Histoire vécue Psychologie > Confiance en soi      (772 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je n'accorde pas d'importance à ce que les gens pensent de moi

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 02/07/10 | Mis en ligne le 18/03/12
Mail  
| 397 lectures | ratingStar_230287_1ratingStar_230287_2ratingStar_230287_3ratingStar_230287_4
Je joue dans la cour des petits et je ne sais pas si j'ai de quoi amener de la matière dans la discussion. Mais je prends la perche tendue par Jjo (merci à toi) pour venir m'épancher un peu sur ce qui me parle. Je n'ai plus d'adversaire, je n'en veux plus. Je n'ai qu'un seul combat à mener, c'est tenir ma place et garder le cap que je me suis fixée face à la névrose, au traumatisme et à tous mes anciens démons. Dans la vie, je dis peut-être quand je ne sais pas, mais ce que je sais aujourd'hui, au moment où je tape mes mots sur ce clavier (tiens petite pensée à Polnareff), je suis un peu triste, déçue même. Je sais que la vie est faite de hauts et de bas. Je me réjouis d'avoir la capacité d'apprécier les moments précieux et joyeux qui font les hauts et je prends dans le pif en ce moment l'image qu'on vient de me renvoyer dans un autre sujet, c'est un bas. Le sujet ici se nomme "CE QUE LES GENS PENSENT DE MOI". Je viens d'y être confronté en live ce matin ici, sur psy.com. Ma démarche s'inscrit dans le fait de ne pas accorder de crédit à ce qui n'a pas de sens pour moi. Passer mon chemin quand c'est l'attitude nécessaire à adopter et surtout celle qui va dans mon intérêt. Prendre les critiques constructives pour savoir me remettre en question lorsque je suis à côté de la plaque et quand ces critiques me sont salutaires. Et bien, j'ai beau savoir tout ça, savoir l'appliquer pour ne pas subir ce que les gens pensent de moi, aujourd'hui je suis en plein dedans et ici. J'ai une drôle de sensation, celle d'avoir été jouer sur un terrain où mes clés, ma sauvegarde, le discours du soin a été détourné, bafoué, interprété de manière malhonnête et tendancieuse. Pourtant ce discours du soin se veut salutaire et réparateur et il m'a permis de sauver ma peau. Ce que peuvent penser les gens de moi, peu m'importe. Mais je ne sais définir le discours qui vient de m'être tenu sur la dépression et qui va à l'encontre même des fondements du soin. Je me sens désemparée et surtout j'ai la sensation d'avoir été malmenée à contre sens. Je me sens pas insultée pour moi même, mais je n'accepte pas qu'on remette en question et qu'on se permette de se croire au dessus de la connaissance d'un psychologue dont c'est le métier. Un professionnel du traumatisme et de la réparation de l'âme humaine est un professionnel qui connait son sujet et le mien fût un des meilleurs. Ce que j'ai lu dépasse l'entendement, et ça me laisse mal à l'aise et peinée. Je sais tout le bien-être que je ressens et tout le chemin parcouru grâce à cette thérapie dont je connais les clés et qui ont été systématiquement remises en question au nom de quoi, je n'en sais rien. J'ai foie en ce qui m'a été donné, je le pratique tous les jours et j'en ai tiré tellement de bénéfices et une paix intérieure qui n'a pas de prix. Comment se fait-il qu'ici on ne respecte même pas cela. Je pense qu'ici il y a des gens vrais tout comme certains personnages jeteur de troubles. J'en arrive à la notion de qu'est-ce que je peux bien penser de ce que ceux-ci pensent de moi?" Je me connais et ceux-ci ne me connaissent pas. Je connais le processus du soin et ceux-ci ne semblent pas le respecter. Je n'ai donc aucun crédit à apporter à ce qui me semble malsain, mais finalement, j'en arrive à la conclusion qui s'impose à moi. Autant dire vulgairement que je m'en tape complètement de ce que ceux-ci peuvent penser de moi. Je suis juste en train de percevoir quelque chose de nouveau. Dans la vie, il est parfois difficile de passer son chemin lorsque l'interlocuteur est face à soi, notamment au boulot. C'est toute autre chose ici, on est dans le virtuel. Techniquement parlant, on peut passer son chemin et aller vers d'autres sujets, d'autres gens. Les despotes du clavier n'ont que peu de pouvoir si l'on veut bien les laisser où ils sont et pour ce qu'ils sont. Je crois que dans le virtuel, le processus est plus facile à mettre en place que dans la vie. Je suis triste par ce que j'ai lu, mais ça ne me touche pas à partir du moment où ça n'a absolument aucun sens, mais qu'il s'agit plutôt que de non sens à la pelle. Ici, on peut choisir d'ignorer ou d'apprécier les discours de chacun et on ne prend pas de risque quand on garde à l'esprit que tout est discutable, oui et que ce que dit l'autre n'engage que lui et lui seul. Qu'en pensez-vous?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


230287
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Pn quitte, mon histoire - perversion

image

Le plus difficile dans tout cela c'est que nous sommes totalement destabilisés et donc on n'ose pas les descendre car on se pose des questions sur nous plutot que sur eux … moi je ne connaissais pas que les PM existaient et donc j'étais...Lire la suite

Manque de confiance en soi dans un couple - affaires de couples

image

Bonjour à tous, Je ne sais pas si on pourra m'aider ici, mais je tente ma chance ! J'espère être la plus claire possible. Gay, je suis en couple avec mon amie depuis plus de 2 ans, et vivons ensemble. Nous avons depuis pas mal de temps, des...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages