais peur. Je pensais que ma mère me disait que j'avais "peur des gens", donc je m'entrainais à être agressive pour leur prouver que je n'étais pas peureuse.

Conclusion : je me mettais dans mes torts et quand je m'en apercevais j'acceptais tout pour essayer d'arranger le conflit, et c'était un cercle vicieux. La cause réelle Je suis d'accord avec toi Ile-de-Bornéo, c'est à cause d'un manque de confiance en moi que je ne sais pas m'imposer en disant non quand il faut. Mais quand on n'a pas confiance en soi, on attire les manipulateurs, qui nous mettent en difficulté, et comme on est dans une situation difficile on a du mal à rebondir pour prendre un peu confiance. C'est encore un cercle vicieux. La nécessité d'être concret.

Quand je suis en difficulté, je me réfugie dans l'abstrait (je ne sais pas si les autres réagissent de même) et donc je ne peux pas cerner concrètement le problème dans les détails, ce qui me permettrait de voir les causes et d'agir efficacement pour les contrer. Voici un exemple précis : depuis quelques années je fais l'effort de m'ouvrir à des collègues, et au cours de conversations j'ai compris que des responsables du service me confiaient (je suis secrétaire) la préparation des dossiers à problèmes pour ne pas avoir à aborder eux-mêmes ces problèmes avec d'autres responsables. Je servais en quelque sorte "d'intermédiaire" pour les choses désagréables et je finissais par être en mauvais termes avec beaucoup de personnes. Une autre secrétaire m'a expliqué que dans un tel cas elle répond par exemple au responsable qui lui a donné le travail : j'ai préparé le dossier d'inscription, mais le comptable refuse de procéder au paiement. Je ne peux pas insister davantage.

Solution : soit le responsable entre en conflit avec le comptable, soit le dossier reste en suspens sur le bureau du responsable, mais en tout cas elle personnellement n'a pas de problème. J'ai progressé, mais c'est une lutte constante et ça m'apporterait beaucoup d'échanger sur ce sujet parce que n'ose pas trop me confier autour de moi (juste à une collègue et une voisine).

MARIE.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


115878
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages