Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

De l'interet d'etre un bad boy - techniques de seduction

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 10/02/13 | Mis en ligne le 15/05/14
Mail  
| 823 lectures | ratingStar_527346_1ratingStar_527346_2ratingStar_527346_3ratingStar_527346_4
En toute sympathie Jamel, tu as été bercé trop longtemps devant Grease. C'est TA vision qui repose sur les fantasmes des metteurs en scène du cinéma. Un bad boy est un insoumis qui ne s'écrase pas quand il n'est pas d'accord. La manière en revanche de véhiculer son message est personnelle et fonction de sa personnalité, de son éducation, de son milieu social et de son expérience dans les relations humaines. On peut avoir un désaccord profond avec quelqu'un, défendre ses positions le tout dans le respect mutuel. (Même s'il est vrai que dans mon milieu les gens sont moins émotifs qu'ailleurs et que les batailles sont du coup factuelles et pas émotionnelles). Aucun s'il s'agit de jouer un personnage. L'argument de séduction ultime c'est l'authenticité. Mais pour arriver à l'authenticité il faut un long parcours qu'on traverse avec les béquilles des techniques de séduction. Mais ma position n'a jamais changée : PAS de mensonge. Oui. Pour aller plus loin, c'est l'apprentissage du premier ingrédient de l'attirance : Le détachement. Attention, je ne suis pas d'accord avec le paramètre brutalité introduit par Jamel. La brutalité à l'égard des autres est une projection d'un manque de confiance en soi et est perçue comme tel par les autres. Cela explique en grande partie pourquoi les mecs brutaux attirent les femmes qui ont envie de materner leur homme. Le sexe, ou l'attachement émotionnel n'a rien d'un service ! Refuser d'être le larbin ou le dindon de service c'est à la portée de n'importe qui. Il suffit d'apprendre à dire "NON". C'est les hommes eux mêmes qui truquent les règles du jeu. Comme ils n'assument pas leur attirance (ou ils l'assument mal) , vont changer les règles d'attirance. C'est eux qui vont se mettre au service des femmes dans l'espoir d'obtenir des faveurs affectives ou sexuelles. Quand une femme demande quelque chose, saviez-vous que vous pouvez aussi lui dire non. Là tu es dans la caricature. L'homme insensible n'existe que dans les fantasmes de la communauté. Tous les hommes du monde sont sensibles à quelque chose. Il faut faire la différence entre une carapace dont on s'entoure par crainte, et la distance par rapport aux choses qui devrait être un bon sens commun. Un rejet est un non. Pourquoi ça devrait être la fin du monde ? Tu sais malgré mon niveau et ma renommée dans le petit milieu des danses latines de ma ville, il y a encore des filles qui refusent de danser avec moi. Peu importent leurs raisons je m'en fiche. Je leur ai donné une opportunité, elles ne la saisissent pas, je passe à la suivante, sans amertume ni état d'âme. Les gens n'ont sur toi que le pouvoir que tu leur donnes. Si ton coeur saigne à cause d'un rejet, ce n'est pas la fille le problème : C'est toi ! Ça c'est dans tes fantasmes. S'il n'avait pas de temps à perdre avec les femmes, il ne leur adresserai pas la parole. Ne trouves-tu pas paradoxal que les êtres qu'il dit mépriser soient dans ses centres d'intérêt ? Pas crédible. En gros pour toi bad boy = bourrin sans cervelle… C'est une lecture possible. Mais pour moi, elle date d'une autre époque. Celle où on pensait que les gentils s'habillaient en costard et les vilains s'habillaient en blouson en cuir. Ce qui caractérise un homme c'est son égo. Ce n'est pas le propre du badboy ou du séducteur, c'est notre lot à tous. Le bourrin au contraire a un égo froissé et en carton pâte. C'est ça qui le pousse à être méchant. Quand on est méchant de manière préventive c'est qu'on a un socle de confiance en soi inexistant ! Le séducteur ne met pas son égo de coté : Il s'adapte, et cette adaptation est possible parce qu'il domine son égo et pas le contraire. C'est ce que tu as trouvé pour justifier ta solitude ? Si au contraire. Sauf que lui il ment à tout le monde, c'est un excellent comédien sauf que devant sa glace, le vernis craque ! Au contraire, Jamel, un type comme celui que tu décris est soit schizophrène soit dépressif. Aucune de ces deux situations n'est enviable… Est-ce le raisonnement de quelqu'un qui est une ode à a confiance en soi ? Jamel quand on a confiance en soi, on est factuel. Et un échec n'est plus la fin du monde, mais une occasion d'apprendre des autres sur soi dans le but de s'améliorer pour les prochaines fois. Au risque de te décevoir, les femmes sont dotées d'une raison d'une logique. Se remettre en question est gage de performance sur le long terme, car les vérités d'aujourd'hui ne sont pas obligatoirement celles de demain. La vie n'est pas un vase clos figé dans le temps, mais un flux continu d'évènements dont il faut tirer les enseignements. J'ai connu il y a plusieurs mois un échec. Je devais faire une présentation devant tous mes directeurs. On avait travaillés comme des fous pour cette présentation. Au dernier moment à cause d'un imprévu, il a fallu revoir l'organisation, et ce sur quoi j'avais travaillé je ne le présentais plus. Je présentais le travail d'un autre, et je ne l'avais pas préparé. Avec le stress (un board de Directeurs est toujours impressionnant, surtout quand ils prennent leur air de gros méchants) , le manque de travail, etc … J'ai cherché mes mots. Et les 30 premières secondes (de mon speech) ont été d'une qualité plus que médiocre (à mon niveau ça ne pardonne PAS). J'ai respiré (on est formés à gérer notre stress) , puis j'ai terminé cette slide. Le résultat était moyen, je n'avais pas l'énergie, la passion, la flamme dans les yeux qu'il faut pour ce genre d'événements. Si je n'ai pas été placardisé à l'issue de cette séquence pitoyable, c'est parce que j'ai été exceptionnel lors de la séance que questions réponses (c'est mon N+3 qui me l'a dit). J'aurai pu chercher des excuses : -C'était pas mon workpackage. -Le collègue a fait une slide touffue. -Il faisait pas assez chaud. -Je n'avais pas assez dormi la veille. -Le chat des voisins avait la varicelle. -Le poisson rouge de ma grand mère était mort la veille. -Etc… J'ai gagné en humilité (j'avais toujours pensé jusqu'à ce jour que c'était impossible que je me plante à un oral). Et en plan d'action, dorénavant quand je travaille sur un sujet en équipe, je veux qu'on ait des points de synchronisation où chacun présente son travail aux autres, avec séance de questions réponses, jusqu'à ce que chacun de nous puisse faire la présentation tout seul. Avec les femmes, met en oeuvre cette démarche de progrès. Le succès en séduction se mesure aux femmes que tu choppes. Si elles ne te donnent pas de feedback, comment tu espères t'améliorer ? Faux. L'égo d'un homme est ce qui le pousse à entrer en chasse ! C'est aussi ça qui crée l'angoisse de l'approche. Pour toi, aimer les femmes c'est être féministe. Je ne rentrerai donc pas dans l'incohérence de ces propos et les valide donc comme ta vision personnelle .
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


527346
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages
Les derniers appels à témoins